weighexperts.com
Image default

Un clip contre le harcèlement scolaire, des élèves de Colombey-les-Belles se mobilisent contre ce fléau


Des élèves du collège Jacques Gruber de Colombey-les-Belles en Meurthe-et-Moselle ont été primés pour leur clip contre le harcèlement scolaire. Leur travail servira même de support à la prochaine campagne de l’Education nationale.

Des élèves du collège Jacques Gruber de Colombey-les-Belles en Meurthe-et-Moselle ont vu leur travail sur le harcèlement scolaire récompensé par le rectorat de l’académie Nancy-Metz. Ces jeunes de 4ème ont réalisé un clip de 2 minutes pour dénoncer ce fléau qui touche le milieu scolaire et se sont vus décerner un des prix « non au harcèlement ». « Le scénario du clip a été réalisé par les élèves et leurs professeurs » explique Christine Trombini la principale adjointe. » L’idée étant d’accentuer le rôle des témoins et d’être dans l’action. Qu’est-ce que l’on fait en pareille situation? Comment on réagit pour aider les personnes harcelées? Le harcèlement est un fait extrêmement grave qui peut également se poursuivre à l’extérieur de l’établissement. Nous sommes très fiers et très heureux pour toute la communauté éducative car nous avons reçu le prix national contre le harcèlement scolaire ». Après avoir défini ensemble le scénario du film et après des débats à l’intérieur de la classe, ce groupe d’élèves a participé au tournage encadré par l’équipe pédagogique. 

Deux élèves en pleine discussion avec Guillaume Fellous animateur-coordinateur de la fédération départementale des MJC.

© Emmanuel Bouard/FTV

L’intérêt du projet c’est que les élèves ont été eux-même acteurs, d’une part en travaillant collectivement au scénario puis par la suite en tournant le clip. L’occasion de réfléchir sur cette question du harcèlement à l’école et au-delà. Pour chacun des participants ça a été souvent une prise de conscience. Selon Camil « ce travail a été très utile car le harcèlement ça peut briser des vies ou les bouleverser. Du coup, on a fait ça pour que les témoins osent parler ». Pour sa part, Justine nous a dit ceci:  » Moi j’ai trouvé ça génial comme ça il y aura peut-être moins de harcèlement ». Et Charlotte d’ajouter:  » On se rend compte que ça peut arriver à n’importe qui, n’importe quand et que ce n’est pas forcément le physique qui provoque le harcèlement. Je pense que ça peut permettre aux gens qui sont témoins ou victimes d’en parler autour d’eux, ça peut les aider ». Enfin Alice s’est exclamé: « Moi je suis fière que ce soit ma classe ». Rappelons que l’Unicef évalue à 700 mille le nombre d’élèves victimes de harcèlement scolaire en France, un chiffre à prendre avec précaution parce qu’il est très difficile d’avoir des statistiques fiables en la matière. C’est au primaire que les faits de harcèlement seraient les plus nombreux puisqu’ils concerneraient 12% des élèves, 10% au collège et 4% au lycée. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets



Source link

A lire aussi

La Fédération Nationale des chasseurs perd contre la Fondation Brigitte Bardot devant le tribunal de Cambrai

adrien

le Picard Arnaud Démare vainqueur de la deuxième étape du Tour de Valence

adrien

Tennis : Lucas Pouille aide son club de Loon-Plage en prenant en charge les adhésions des jeunes joueurs

adrien

Valérie Cabuil, rectrice de l’Académie de Lille, fait le point sur le retour en classe

adrien

« Les Jeux c’est le graal »

adrien

Vos prévisions météo pour ce mercredi 2 juin : chaleur et orages

adrien