weighexperts.com
Image default

quatre restaurants se mobilisent pour offrir un repas de Noël à 200 bénéficiaires des Restos du Coeur



Les restaurants l’Octopus, le Cirque, l’Origano et le Sébastopol – tous situés rue des Postes à Lille – ont récolté des fonds pour offrir 200 repas de fête aux à des bénéficiaires des Restos du Coeur. Une initiative solidaire remarquable.

Ils n’ont pas lésiné sur le menu, Noël oblige : ceviche de saint-jacques pour l’apéritif, jack be little (mini-potimarron) au bleu en entrée, joue de boeuf confite pour le plat principal et tiramisu en dessert. Alléchant, n’est-ce pas ?

Ce menu de fêtes a été élaboré par quatre restaurateurs lillois dont les établissements sont tous situés rue des Postes : l’Octopus, le Cirque, l’Origano et le Sébastopol. Un repas festif non pas imaginé pour être vendu à leur clientèle habituelle, mais pour être distribué gracieusement à 200 lillois dans le besoin qui bénéficient habituellement des repas chauds servis quotidiennement par les Restos du Coeur. « L’objectif, c’est d’offrir un repas de Noël aux personnes qui sont dans une grande précarité surtout dans cette période difficile » résume Nicolas Choquet, co-gérant de l’Octopus.

Générosité remarquable

Lors du premier confinement, cette bande de copains restaurateurs avait déjà usé d’ingéniosité pour multiplier les chaînes de solidarité. Entre mars et mai dernier, des distributions gratuites de repas étaient organisées pour les soignants et les sans-abris.

Alors, impossible de ne rien organiser pour les fêtes de Noël si particulières en cette année plus que morose pour la bande de restaurateurs, alors même que la situation est très compliquée pour les bars et restaurants, de nouveau fermés depuis le 30 octobre dernier. « L’idée c’était de faire une cinquantaine de repas avec un peu d’argent qu’on avait mis de côté » raconte Nicolas Choquet.

Les quatre restaurateurs ont cherché une association pouvant assurer la logistique de distribution. « Pour ne rien vous cacher, ça a été un peu compliqué, concède le restaurateur. Puis on a rencontré un bénévole des restos du coeur de Wazemmes. » Problème cependant : le nombre moyen de bénéficiaires des repas chauds servis par l’association avoisine les 200. Impossible donc de se limiter à 50 repas. « On a  sollicité la générosité de nos clients fidèles, explique le co-gérant de l’Octopus, et 98% d’entre eux ont joué le jeu. » Une partie des recettes générées par les ventes en click and collect est directement injectée dans le projet. En parallèle, une cagnotte en ligne permet à chacun de participer à l’élan de solidarité.

« Un menu qu’on pourrait retrouver chez nous »

Au-delà des restaurants, les commerçants du quartier se sont également joints au projet. « La boulangerie Ptit Louis va fournir le pain et offre à chaque bénéficiaire une coquille, le primeur Vert’Tige nous vend les légumes à prix coûtant, tout comme la boucherie Teirlinck » se réjouit Nicolas Choquet.

Les restaurateurs estiment à environ 14 euros par menu le prix comptant des matières premières utilisées. « C’est un menu qu’on pourrait tout à fait retrouver chez nous, dans nos restaurants » assure le co-gérant de l’Octopus, « il serait affiché à environ 35 euros. »

« Quand on voit le sourire des bénéficiaires, ça n’a pas de prix. Il y a une vraie reconnaissance. »

Jean-Yves Vasseur, bénévole aux Restos depuis près de 23 ans

Chaque repas sera ainsi préparé de A à Z dans les cuisines des restaurants juste avant Noël, avant d’être conditionnés individuellement, réchauffés sur place et offerts aux bénéficiaires au niveau du point de distribution habituel. « Quand on voit le sourire des bénéficiaires, ça n’a pas de prix, résume Jean-Yves Vasseur, bénévole aux Restos depuis près de 23 ans. Il y a une vraie reconnaissance. » D’autres chaînes de solidarité comme celle-ci sont organisées toute la semaine dans la métropole lilloise, pour que chacun puisse profiter d’un repas de fête.





Source link

A lire aussi

A Villers-la-Montagne, le Père Noël répond aux questions des enfants sur les réseaux sociaux

adrien

fleuristes, restaurants et traiteurs se démènent pour sauver la Saint-Valentin

adrien

Le ministre de la Justice nordiste Eric Dupond-Moretti assure être « féministe »

adrien

Vague de soutien pour Thibaut, supporter inconditionnel du RC Lens, victime de harcèlement sur les réseaux sociaux

adrien

bien doux à quelques jours de l’hiver.

adrien

Vos prévisions météo pour ce mercredi 6 janvier : froid, gris, c’est l’hiver

adrien