weighexperts.com
Image default

notre sélection d’expositions et balades culturelles en plein air dans les Hauts-de-France


Avec le confinement, certains festivals et manifestations culturelles prévus durant les vacances de Pâques ont dû être adaptés. Ainsi, un bon nombre d’entre eux ont choisi de dévoiler leur programmation sur le net, mais également lors d’expositions en extérieur. D’autres lieux culturels, parcs et jardins donnent également la possibilité aux visiteurs de se promener dans la limite des restrictions sanitaires. Pour prendre un bol d’air, suivez le guide. 

Un week-end Frac à l’air libre

Durant ces vacances de Pâques confinées, les Fonds régionaux d’art contemporain (Frac) sont fermés au public. Alors, plutôt que d’annuler la 5e édition du week-end national des Frac, il a fallu s’adapter. Ils donnent ainsi rendez-vous les 17 et 18 avril au public pour des expositions en plein air.

Les œuvres de Myriam Mechita seront notamment à découvrir sur le bâtiment de l’ancien couvent qui abrite le Frac et l’Orchestre de Picardie, 45 rue Pointin à Amiens. Originaire de Strasbourg, cette artiste agrégée d’arts plastiques enseigne à l’école supérieure d’arts et médias (ESAM) de Caen depuis 15 ans, et vit à Berlin. Son travail a été exposé à travers le monde (Bloomberg Space à Londres, MAMA à Los Angeles, au Musée National de la Céramique à Paris, Kunsthaus Bethanien à Berlin…)

À Dunkerque, le Frac Grand Large invite Bertrand Gadenne à présenter l’installation vidéo L’Aigle. « Devant l’installation vidéo, représentant un rapace gigantesque, le spectateur expérimentera un face-à-face surnaturel, entre fascination et répulsion« , préviennent les organisateurs. 

Afin d’éveiller tous les sens, après la vue : l’ouïe. Lors de ce week-end, le visiteur est invité à (re)découvrir la ville de Dunkerque grâce à la balade sonore d’Eddie Ladoire. Conçue à partir de sons caractéristiques de l’identité sonore de la ville, cette pièce propose une promenade au départ du Frac, en passant par le Musée Dunkerque 1940 et jusqu’à la Petite Chapelle Notre Dame des Dunes. Le Parcours sonore est à télécharger sur l’application « Listeners. »

Le bâtiment du Frac Grand Large à Dunkerque

© Michel Houet – BELPRESS / MAXPPP

Pour plus d’informations, notamment sur les rencontres proposées à distance, le programme complet du WeFrac est disponible en ligne. 

La santé et la sécurité au travail en 13 expos photo

Organisée par la communauté d’agglomération de Creil Sud Oise (ASCO), programmée et mise en œuvre par Diaphane, pôle photographique en Hauts-de-France, la 4e édition d’Usimages, la biennale de la photographie du patrimoine industriel, se déroulera du 17 avril au 20 juin 2021. 

13 expositions photo en extérieur sur la thématique « santé et sécurité au travail » seront présentées au public dans les communes de l’agglomération. « Cette biennale est un temps fort qui met en valeur la photographie industrielle contemporaine et revisite des fonds photographiques issus de diverses collections, avec la volonté de questionner le regard des photographes sur le monde du travail et sa représentation« , indiquent les organisateurs.

Le temps aussi d’y découvrir l’évolution des conditions de travail et ces métiers qui disparaissent. Les expositions sont ouvertes au public gratuitement. 

Le festival de l’oiseau, en plein air

Confinement oblige, les organisateurs du festival de l’oiseau et de la nature ont dû revoir leur programmation. Du 24 avril au 2 mai, le festival propose ainsi une édition numérique et des expositions photos grand format en extérieur.

Affiche du 30e festival de l'oiseau et de la nature - 2021

Affiche du 30e festival de l’oiseau et de la nature – 2021

Des rendez-vous quotidiens seront ainsi proposés à 19h en direct et accessibles sur le site internet, sur la page Facebook et la chaîne YouTube du festival. Les 35 films en compétition seront également diffusés au cours de la semaine, ainsi que le concours photo.

Mais pour ceux qui veulent prendre l’air, quatre expositions photo sont proposées à Abbeville, Le Crotoy, Saint-Valery-sur-Somme et Cayeux-sur-Mer. Plus d’informations sur le site du festival.

Les festival de la BD d’Amiens dévoile son affiche

En attendant les 25es Rendez-vous de la Bande Dessinées d’Amiens qui se tiendront les 5 et 6 juin 2021 à la Halle Freyssinet à Amiens, un avant-goût sera proposé durant ces vacances de Pâques.

Sur une musique composée pour l’occasion par Edward Perraud – artiste associé de Label Blue, l’affiche signée Cyril Pedrosa, en version monumentale, ainsi que les visuels des principales expositions et temps forts du festival, seront dévoilés sur le parvis de la Maison de la Culture d’Amiens, samedi 17 avril, entre 11h et 17h.

