weighexperts.com
Image default

Un collectionneur de l’Aisne vend aux enchères ses 1 200 bouteilles de vin d’exception


L’hôtel des ventes de Senlis accueillera une vente aux enchères exceptionnelles de grands vins les 24 et 25 octobre. 1 200 bouteilles provenant de la cave d’un collectionneur de l’Aisne. Essentiellement des grands crus de Bordeaux dont les plus anciens ont plus d’un siècle.

C’est un lieu que ce collectionneur de l’Aisne souhaite garder secret. Une cave renfermant 1 200 bouteilles de vin d’exception. Le résultat de 30 ans de collection. Un véritable trésor pour les amateurs de grands crus, notamment bordelais.

On retrouve dans cette cave, 9 verticales, c’est-à-dire les années successives d’un vin, des plus belles propriétés du Bordelais. Il y a Lafite-Rothschild par exemple, rien que le nom suffit déjà à faire rêver“, souligne le commissaire-priseur, Dominique Le Coënt-de Beaulieu, tout en attrapant délicatement une bouteille.

Des bouteilles extrêmement bien conservées

Rangés côte à côte, les Lafite-Rothschild côtoyent les Châteaux Margaux, les Petrus, les Yquem, les Mouton Rothschild, les Châteaux Latour… L’état des bouteilles émerveille le commissaire-priseur. “Cette cave a été conservée avec le plus grand soin. On retrouve une hygrométrie qui est extrêmement bien régulée, pour nous c’est splendide“, confie-t-il.
 

Dans cette collection exceptionnelle des grands crus comme des Mouton Rothschild, des Petrus ou des Château Margaux.

Dans cette collection exceptionnelle des grands crus comme des Mouton Rothschild, des Petrus ou des Château Margaux.

© Martin Lavielle / FTV

La plus vieille bouteille, un Yquem, date de 1882. “Il y a aussi celle-ci qui est de 1890, une bouteille exceptionnelle avec une couleur ambrée, acajou, détaille Dominique Le Coënt-de Beaulieu. “On a ici les plus belles appellations de Bordeaux, mais surtout des bouteilles extrêmement bien conservées. Je n’ai jamais vu une collection identique dans ma vie“, confie-t-il. 

Entre 5 000 et 6 000 pour certaines bouteilles

Un sentiment que partage Olivia Dumont-Maillard, experte en vin. “Une collection de ce type c’est très rare. C’est la première fois que j’en croise une comme ça“, souligne-t-elle.

Certaines bouteilles devraient s’adjuger entre 5 000 et 6 000 euros compte tenu de leur état remarquable. “Ce qui fait leur valeur ce sont les années exceptionnelles avec des millésimes comme 1929, 1945, 1959, mais un vin est cher parce qu’il est rare et non pas parce qu’il est vieux”, explique l’experte.

L’événement ne devrait pas manquer d’intéresser des collectionneurs du monde entier. Les enchères se dérouleront les 24 et 25 octobre à l’hôtel des ventes de Senlis dans l’Oise, mais également en direct sur internet. La valeur de l’ensemble est estimée entre 600 000 et 700 000 euros.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets



Source link

A lire aussi

le confinement prolongé de trois week-ends dans l’agglomération de Dunkerque

adrien

20 millions d’euros prêtés par l’Etat pour payer les salaires

adrien

“j’ai fabriqué 700 kilos de gaufres pour rien”

adrien

après le coronavirus, les ventes de vélos explosent et c’est la pénurie dans les magasins

adrien

500 personnes manifestent devant le siège du groupe Mulliez contre “les plans sociaux en cascade”

adrien

Sandy est décédée de ses brûlures, son compagnon placé en détention

adrien