weighexperts.com
Image default
Hauts-de-France

on fait le point sur les mesures sanitaires dans l’Aisne, l’Oise et la Somme

Notez cet article



Depuis ce samedi matin, la France est en état d’urgence sanitaire, avec son lot de nouvelles mesures applicables sur l’ensemble du pays, mais aussi certaines, spécifiques à chaque département selon sa situation. On fait le point sur les règles à observer dans l’Aisne, l’Oise et la Somme.

La circulation du coronavirus s’intensifie dans les trois départements picards : c’est un fait. Comme toute la France, l’Aisne, l’Oise et la Somme sont placés depuis ce samedi 17 octobre en état d’urgence sanitaire. Pour y faire face, Emmanuel Macron a annoncé une série de nouvelles restrictions, mercredi 14 octobre, dont certaines concernent l’ensemble du territoire. Les préfectures respectives ont quant à elles engagé des mesures propres à chaque département. Nous avons dressé une liste exhaustive des règles à respecter sur le territoire picard.

Dans l’Aisne

Voici la liste des mesures en vigueur dans l’Aisne :

  • Port du masque obligatoire entre 7h et 20h dans l’espace public des villes de plus de 10 000 habitants (Saint-Quentin, Soissons, Laon, Château-Thierry, Tergnier, Chauny et Villers-Cotterêts)
  • Interdiction de la vente d’alcool à emporter à partir de 22h
  • Interdiction des buvettes dans les lieux recevant du public (salles de spectacle, établissements sportifs, …)

Dans l’Oise

C’est le département picard le plus touché par la seconde vague, avec une augmentation nette du taux d’incidence. Le vendredi 16 octobre, la préfecture faisait état d’un taux de 184 nouveaux cas pour 100 000 personnes (contre 79 le 28 septembre). Dans les hôpitaux isariens, 87,5 % des lits sont occupés, plus d’un sur trois par un patient atteint du coronavirus.

Dans ce contexte, voici le récapitulatif des mesures à observer dans l’Oise : 

  • Baisse de la jauge maximale applicable aux rassemblements à 1 000 personnes (5 000 auparavant)
  • Fermeture des bars à 22h (ainsi que de l’activité bar dans les restaurants)
  • Port du masque obligatoire dans l’espace public de toute commune de plus de 10 000 habitants (Beauvais, Compiègne, Creil, Nogent-sur-Oise, Crépy-en-Valois, Méru, Senlis, Noyon, Montataire, Pont-Sainte-Maxence, Chantilly, Chambly et Clermont)
  • Interdiction des buvettes et points de restauration debout
  • Encadrement strict des ventes au déballage, vide-greniers, brocantes, foires et braderies (écart entre deux exposants, sens de circulation et autorisation au cas par cas pour chaque événement)
  • Interdiction de la vente à emporter d’alcool entre 00h30 et 6h

 

Dans la Somme

L’augmentation de la propagation du virus dans la Somme se fait légèrement plus progressive mais la situation mérite d’être suivie avec attention, avec un taux d’incidence déjà élevé. Mercredi 14 octobre, la préfecture relevait un taux de 112 cas pour 100 000 habitants (contre 104 le 12 octobre). Les services de réanimation des hôpitaux samariens affichaient un taux d’occupation de 24,1 % des lits par des personnes positives au covid-19, soit près d’un lit sur quatre.

Voici la liste des mesures spécifiques au département de la Somme :

  • Limitation de la jauge maximale applicable aux rassemblements à 5 000 personnes
  • Port du masque obligatoire dans certaines zones d’Amiens (centre piétonnier, quartier Saint-Leu, parking de Shopping promenade) et d’Abbeville (place Max Lejeune et rues avoisinantes)

 

 

Dans toute la France

Dans l’Aisne, l’Oise et la Somme, une série de mesures s’appliquent depuis 0h ce matin :

  • Limitation des rassemblements sur la voie publique à 6 personnes (sauf manifestations, rassemblements profesionnels, services de transports de voyageurs, visites guidées, cérémonies funéraires et marchés)
  • Interdiction de toutes les fêtes privées en établissements recevant du public (mariages, soirées étudiantes)
  • Limitation dans les bars et restaurants à 6 personnes par table, respect d’une distance d’un mètre entre chaque chaise et enregistrement du nom des clients sur un registre
  • Respect d’une distance d’un siège sur deux dans les établissements recevant du public assis (cinémas, lieux de culte, stades, cirques, salles de conférence)
  • Limitation d’affluence à une personne pour 4m2 dans les lieux où le public circule debout (centres commerciaux, musées, parcs d’attraction, foires, salons, zoos)

L’ensemble de ces mesures est effectif pendant quatre semaines – jusqu’au 14 novembre donc – avec un prolongement probable, soumis à validation du Parlement.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets



Source link

Related posts

1940, la bataille de France au jour le jour : 21 mai, Rommel se heurte aux blindés alliés, près d’Arras

adrien

Météo France : les prévisions pour ce mercredi 13 mai (et pour les prochains jours)

adrien

Vos prévisions météo pour ce mercredi 10 juin : ô rages ô désespoir, et encore trop frais

adrien