weighexperts.com
Image default

zéro-phyto dans les cimetières depuis deux ans, « le résultat est très intéressant »


Désormais, plusieurs restrictions et interdictions s’appliquent concernant l’utilisation de produits phytosanitaires dans les cimetières de Nancy. Il s’agit surtout de lutter contre les désherbants de synthèse. La ville n’utilise plus ces produits depuis 21 ans dans les serres municipales.

Un arrêté du 15 janvier 2021 étend l’application du zéro-phyto aux cimetières et à la plupart des terrains de sport.

En France, certaines communes n’utilisent plus du tout de pesticide, depuis de nombreuses années, comme la ville de Nancy.

Nous avons atteint le zéro pesticides, il y a déjà 21 ans. Dans les cimetières depuis deux ans et le résultat est intéressant.

Pierre Didierjean, directeur des parcs et jardins de la ville de Nancy.

C’est tout simplement l’évolution réglementaire de la loi Labbé pour lutter contre les désherbants de synthèse.

Dans le cimetière de Nancy (Meurthe-et-Moselle), il ne sera plus possible d’utiliser des pesticides, sauf les produits de biocontrôle, ceux à faibles risques et ceux autorisés en agriculture bio. 

« Aujourd’hui, il n’y a plus du tout de produits phytosanitaires dans les cimetières de Nancy, explique Pierre Didierjean, directeur des parcs et jardins de la ville de Nancy. On fait une sélection de plantes, celle-ci on la garde, celle-là on la jette ».

Valoriser tout un écosystème

Depuis presque deux ans, les cimetières de la ville sont entretenus sans aucun produit chimique. « J’ai arrêté les produits phyto il y a 21 ans déjà, dans les serres municipales et depuis 16 ans dans les parcs et jardins. Dans les cimetières, le résultat est intéressant », ajoute Pierre Didierjean.

En plus de supprimer les désherbants, la végétalisation a pour avantage de réduire les risques de ravinements au moment des fortes pluies. L’arrêté du 15 janvier 2021 élargit en effet l’interdiction de produits phytosanitaires et sera obligatoire à partir du 1er juillet 2022.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets





Source link

A lire aussi

La réouverture incertaine des restaurants en janvier inquiète les fournisseurs picards

adrien

les prévisions du mercredi 27 avril et des prochains jours

adrien

deux campements installés sous les ponts démantelés, 115 migrants expulsés

adrien

un protocole hospitalier difficile pour les familles

adrien

paroles de soignants dans la manifestation, « nous n’avons pas été des héros. On faisait juste notre travail »

adrien

le nombre d’élèves positifs toujours en hausse en Lorraine, le recteur rassure sur la situation

adrien