weighexperts.com
Image default
Hauts-de-France

Martine Joly élue à 38,45%

Notez cet article


La maire sortante de Bar-le-Duc, Martine Joly, qui a remplacé son prédécesseur Bertrand Pancher en 2017, a gagné son pari. Elle a remporté sa première élection municipale en son nom propre dimanche 28 juin, recueillant 38,45% des voix.

Après trois ans passés aux manettes de la commune, Martine Joly (DVD) a été élue dimanche 28 juin 2020 maire de Bar-le-Duc (Meuse), en ayant recueilli 38,45% des suffrages. Une première victoire en tant que tête de liste pour cette inspectrice de l’Education nationale à la retraite. En 2014, elle était deuxième sur la liste victorieuse de Bernard Pancher.
 

A 68 ans, Martine Joly a su confirmer son avance obtenue lors du premier tour en mars 2020, pour s’imposer au sein d’une triangulaire au second tour. A gauche, Benoît Dejaiffe obtient 34% des suffrages. Au centre, Pierre-Etienne Pichon recueille 27,55% des voix.

Les Barisiens ont ainsi choisi la continuité, d’autant que 20 des 33 noms de la liste Martine Joly 2020 sont issus de la majorité municipale en place. La même équipe donc, mais “avec l’expérience en plus“, précise Martine Joly.

La participation pour ce second tour est historiquement faible, environ un électeur sur trois s’est déplacé, contre 59% lors du second tour de 2014.


Plusieurs casquettes

C’est une ascension rapide qu’a connu Martine Joly en quelques années. En 2014, nouvelle en politique, elle s’engage sur la liste de Bernard Pancher, et est nommée deuxième adjointe. En 2015, elle est élue conseillère départementale. En 2017, le maire Bertrand Pancher, élu député, lui laisse le fauteuil de maire. Elle récupère par la même occasion la présidence de l’Agglomération Meuse Grand Sud.

Les défis du mandat à venir

Bar-le-Duc est en perte de démographie : 600 habitants de moins en 10 ans. L’attractivité de la commune sera donc un enjeu majeur sur le long terme. Le redynamisation de la ville est la priorité absolue de la nouvelle équipe municipale.

Mais la fermeture de la maternité en juin 2019 représente un beau bâton dans la roue du dynamisme. Il est plus difficile pour de jeunes parents d’envisager de s’installer dans une ville moyenne, à plus de 30km de la première maternité. En réponse, Martine Joly a annoncé qu’elle ferait tout pour maintenir les postes à l’hôpital, premier employeur du secteur. Elle a également proposé la création d’une maison des internes, pour permettre à de futurs médecins de se former, travailler et vivre à Bar-le-Duc.

La transition écologique est également au programme. “Il faut arrêter de bétonner et remettre du vert“, explique Martine Joly, qui veut créer des jardins en ville et des pistes cyclables.

 



Source link

Related posts

Le clip d’une Amiénoise sélectionné pour la campagne nationale de sensibilisation à la sclérose en plaques

adrien

À Tours-en-Vimeu dans la Somme, le drive fermier a redynamisé les ventes des producteurs locaux

adrien

approcher les ours de Slovénie grâce au photographe lorrain Teddy Bracard

adrien