weighexperts.com
Image default

naufrage pour Valenciennes (0-4), Dunkerque patine (1-1)



Réduits à dix dès le début du match, les joueurs de Valenciennes ont littéralement sombré contre Clermont, l’équipe semble condamnée à batailler au milieu de tableau. De son côté, Dunkerque s’est battu sans parvenir à s’imposer face à Chambly. 

À dix contre onze, Valenciennes a coulé 

Après avoit titillé Troyes (2-2), le leader, la semaine dernière, le VAFC entendait enchaîner contre Clermont. Dès les premières minutes, les joueurs d’Olivier Guégan se montraient bien décidés à terrasser le dauphin du championnat en jouant très haut. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 

Tout bascule à la 6ème minute. Ntim, en position de dernier défenseur, fait faute. Carton rouge mérité.

Les Nordistes ne lâchent rien mais l’arbitrage va définitivement enterrer leurs espoirs. Le but de Guillaume est annulé par l’arbitre (15e), qui estime que l’attaquant valenciennois a commis une faute dans un duel aérien. Une décision discutable.

Après ce fait de jeu, Valenciennes résiste encore quinze minutes, avant de sombrer. Clermont marque grâce à Bayo (30e), puis à Dossou par deux fois (31e et 56e). Allevinah crucifie VA à l’heure de jeu (4-0, 59e).

Un score très lourd, qui ne reflète pas tout à fait l’équilibre des forces. Après ce naufrage, les Valenciennois tempêtent contre l’arbitrage, qui décidément ne tourne pas en leur faveur ces derniers temps. Pour Olivier Guégan, « cela commence à faire beaucoup ».

Pour viser la montée, son équipe devait toutefois performer en ce mois de février face au Top 3. Occasion manquée, Valenciennes est 8ème, avec 36 points, bien loin de cinquième place synonyme de playoffs.

Guégan devra trouver les mots pour remobiliser son équipe au mois de mars. 

Dunkerque domine mais ne s’impose pas 

Au classement, Dunkerque patine (16ème) et voyait dans la réception de Chambly (19ème), l’occasion idéale de prendre des points pour aborder la fin de saison de manière sereine.

La rencontre a été âpre, samedi 27 février, au stade Marcel Tribut, le dernier recoin du Dunkerquois où la vie semble presque suivre son cours habituel. Elle aurait dû tourner à l’avantage de l’USLD, dominateur dans le jeu et dans l’engagement, mais sur un coup de pied arrêté, les rêves de victoire se sont envolés. 

Alors que le brouillard envoleppait progressivement le ciel, les hommes de Fabien Mercadal ont dominé la première période.

Dix tirs contre un, 54% de possession de balle et une très grosse occasion à la 40e minute de jeu. Après une percée de Keball, le cuir parvient dans les pieds de Dudouit qui manque le cadre, a quelques mètres du but. 

Partie remise, puisque l’USLD a ouvert le score au tout début de la seconde période. Cheick Diarra, qui ne devait pas jouer, bénéficie d’une belle déviation de Keball pour tromper le gardien camblysien (1-0, 52e).

Et puis, patatras. Dix minutes plus tard, sur un coup franc, Duquaire ne parvient pas à maîtriser le ballon qui est opportunément repris par Dequaire (1-1, 62e).

Ensuite, l’USLD a poussé en fin de rencontre. Pierre (87e) ou Tchokounté (90e) tenteront leur chance, sans succès. Dunkerque pointe à la 16e place du classement, avec 28 points, soit quatre de plus que le premier relégable. 

 





Source link

A lire aussi

A Vagney, le théâtrophone de la compagnie le Plateau ivre vous raconte des histoires au téléphone

adrien

Une prise de 30 kilos, c’est l’objectif des rois de la carpe réunis à Madine

adrien

François Decoster en lice pour le titre de meilleur maire du monde

adrien

premier conseil municipal pour Mathieu Klein, 500.000 euros pour le commerce et un nouveau poste de police

adrien

deux personnes, dont un mineur de 13 ans, interpellées dans l’enquête sur l’incendie de l’école Hachette

adrien

19 – La gronde des médecins picards face à l’exclusivité des commandes de vaccins données aux pharmaciens

adrien