weighexperts.com
Image default

un protocole hospitalier difficile pour les familles

Notez cet article



Le Covid a bouleversé la vie de l’hôpital en particulier sur la question du droit de visite. Un principe de précaution appliqué de façon pointilleuse, pour le plus. grand regret des familles.

C’est un week-end qu’elle aura du mal à oublier. Sa mère en pleurs au téléphone à quelques mètres… sans pouvoir la voir… ou la rassurer. Mercredi, Isabelle Dez a fait hospitaliser sa maman Rose, bientôt 91 ans, en détresse respiratoire, au CHU de Douai. Depuis, aucune visite n’a été permise aux proches de la vieille dame.

Le premier mai n’est pourtant pas une date comme les autres pour cette famille. C’est l’anniversaire de la disparition de l’une des filles de Rose, qui avait à peine 29 ans. Un jour que cette maman a l’habitude de passer entouré des siens. Alors quand Rose a appelé en pleurs Isabelle ce samedi, sa fille a demandé à la voir. Pensant cocher toutes les cases. Sa mère et elle ont eu le Covid en janvier dernier, elles sont, toutes les deux, vaccinées, et, gage de bonne volonté, Isabelle s’est rendue à l’hôpital avec gants, charlotte et surblouse. Mais le médecin en charge du service n’a rien voulu savoir.

Protocole sanitaire strict

Contacté ce matin, la direction de l’hôpital se retranche derrière le protocole sanitaire. Il faut dire que la situation dans le Douaisis reste inquiétante. Avec une incidence supérieure à 400. Actuellement au CHU, 21 patients sont en réanimation. Alors qu’il n’y a que 10 lits dans ce service en temps normal. Et le nombre d’hospitalisés pour Covid frôle la cinquantaine. 

Alors pour protéger les malades et éviter tout cluster dans l’hôpital, la direction explique appliquer les prescriptions de l’Agence Régionale de Santé. Les mêmes en vigueur au CHU de Lille. Depuis le 16 octobre, aucun proche n’est admis dans les services sauf en déchocage, en réanimation, en soins palliatifs, en pédiatrie et à la maternité. Et sur décision médicale. Est autorisé un seul proche à la fois. 

Sur la situation plus particulière de Rose, la direction affirme n’avoir eu aucune demande de visite de sa fille auprès des médecins. Ce que cette dernière conteste.

Hier en fin d’après-midi la situation a évoluée. Rose a pu enfin passer une heure avec l’une de ses filles. Le nouveau médecin qui s’occupe d’elle autorise une visite tous les jours. Rose, qui devrait être transférée d’ici la fin de la semaine dans une clinique plus ouverte aux rencontres familiales. Des proches qui ne manqueront sans doute pas l’anniversaire de cette vieille dame vendredi. La maman d’Isabelle fêtera ses 91 ans.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets



Source link

A lire aussi

les championnats de France annulés à cause de la tempête, une décision “qui a déplu à beaucoup de monde”

adrien

on vous explique les nouvelles restrictions dans les communes du Nord et du Pas-de-Calais

adrien

deux élèves testés positifs au variant sud-africain dans l’académie de Lille

adrien

le champion du monde Julian Alaphilippe percute une moto et chute, son poignet droit fracturé

adrien

des maires picards réclament une “concurrence équitable entre commerces”

adrien

le recteur de l’académie Nancy-Metz Jean-Marc Huart dans la tourmente

adrien