weighexperts.com
Image default
Hauts-de-France

Ludovic Pajot élu maire, Bruay 2ème ville RN du Pas-de-Calais

Notez cet article



Dans le Pas-de-Calais, tous les regards étaient tournés vers Bruay-la-Buissière, seule ville de plus de 20 000 habitants où se déroulait un second tour ce dimanche. Le candidat du Rassemblement National Ludovic Pajot l’a emporté avec près de 52% face au candidat divers-gauche Bernard Cailliau.

En plein coeur du bassin minier, Bruay-la-Buissière – seule ville de plus de 20 000 habitants du Pas-de-Calais où les électeurs étaient appelés à voter – attirait tous les regards pour ce second tour des élections municipales. La commune, dirigée par la gauche depuis plusieurs décennies, risquait de basculer aux mains du Rassemblement National. Ludovic Pajot, jeune député du Rassemblement National de la 10ème circonscription du Pas-de-Calais l’a emporté face à Bernard Cailliau (divers gauche) avec près de 52%.

“Nous avons fait mentir les sondages, nous avons eu une mobilisation plus importante à ce deuxième tour.”

Ludovic Pajot, maire élu de Bruay-la-Buissière

Ludovic Pajot, 26 ans, est détenteur d’une licence de droit et a été l’assistant parlementaire du député européen Steeve Briois. Également élu au conseil régional, le candidat RN à la mairie de Bruay-la-Buissière s’est engagé à quitter son poste à l’Assemblée Nationale pour se consacrer pleinement à sa fonction d’élu local.

La participation était un enjeu clef de ce scrutin, particulièrement observé à l’échelle régionale mais aussi nationale. Au premier tour, seul 40% des électeurs s’étaient déplacé. Ils étaient 43,57% à avoir voté ce dimanche 28 juin, soit une légère augmentation.

Municipales à Bruay-la-Buissière : Bernard Cailliau battu par Ludovic Pajot alerte sur le danger RN

Bruay-la-Buissière, deuxième ville RN du Pas-de-Calais

Après la large victoire de Steeve Briois à Hénin-Beaumont au premier tour le 15 mars dernier avec près de 75% des voix, l’arrivée de Ludovic Pajot à la tête de Bruay-la-Buissière permet au Rassemblement National de rafler une seconde ville dans le Pas-de-Calais. “Ludovic a réussi à arracher à la gauche une ville importante, la 8ème du Pas-de-Calais, se réjouit Steeve Briois. Bienvenue au club. Petit à petit, la progression (du RN) continuera dans le bassin minier.”

“C’est une grande victoire. C’est l’aboutissement d’un travail de terrain. C’est un vote d’adhésion de la part des électeurs qui ont décidé de décliner au niveau local les propositions du Rassemblement National.”

Marc de Florian, membre exécutif du RN 62

Après plusieurs échecs du RN à Denain, Maubeuge ou encore Lens, cette victoire permet au parti de Marine Le Pen de se réjouir.

“C’est une ville de gauche historique. C’est aussi le résultat d’une mésentente très forte au niveau de la gauche. Bruay-la-Buissière va devenir la deuxième vitrine régionale du Rassemblement National.”

Pierre Mathiot, politologue

Retour sur la campagne

Le 15 mars dernier, Ludovic Pajot (Rassemblement National) était arrivé en tête avec 38,56% des suffrages (2383 voix), soit quelques voix d’avance seulement sur son adversaire Bernard Cailliau (divers gauche) qui avait récolté 34,48% (2131 voix). Se hissant en troisième position avec 22,11% des voix, le maire sortant divers gauche Olivier Switaj avait décidé de se retirer dès le soir du premier tour pour faire barrage au parti d’extrême droite.

Ludovic Pajot, jeune député RN de la 10ème circonscription du Pas-de-Calais, et Bernard Cailliau (divers-gauche) avaient d’ailleurs débattu sur le plateau de France 3 Nord Pas-de-Calais quelques jours avant le second tour.Sur France Info, retrouvez le détail des résultats du 1er tour des Municipales à Bruay-la-Buissière.





Source link

Related posts

À Abbeville, l’expérience des drives fermiers donne des idées aux producteurs locaux

adrien

le “Roi” du matelas ne dormira pas en prison

adrien

Coronavirus : les entreprises picardes en difficulté veulent l’exonération plutôt que le report des cotisations sociales

adrien