weighexperts.com
Image default

Municipales 2020 à Longwy : le débat du second tour à 18h sur France 3 Lorraine

Notez cet article


 

Qui pour succéder à Jean-Marc Fournel, le maire socialiste sortant ? Peut-être lui-même. Jean-Marc Fournel est arrivé largement en tête du premier tour, suivi de trois autres candidats. Les quatre qualifiés ont rendez-vous à 18h sur France 3 Lorraine ce mardi 16 juin 2020 pour un débat de 40 minutes. (Les quatre listes présentes au 2nd tour).

L’arbitre de se scrutin sera probablement la participation. Au premier tour, le 15 mars dernier, le taux d’abstention a atteint des sommets. Seulement 27% des électeurs se sont déplacés pour voter.

Les enjeux du scrutin dans la ville

A Longwy, la question est de savoir si les électeurs vont choisir de repartir avec le maire sortant PS, Jean -Marc Fournel, ou lui préférer l’un de ses opposants. Au final, un choix entre la droite et la gauche comme au bon vieux temps en quelque sorte. Même si aucune des listes en lice n’affiche de lien avec un parti politique.

Au cœur de cette campagne : le bilan de l’équipe en place mais aussi l’attractivité de la commune, son développement économique et la politique environnementale. Sans oublier la place de Longwy dans la communauté d’agglomération. Une communauté d’agglo aux frontières de la Belgique et surtout du Luxembourg où travaillent de très nombreux habitants du territoire.

Mais si un thème de campagne risque aussi de s’inviter pour ce second tour, c’est celui de la sécurité. En effet, la ville est régulièrement le théâtre de violences urbaines. C’est aussi le cas pour d’autres communes de l’agglomération (Herserange, Mont-Saint-Martin ou encore Saulnes), où la police est régulièrement prise pour cible. Qui parmi les quatre candidats sera le plus persuadant sur cette question ? Qui sera en capacité de rassurer la population en pesant de tout son poids pour exiger des effectifs de police supplémentaires ? Le plus convaincant devrait engranger de nombreux suffrages.

Sur l’aspect purement politique, face à Jean-Marc Fournel, le maire sortant PS, l’opposition de droite s’était présentée en ordre dispersé lors de ce premier tour. Trop dispersé pour inquiéter Jean-Marc Fournel au soir du 15 mars. Et la division est toujours de mise à droite avant ce second tour, avec deux principaux opposants, Edouard Jacque et Mathieu Servagi, qui sont respectivement à 15 et 18 points derrière le maire sortant,

Jean-Marc Fournel quant à lui, aimerait bien signer cette fois pour un bail plein et entier. Rappelons qu’après sa première élection en 2014, le maire PS avait vu la mise sous tutelle de la ville par les services de l’Etat entre 2014 et 2016. Une mise sous tutelle due, comme l’a rappelé à maintes reprises Jean-Marc Fournel dans cette campagne, à la situation financière héritée de son prédécesseur, qui n’est autre qu’Edouard Jacque ! Ambiance.

Tandis que Jean-Marc Fournel compte poursuivre le travail entamé depuis six ans, Edouard Jacque son principal rival veut  ”allumer le moteur de l’attractivité” de la ville et raisonner à l’échelle de la communauté d’agglomération. Mais l’ancien maire, pourrait voir son moteur caler avant au démarrage si Mathieu Servagi confirme le bon résultat du premier tour qui l’a placé en troisième position. C’est lui qui avait sans succès, tenté de créer les conditions d’un grand rassemblement de la droite et du centre avant le premier tour pour barrer la route à Jean-Marc Fournel.

