weighexperts.com
Image default

LOSC : Luis Campos “ne va nulle part”, affirme Gerard Lopez


Le tabloïd britannique Daily Mail a profité de la présence de Gerard Lopez au lancement de la « StoBox », un nouveau kit de protection sanitaire commercialisé par abonnement par Umovis Lab (The Prevention Lab, une nouvelle société luxembourgeoise dont le président lillois est l’un des conseillers) pour l’interroger sur les rumeurs de départ de Luis Campos, son conseiller sportif au LOSC.

« Il ne va nulle part », a répondu le patron des Dogues. « C’est presque comme si Luis était maintenant un autre Victor Osimhen ou un autre Nicolas Pépé. Il reçoit des offres tout le temps et il sait m’en faire part ou ne pas y répondre. Je peux voir qu’il est agacé par ça. L’argent n’est pas un moteur pour Luis Campos ». 
 

C’est un type brillant dans ce qu’il fait et ces fantasmes reviendront toujours.

Gerard Lopez au sujet de Luis Campos.

« C’est un type qui aime gagner et gagner, si possible, avec des joueurs jeunes et talentueux« , a-t-il ajouté. « Je peux déjà vous dire maintenant que beaucoup d’histoires ne sont pas crédibles (…). C’est un type brillant dans ce qu’il fait et ces fantasmes reviendront toujours ».

C’est la première fois que Gerard Lopez – muet jusqu’ici – s’exprime au sujet de Luis Campos, depuis que RMC a annoncé le 18 mai que le technicien portugais, en charge du recrutement lillois, voulait quitter le club nordiste. Le journal L’Equipe a également évoqué un « ras-le-bol » de Luis Campos et des dissensions en interne avec le directeur général du LOSC Marc Ingla et le directeur juridique et administratif Julien Mordacq.
 

Outre-Manche, ces rumeurs de départ ont naturellement alimenté celles d’une arrivée de Luis Campos à la direction sportive de Tottenham, club entraîné par son ami José Mourinho qui a déjà fait venir deux entraîneurs adjoints portugais du LOSC, Joao Sacramento et Nuno Santos.
 

Luis Campos, entre Marc Ingla et José Mourinho, au Stade Pierre-Mauroy, le 17 février 2019. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Luis Campos, entre Marc Ingla et José Mourinho, au Stade Pierre-Mauroy, le 17 février 2019. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

« José, qui est aussi un de mes amis, n’avait jamais volé deux gars de chez nous« , a aussi répondu Gerard Lopez au Daily Mail. « J’ai lu toutes sortes de merdes à ce propos. Les deux gars qui sont partis sont venus nous le dire dès l’été dernier… et c’était bien avant que José signe à Tottenham. Ils nous ont dit qu’ils chercheraient peut-être des opportunités et nous ont demandé si on les laisserait partir si de telles opportunités se présentaient ».

L’entraîneur lillois, Christophe Galtier, avait pourtant fait part de son amertume, en novembre dernier, lors du départ de ses deux adjoints.

 



Source link

A lire aussi

la « grande lassitude » des commerçants à l’ère du 3e confinement

adrien

Covid-19 et vague de chaleur en Lorraine, le double défi des EHPAD

adrien

Coronavirus : “pendant cette crise on a sacrifié les enfants”, entretien avec François-Marie Caron, pédiatre amiénois

adrien

les exploitants de cinéma déçus et en colère de devoir reporter une nouvelle fois leur réouverture

adrien

Déconfinement : le plus long chemin de planches d’Europe et ses célèbres cabines de plage de retour à Cayeux-sur-Mer

adrien

le vaccin Moderna distribué aux pharmaciens et aux médecins généralistes

adrien