weighexperts.com
Image default
Hauts-de-France

Municipales 2020 à Amiens – Une hausse de la participation au 2nd tour pourrait bousculer les tendances du 1er tour

Notez cet article



Lors des résultats du 1er tour des municipales à Amiens, les deux listes arrivées en tête, celle de Brigitte Fouré et celle de Julien Pradat, n’étaient séparées que de 900 voix. La participation est plus que jamais l’enjeu du 2nd tour des municipales.


A Amiens, l’abstention record du premier tour ne permet pas de dessiner de tendances claires sur l’issue du scrutin de ce 28 juin. L’écart en nombre de voix est si faible entre les deux candidats arrivés en tête que Brigitte Fouré et Julien Pradat sont dans un mouchoir de poche.

900 voix d’écart

La maire sortante d’Amiens recueille 29,8% des voix et le candidat de la liste d’Union de la gauche, 25,5%. Seules 900 voix les séparent.

Le 15 mars dernier, la grande gagnante du premier tour à Amiens, c’était l’abstention. Avec un taux record de 67,7 % (12 points au-dessus de la moyenne nationale) d’inscrits qui ne sont pas aller voter, difficile d’imaginer l’issue du scrutin du second tour. Un regain de la participation pourrait bousculer les tendances apparues au premier tour. 

Trois listes sont encore en lice pour le second tour. La liste de  la maire sortante Brigitte Fouré (UDI), soutenue par le parti présidentiel. Celle de Julien Pradat (Union de la Gauche). Et enfin celle de Renaud Deschamps (DVC) qui a obtenu avec un score de 11,1%. 

Juste derrière, les listes de Fanny Ruin (DVC) et de Christophe Porquier (DVE). Aucun d’eux n’ira au 2nd tour. Fanny Ruin a apporté son soutien à Brigitte Fouré. Christophe Porquier n’a donné aucune consigne de vote.

La participation, enjeu du 2nd tour

Pour le 2nd tour, tout va se jouer sur une participation en hausse ou pas. Attirer les Amiénois dans les bureaux de vote est l’enjeu principal du 28 juin. Brigitte Fouré joue la carte de l’expérience, et se félicite de son bilan, notamment sur la gestion de la crise sanitaire, le nouveau plan de transport, et l’état des finances de la municipalité. 

Julien Pradat tente plutôt d’incarner le changement et assure que ses convictions ont été confortées par la crise sanitaire – même s’il a un peu remanié son programme entre les deux tours, à l’instar de Brigitte Fouré. Il assure être “prêt pour le monde d’après” et entend proposer aux Amiénois une vision sociétale radicalement opposée à celle de ses adversaires. Il parle de “nouvelles logiques de consommation” et met en avant l’écologie dans la majorité de ses propositions.

Enfin, Renaud Deschamps se placé comme le candidat “serein et confiant”, “détaché des partis, des clivages, de cette espèce d’entre soi qu’on peut trouver dans les camps de mes deux concurrents qui se tapent jour après jour les uns sur les autres“. 

Quel que soit le vainqueur de ce second tour, une faible participation ne lui laissera que peu de marge de manoeuvre une fois le conseil municipale en place.

 



Source link

Related posts

Hauts-de-France : Xavier Bertrand assure que 13 millions de masques seront livrés d’ici le 20 mai

adrien

Suppression de postes chez Airbus : “On imagine le pire” chez Stelia Aerospace à Méaulte

adrien

RECIT. Camp du Drap d’Or : il y a 500 ans, François Ier et Henri VIII organisaient la fête la plus chère de l’Histoire

adrien