weighexperts.com
Image default

Quand l’épopée du FC Chambly Oise intéresse la télévision espagnole

Notez cet article



Le 4 janvier dernier, Movistar, une chaîne à abonnement espagnole, a diffusé un reportage sur le FC Chambly. C’est l’épopée du club de foot de l’Oise, amateur il y a 32 ans et aujourd’hui en ligue 2, qui a intéressé les journalistes espagnols.

On est venus à Paris pour faire des reportages sur le Red Star et le Paris FC et on s’est souvenus de l’histoire de Chambly. Comme on n’était pas loin, on s’est dit qu’on pouvait aller jusqu’à Chambly faire un reportage sur ce club“. Au téléphone, Javier Munoz nous explique comment lui est venue l’idée de raconter l’histoire du FC Chambly. Avec un caméraman et une traductrice, ce journaliste de la chaîne par abonnement espagnole Movistar débarque dans la ville de l’Oise le 21 octobre dernier.

Deux jours sur place

Le journaliste espagnol m’a contacté par Whatsapp, raconte Bruno Luzi, l’entraîneur du FC Chambly. Il m’a expliqué ce qu’il voulait faire. L’équipe est evnue quelques jours plus tard. Elle est restée deux jours. Moi, les journalistes m’ont accompagné une matinée. Après, ils sont allés filmer dans la ville et avec les supporters. Ils voulaient montrer les matches et les dates importantes du club : la coupe de France, la mort de mon père… Tout ça, quoi.

Car c’est bien l’épopée du FC Chambly, amateur il y a 32 ans et aujourd’hui en ligue 2, qui a intéressé Javier Munoz : “On avait déjà entendu parlé de ce club quand ils ont failli battre Monaco en 16e de finale de la coupe de France en 2017, nous raconte-t-il. Ce qui nous a plu, c’est l’histoire de ce club : il est familial, dans une petite ville et il a commencé comme club amateur. La famille Luzi a emmené le club jusqu’en ligue 2 et c’était incroyable pour nous. Quand la chaîne a mis en place un programme qui parle du foot international, on a voulu que les gens qui nous regardent connaissent cette histoire.

Après la presse écrite européenne, la télé

Le reportage, d’une durée de 5 minutes 40, a été diffusé sur Movistar le 4 janvier dernier et puis mis en ligne sur la page Facebook de FC Chambly :

C’est sympa parce qu’on n’a pas toujours conscience de ce qu’on représente en dehors des frontières de la France. On a regardé ce qui se disait sur les réseaux sociaux espagnols et il y a eu un bel accueil, précise Bruno Luzi. Pour eux, notre club c’est le vrai football, dans un monde où l’argent a pris beaucoup d’importance. On a déjà eu des reportages dans des journaux italiens notamment parce qu’on est d’origine italienne surtout. Notre histoire commence aussi à tourner dans les journaux en Angleterre mais c’était toujours la presse écrite. Là, c’est un reportage pour une télé étrangère.

Javier Munoz, lui, n’a pas été déçu de ses deux jours de tournage dans l’Oise : On a trouvé ce à quoi on s’attendait : une petite ville, un club à l’ambiance et à l’esprit de famille. C’était très facile de travailler avec eux. En Espagne, on n’a pas d’histoire comme celle du club de Chambly. C’est très spécial que le club soit monté comme ça dans le monde du foot.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets



Source link

A lire aussi

Jean-Luc Dubaele (DVD) largement en tête des quadrangulaires

adrien

INFOGRAPHIES. Coronavirus : 12 nouveaux décès dans les hôpitaux des Hauts-de-France, 29 nouvelles hospitalisations

adrien

VIDÉO. À Hesdin, l’Atelier de l’Ours et la Taupe abrite une maison d’édition et une librairie

adrien

les sapeurs-pompiers de l’Oise pourront porter des caméras pendant leurs interventions

adrien

140 heures de travail d’intérêt général pour le pêcheur qui a frappé un bébé phoque, mort 7 jours plus tard

adrien

En mission depuis le 15 juillet, l’équipe de soignants du CHRU de Nancy témoigne

adrien