weighexperts.com
Image default

Metz-Nancy Sourds Football recherche des joueurs sourds ou malentendants

Notez cet article



Créée en 2020 de la fusion entre l’Association Sportive et Loisirs des Sourds de Nancy (ASLSN) et l’Union Sportive et Loisirs des Sourds de Metz (USLSM), Metz-Nancy Sourds Football recherche des joueurs, sourds ou malentendants, pour agrandir son équipe.

Comme elle l’indique sur sa page Facebook, pour la saison 2021-2022, l’association Metz-Nancy Sourds Football est en quête des joueurs sourds, ou malentendants, à partir de 16 ans. MNSF peut accueillir des personnes sachant bien communiquer en langue des signes ou pas du tout, ou bien ayant une justification du handicap au minimum à cinquante-cinq décibels aux deux oreilles.

A sa création en 2020, par la fusion de l’Association Sportive et Loisirs des Sourds de Nancy (ASLSN) et de l’Union Sportive et Loisirs des Sourds de Metz (USLSM), Metz-Nancy Sourds Football comptait vingt joueurs. Le club a joué trois matchs malgré la saison blanche.

Pour 2021-2022, pour diverses raisons, au moins cinq des licenciés vont quitter le club. Composé de joueurs venant de Nancy, Metz, des Vosges, de Strasbourg et de Paris, MNSF peine à recruter et notamment des joueurs messins et nancéiens. Il a aussi perdu récemment quelques bons joueurs et le niveau risque de baisser la saison prochaine. MNSF n’a plus qu’un attaquant.

“On a appris qu’il y a des bons joueurs de haut niveau sourds ou malentendants, qui jouent dans les clubs entendants en Lorraine, mais qui ne connaissent pas la communauté sourde”, explique le responsable, Ludovic Gérard. “Ils seront les bienvenus dans notre association, peu importe s’ils ne maîtrisent pas la langue des signes.”

Concilier foot et handicap

Aujourd’hui, certains sourds ont du mal à s’intégrer dans la société sportive car il y a la barrière de communication. Certains entraîneurs ne leur prêtent pas attention. Il en est de même parfois pour leurs coéquipiers. Le fait de ne pas entendre semble les exclure de facto.

C’est important pour les jeunes sourds d’être bien dans leur peau.

Ludovic Gérard

“Quand elle avait 6 ans, ma fille sourde adorait le football”, ajoute Ludovic Gérard. “Elle a joué dans un club entendant, mais maintenant elle n’aime plus le foot, car elle se sent exclue : les cadres ne faisaient pas l’effort de communiquer en langue des signes et ses camarades non plus.”

Educateur spécialisé, Ludovic Gérard a décidé de se battre pour que les sourds puissent être mieux intégrés dans la société sportive, avec les entendants et voir leur niveau progresser. Sourd lui-même, il a joué dès tout petit dans un club, à Fléville-devant-Nancy et changé plusieurs fois d’équipe. Il n’a jamais eu de difficulté à s’intégrer, grâce à ses efforts.

“C’est important pour les jeunes sourds d’être bien dans leur peau”, conclut-il, “et de ne pas se sentir exclus”.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets



Source link

A lire aussi

trois pompiers violemment agressés par un homme de 28 ans, une plainte déposée

adrien

le moral des entreprises des Hauts-de-France en berne après un troisième trimestre inquiétant

adrien

Vos prévisions météo pour ce dimanche 7 mars : soleil et fraîcheur

adrien

les premières quarantaines débutent au Royaume-Uni pour les voyageurs en provenance de France

adrien

Londres et Bruxelles concluent un accord commercial historique

adrien

un protocole hospitalier difficile pour les familles

adrien