Seront aussi exposés derrière les façades de la Maison de la Culture, les collages et œuvres d’Elsa Abderhamani, artiste associée au FRAC Picardie, qui a mené une résidence en mars à la MCA et les travaux d’étudiants de l’UFR des Arts.

« Dans le strict respect des règles sanitaires en vigueur et en évitant les regroupements, ce sera l’occasion pour les équipes du festival et celles de la MCA de témoigner, derrière leurs masques, de l’espoir que porte la réouverture progressive des structures et événements culturels et d’échanger quelques mots, quelques sourires et quelques émotions artistiques« , confient les organisateurs.

Une balade dans les jardins

En respectant les 10 km autorisés bien sûr, on pourra profiter de la réouverture du Musée de Plein Air à Villeneuve d’Ascq, et du Jardin des Cultures à Houplin-Anscoine, tout comme le Pré du Hem à Armentières, déjà ouvert, lui, depuis un mois.

Avec ses différents jardins paysagers, le parc Mosaïc d’Houplin-Ancoisne, rend hommage aux origines des migrants installés dans la métropole lilloise. Le « Jardin des figuiers » représente ainsi l’Afrique du nord, « la Quita des délices » vous emmène sur la côte atlantique de la péninsule ibérique, « le Jardin de Pierre Auvente » rend hommage aux Flamands et aux Wallons, « le Loukoum jardin », illustre la Méditerranée Orientale, « The Rain Garden » quant à lui s’intéresse à nos amis anglo-saxons.

Le parc Mosaïc d’Houplin-Ancoisne

Le parc Mosaïc d’Houplin-Ancoisne

© MAXPPP

Avec le musée de Plein Air à Villeneuve d’Ascq, c’est l’architecture rurale des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles que vous pourrez découvrir. Pigeonnier, bergerie, fournil, étranges chaumières vous attendent au détour des ruelles de ce charmant petit village, recréé au beau milieu de la faune et flore rurales.

Avec ses 120 hectares de nature et son lac, la base des Prés du Hem à Armentières accueille elle aussi, les visiteurs du mercredi au dimanche, de 10 heures à 18 heures. Les trois parcs et jardins de la métropole sont uniquement ouverts pour la balade, aucune animation n’est programmée. Le port du masque est obligatoire, les pique-niques sont autorisés mais les rassemblements de plus de 6 personnes sont interdits.

En Picardie, le château de Chantilly et les grandes écuries restent fermés, mais le parc du domaine est quant à lui accessible tous les week-ends et les mercredis de 10h à 18h30. Des visites guidées de 45 minutes sont également proposées dans la limite de 6 personnes par visite les samedis et dimanches à 14h30 et 15h30 et les mercredis à 15h00. Tarif : 5 euros en supplément du billet parc.

Le Château de Chantilly

Le Château de Chantilly

© CC0

Il en est de même pour le Familistère de Guise où il est toujours possible de visiter les extérieurs et jardins du Palais social. Tous les mercredis et dimanches à 14h30, une déambulation commentée inédite autour la cité familistérienne est également proposée.

Une autre façon de découvrir Lille

Grâce à une nouvelle maison d’édition créée par une Lilloise, il est possible de (re)découvrir Lille différemment. Clémence Decouvelaere a imaginé un nouveau concept de carnets d’exploration intitulé « Milirue ». Des carnets de balades ludiques et pédagogiques pour redécouvrir sa ville (en l’occurrence Lille) en famille et en s’amusant. 

Deux carnets sont proposés : un pour les juniors (7-11 ans) et une version adaptée pour les plus jeunes (4-7 ans). Les carnets proposent deux parcours en extérieur de 1h15/1h45 chacun, avec en préalable, des activités à faire à la maison (la construction d’un beffroi, des podcast à écouter, comme celui sur l’histoire de Louise de Bettignies, du vocabulaire à découvrir).

Durant la balade, on peut se connecter via un QR code à l’application web pour découvrir différentes vidéos et avoir ainsi un complément d’informations. À la fin du parcours, le guide propose un quizz, pour permettre, en famille, de débriefer sur la balade. L’idée est vraiment d’embarquer tout le monde dans ce road trip lillois.

Pour ce projet, Clémence Decouvelaere a reçu le soutien de l’office de tourisme de Lille. Un projet 100% made in région, pour lequel elle a fait appel à une orthophoniste, mais également à un historien lillois, pour la qualité du contenu. Les carnets sont par ailleurs imprimés à Roubaix sur du papier recyclé. Une démarche, en prime, éco-responsable. 



Source link

A lire aussi

19 000 pêcheurs prêts pour l’ouverture de la pêche du brochet

adrien

prévisions pour ce jeudi 30 juillet et pour la fin de semaine

adrien

près de la moitié des enfants testés positifs à Crépy-en-Valois sont asymptomatiques

adrien

du sursis requis contre trois membres de l’ultradroite, filmés frappant une adolescente dans « Generation Hate »

adrien

les points de collecte dans la Somme et l’Oise

adrien

le clown Sirouy, star du zoo de Lille, victime d’un vol de tout son matériel de travail

adrien