  • Liste LONGWY AU COEUR (divers gauche) Jean-Marc Fournel : 34,38%
  • Liste FAIRE ENSEMBLE (divers)  Edouard Jacque : 19,45%
  • Liste CHANGER C’EST POSSIBLE AVEC MATHIEU SERVAGI (Les Républicains) Mathieu Servagi : 16,02%
  • Liste LONGWY, une Gauche solidaire, citoyenne et écologiste (divers gauche) Marco Agostini : 10,71%
  • Liste UNE AUTRE VOIX, UN AUTRE CHOIX (divers centre)  Sylvain Kubler : 7,6%
  • Liste OSEZ LA DIFFERENCE (divers), Saïd Akmouche : 5,35%
  • Liste UNE EQUIPE POUR UN AVENIR SEREIN (divers), Jean-Claude Conti : 3,52%
  • Liste TOUS UNIS POUR LONGWY (divers), Malik Hadjadj : 2,93%
Jean-Marc Fournel est arrivé en tête au 1er tour à Longwy. / © France Télévisions
Jean-Marc Fournel est arrivé en tête au 1er tour à Longwy. / © France Télévisions

La liste de gauche du maire sortant arrive largement en tête, et ce, malgré la présence d’une autre liste plus à gauche, celle de Marco Agostini qui avait participé à la gestion de la ville, jusqu’à ce qu’il décide de ne pas voter le budget 2020. Derrière lui, Edouard Jacque, l’ancien maire et Mathieu Servagi, délégué Les Républicains de la circonscription sont au coude à coude et semblent vouloir se disputer le leadership local d’une droite qui n’a pas réussi à s’unir au premier tour. Les autres candidats sont loin derrière, Marco Agostini réussissant néanmoins à se qualifier de justesse pour le second tour.

Il est important de souligner que ces résultats sont à pondérer. En effet, à Longwy, l’abstention a été très forte lors de ce premier tour : plus de 72% des électeurs ne se sont pas déplacés aux urnes. Si le chiffre ne détonne pas tant que cela au regard de la situation générale, en pleine crise du coronavirus, il laisse place à de nombreuses inconnues. A qui profiterait en effet un regain de participation ?

Les forces en présence au second tour avec les éventuelles alliances

Pour Marco Agostini, “une éventuelle défaite de la liste Fournel, toujours possible en raison des reports des voix des 4 autres listes (Kubler, Akmouche, Conti, Hadjadj), lesquelles se sont a priori positionnées défavorablement par rapport au maire sortant, ne pourra en aucun cas nous être imputée“.

À Longwy aussi, il y a désormais deux gauches irréconciliables. Au soir du premier tour, Marco Agostini ne désespérait pas de reformer l’union de la gauche de 2014, avec sa liste fusionnée à celle de Jean-Marc Fournel. Le leader de Longwy, une Gauche solidaire, citoyenne et écologiste attendait la main tendue du maire. En vain. On peut imaginer que le socialiste n’a pas digéré qu’au nom du Front de gauche, Marco Agostini et certains de ses futurs colistiers ne participent pas au débat d’orientation budgétaire et ne votent pas le budget 2020. Actant ainsi l’éclatement de la liste du rassemblement de la gauche de 2014.

En effet, Sylvain Kubler d’une part, un candidat nouveau venu en politique et soutenu par LREM et Jean-Claude Conti d’autre part, qui s’était rallié à Saïd Akmouche avant le premier tour en 2014, veulent faire cavaliers seuls. Le premier souhaite également redonner à Longwy son attractivité ce qui passe par la possibilité de ”bien vivre et bien apprendre” dans la ville. Le second fait, lui aussi, de la sécurité et de la propreté, des priorités. 
 



Source link

A lire aussi

L’histoire du dimanche – La Laonnoise Suzanne Noël, pionnière de la chirurgie esthétique et féministe engagée

adrien

Des formes de vie sur Terre il y a 3,42 milliards d’années, Une équipe du CRPG de Nancy contribue à cette découverte

adrien

Déconfinement – Dans la Somme, une imprudence a failli tourner à la noyade

adrien

Fréquence Nord, devenue France Bleu Nord, fête ses 40 ans : on vous raconte les débuts de la radio dans les années 80

adrien

l’Etablissement français du sang lance un appel urgent au don de sang

adrien

cet été les guêpes sont plus nombreuses et plus agressives

adrien