weighexperts.com
Image default

VIDEO. RC Lens : ce que vous verrez dans le documentaire “Lens, de sang et d’or”



Les premières images vont intriguer, peut-être donner envie aux fans du RC Lens… Des images dans les vestiaires, un entretien avec le président Joseph Oughourlian, les funérailles de Daniel Leclercq, Arnaud Pouille en pleine négociation du transfert de Mounir Chouiar… La bande-annonce du documentaire « Lens, de sang et d’or » a été dévoilée ce vendredi par la chaîne L’Equipe. 

Produit par Elides production, il est toujours en cours de montage. Luc Dayan, un des producteurs, affirme que tout sera prêt pour les 24-25 juin prochain. « Le contrat avec le diffuseur (L’Equipe) n’a été signé qu’après l’annonce de la montée en Ligue 1. Avant, ça trainait un peu, raconte celui qui a été président du RC Lens en 2012-2013. Ça a été compliqué, on a pris des risques financiers parce qu’on croyait beaucoup à ce projet. Les diffuseurs, a priori, préfèrent du PSG, du Marseille. Là notre grande question est : est-ce que des gens qui ne connaissent pas le RC Lens vont s’intéresser à ce club ?« 
 

Le doc a été tourné tout au long de la saison avec en filigrane un postulat fort : le club sang et or n’est pas un club comme les autres. « Moi, je ne suis pas objectif mais j’ai vu que mes associés dans ce projet ont été aussi touchés par l’ambiance, l’histoire du club. On a vraiment fait ça avec passion« . L’idée des producteurs est de surfer sur l’engouement du public pour les séries sportives (succès mondial pour « The last dance »…) et de s’appuyer sur l’exemple du doc anglais « Sunderland ’Til I Die » diffusé l’été dernier sur Netflix.
 

Quatre épisodes

La saison a été riche et complètement inattendue, avec un dénouement heureux qui devrait servir la dramatique du film. Quatre épisodes de 40-45 minutes seront diffusés. 
1. L’avant saison, le mercato, le bon démarrage du championnat
2. Les supporters, la passion, le décès de Daniel Lecercq, l’histoire
3. Les difficultés, le changement d’entraîneur, le confinement
4. Le dénouement, la Ligue 1, la solidarité des supporters

Luc Dayan ne cache pas que le tournage n’a pas toujours été très facile : « On se rend compte qu’il faut vraiment une bienveillance pour se faire accepter. Au début, Philippe Montanier était par exemple était assez réticent à faire entrer les caméras. Il y a toujours une crainte que tout ça soit mal interprété. Mais finalement, tout s’est très bien passé. »

Les producteurs ont déjà une idée derrière la tête (si la saison 1 marche) : tourner une saison 2. « J’en ai déjà parlé avec les dirigeants« , affirme Luc Dayan qui recherche toujours des sponsors et partenaires et espère qu’une plateforme de streaming (Netflix, Amazon prime…) sera intéressé par ce documentaire en 4 épisodes. 

 





Source link

A lire aussi

Dans l’Oise, l’Hermitage, espace de travail partagé et innovant, lance une campagne de financement participatif

adrien

10 jeunes kayakistes exfiltrés via la Pologne et l’Allemagne sont désormais en sécurité dans des familles du Canoë Club de Lille

adrien

Un nutritionniste amiénois crée un guide alimentaire gratuit pour les étudiants

adrien

la perspective dans les tableaux de Jan Van Eyck, une énigme élucidée par un scientifique lorrain

adrien

le parapluie mais sans la petite laine

adrien

Une campagne de financement participatif pour l’étude de la relique de Saint Jean-Baptiste de la cathédrale d’Amiens

adrien