weighexperts.com
Image default

les waffes, ces gaufres typiques des Flandres à déguster pour les fêtes !



La « waffe » se déguste dans le Nord chaque année au moment des fêtes. Fourrées à l’ancienne, elles sont une tradition perpétuée par les habitants des Flandres. Rencontre avec l’une de ses ambassadrices, dans l’arrière pays dunkerquois, à Oudezeele.

S’il y a bien une région où l’on sait faire les gaufres, c’est dans les Hauts-de-France. Sa proximité avec la Belgique n’y est pas pour rien. A Oudezeele, près de Cassel, la gaufre a gardé son nom flamand, « waffe ».

Christelle Pauwels est une habitante de la commune, elle fabrique des waffes depuis maintenant quatre ans. « C’est une tradition familiale. Cela vient de mes beaux-parents, je les aidais à l’époque et lorsque ma belle-mère a eu des problèmes de santé j’ai repris le flambeau, je suis la 4ème génération à en faire » confie-t-elle, «  je suis reconnaissante envers mes beaux-parents de m’avoir transmis cette recette familiale ».

Une recette en 4 étapes

Christelle Pauwels a accepté de livrer quelques secrets de la recette des waffes, qui demande patience et application… « Tout est fait maison. La waffe se prépare en 4 étapes, d’abord je forme la pâte composée de beurre, de farine et d’œufs, je laisse reposer une nuit. Le lendemain je roule la pâte et forme les losanges à la main. Je laisse reposer une nouvelle nuit. Ensuite je les cuis et je nappe la waffe avec un mélange de beurre, sucre glace et de rhum, et voilà, la waffe est prête à être dégustée !« 

Tout est fait maison. La waffe se prépare en 4 étapes, d’abord je forme la pâte composée de beurre, de farine et d’œufs, je laisse reposer une nuit. Le lendemain je roule la pâte et forme les losanges à la main. Je laisse reposer une nouvelle nuit. Ensuite je les cuis et je nappe la waffe avec un mélange de beurre, sucre glace et de rhum et voilà, la waffe est prête à être dégustée !

Christelle Pauwels, artisan-gaufrière

La particularité de cette gaufre, c’est qu’elle est feuilletée. Après application du nappage, « on va la laisser refroidir et se figer« , explique Christelle, « c’est ce qui la rend si légère en bouche » ajoute-t-elle.

Transmettre le plaisir

Christelle Pauwels prépare les waffes de début décembre à fin janvier et pour la fête des grand-mères. Elle l’assure, les clients fidèles sont toujours au rendez-vous, comme Nicole, venue chercher une boîte de 12 waffes comme presque chaque semaine. « Je suis une habituée depuis quatre ans. Je viens en chercher très régulièrement, fête ou pas fête, ça fait toujours plaisir », confie-t-elle.

La transmission est dans la gènes des gaufres de Christelle, sa belle famille lui a transmis un savoir-faire, elle les honore aujourd’hui dans son souhait de « transmettre du plaisir et de rendre les gens heureux« .  C’est peut être cela, le secret d’une bonne recette.



Source link

A lire aussi

le CHRU de Nancy décroche la 4e place dans le classement des meilleurs hôpitaux de France pour l’année 2020

adrien

« maintenant il s’agit de me retrouver et de me faire plaisir »

adrien

un protocole hospitalier difficile pour les familles

adrien

deux lycées de la métropole lilloise ferment à cause d’un trop grand nombre de cas

adrien

300 étudiants des Arts et Métiers protestent contre une hausse probable jusqu’à 500 % des frais de scolarité

adrien

belle prestation du soleil, le mercure pique une pointe

adrien