weighexperts.com
Image default
Hauts-de-France

quatre hôtels réquisitionnés pour loger des personnes sans-abris pendant l’hiver

Notez cet article



Depuis dix jours, 95 personnes sans-abris sont  installées dans un hôtel de Marcq-en-Baroeul. Quatre hôtels de la métropole lilloise ont ainsi été réquisitionnés par la préfecture du Nord.

Elles peuvent passer l’hiver au chaud. 95 personnes sont logées depuis une dizaine de jours dans un hôtel de Marcq-en-Baroeul, réquisitionné par la préfecture du Nord.

Cette opération a été déclenchée dans le cadre de la veille sanitaire qui doit durer au moins jusqu’au 31 mars. Les services de l’Etat essayent ainsi de permettre aux personnes sans abris de se confiner dans des logements dignes. 

“L’hôtel est vraiment propre. Maintenant mes enfants peuvent prendre une douche tous les jours”, confie Ilham Adda, une mère sans-domicile-fixe, qui était contrainte de dormir dans des logements insalubres avec ses enfants.

Quatre hôtels de la métropole lilloise ont été réquisitionnés cet hiver pour loger les personnes sans-abris à Marcq-en-Baroeul, Roubaix, Tourcoing et Villeneuve d’Ascq.

Nord : quatre hôtels réquisitionnés pour y loger des sans-abris



©FRANCE 3 HAUTS-DE-FRANCE

De plus en plus de sans-abris

A Lille, ils seraient ainsi 3000 sans-domicile-fixe, selon l’agence de développement et d’urbanisme de Lille Métropole. Parmi eux, 811 enfants et 145 femmes enceintes.

Les chiffres sont en augmentation par rapport à l’année dernière, 2830 SDF ont été recencés en mars 2019 dans la métropole de Lille. Au niveau national, le nombre de sans-domicile-fixe a également doublé en France depuis 2012, rapporte la fondation Abbé Pierre. 

La réquisition d’hôtels est donc bienvenue. “Nous allons profiter de cette période où les personnes sont confinées dans des hôtels pour faire le point sur leur situation. Cela doit permettre de leur ouvrir des droits, au RSA ou aux allocations familiales par exemple”, assure ainsi Daniel Barnier, préfet délégué à l’égalité des chances auprès du préfet des Hauts-de-France. 

Les hôteliers n’ont pas à recourir au chômage partiel

L’opération bénéficie aussi aux hôteliers. “Cela permet d’accueillir les famille et c’est bien pour nous. Economiquement, on s’y retrouve et on peut laisser notre hôtel ouvert. On ne fait pas d’argent mais cela permet de faire travailler notre personnel et de ne pas le mettre au chômage partiel”, indique Antoine Matha, directeur de l’hôtel réquisitionné à Marcq-en-Baroeul. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets



Source link

Related posts

un photographe mosellan et une Ardennaise aident les acteurs du tourisme autour de Reims à se relever

adrien

Qui était Jérôme Bonduelle, mortellement fauché à vélo à Lille ce week-end ?

adrien

Notre-Dame de Paris : l’installation d’un transformateur marque la reprise des travaux

adrien