weighexperts.com
Image default

Olivier Veran, en déplacement à la cellule de suivi des variants à Metz, annonce l’amplification des tests



Le Ministre de la santé Olivier Veran est en déplacement à Metz ce vendredi 12 février 2021. Hier, il a pointé du doigt la situation préoccupante de la Moselle, confrontée à l’arrivée des variants du Covid. Le maire de Metz réclame un reconfinement local.

13h45 : arrivée d’Olivier Veran, le Ministre de la santé, à la cellule de crise de l’ARS, l’Agence régionale de Santé de Metz. Le ministre a annoncé d’emblée l’intensification des tests.

Le contexte de ces derniers jours

« Nous avons identifié dans ce département de la Moselle plus de 300 cas de mutations évocatrices de variants sud-africains et brésiliens ces quatre derniers jours, et (…) il y avait déjà 200 cas supplémentaires identifiés les jours précédents », indiquait jeudi 11 févier le Ministre de la santé. C’est la justification de son déplacement en Moselle ce vendredi 13 février.

En début d’après-midi, Olivier Veran avait rendez-vous à la cellule de suivi de l’Agence régionale de santé puis en Préfecture de Moselle pour une réunion de concertation avec les élus et les autorités sanitaires.

Reconfinement, avancée du couvre-feu ou fermeture anticipée des écoles ?

Le maire de Metz François Grosdidier (LR) estime, qu’il devient nécessaire de prendre des mesures « fortes mais courtes » comme un reconfinement. A une échelle même plus réduite que celle du département entier. « Quand on est dans une situation aussi tendue que celle de la Métropole de Metz mais aussi de Forbach et Saint-Avold, des confinements localisés mais qui soient forts et limités dans l’espace et dans le temps sont la seule façon d’inverser la tendance « . François Grosdidier plaidait aussi sur notre antenne ce midi pour une avancée d’une semaine des vacances scolaires.

Patrick Weiten, le président (UDI) du département de la Moselle, insiste, lui sur l’accélération des vaccinations. « Il faut concentrer les munitions sur un territoire pour combattre la maladie. Le Président de la République a dit nous sommes dans une guerre. Consacrons nos forces de combat en direction d’un territoire qui souffre. »

Un couvre-feu du samedi 16h au lundi 8h était aussi une des hypothèses sur la table des discussions.

Des variants plus dangereux

Les cas en Moselle ne peuvent apparemment pas tous être reliés à des foyers de contagion groupés, à des voyages à l’étranger ou à des contacts avec des personnes ayant voyagé. Une indication sur le fait que la diffusion de ces variants deviendrait incontrôlable. Ils pourraient également être moins sensibles à certains vaccins et échapper aux anticorps fabriqués par les personnes guéries du Covid-19.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets



Source link

A lire aussi

La villa Cavrois à Croix, dernier jour pour en faire le « Monument préféré des Français »

adrien

Présidentielle 2022. Les facteurs en galère pour tout livrer à temps : »nos tournées sont cinq fois plus lourdes »

adrien

VIDEO. Les sapeurs-pompiers manifestent à Lille contre des embauches « à moindre coût »

adrien

un mystérieux dessin de la Grande Guerre découvert par hasard à Chatas, « c’est un petit miracle »

adrien

Tic-tac tic-tac… Heure d’été et couvre-feu ce dimanche, 1heure en moins plus difficile à vivre pour certains

adrien

« la diminution des contaminations plus lente qu’à l’automne dernier », affirme l’ARS

adrien