weighexperts.com
Image default

Les ventes de piscines et de spas en plein boom dans les Hauts-de-France

Notez cet article


Du rêve à la réalité. A la faveur d’une météo très favorable ces derniers mois et du confinement lié au coronavirus, de nombreux habitants des Hauts-de-France ont décidé de s’équiper d’une piscine ou d’un spa. Les professionnels ont leur carnet de commandes rempli jusqu’à la fin de l’année.

 

Depuis une quinzaine de jours, Thomas est l’heureux propriétaire d’une piscine dans le sud d’Amiens. Huit mètres de long, quatre mètres de large et un mètre quarante de profondeur. “Les enfants sont ravis. Mon fils en profite tous les jours“.

Un projet envisagé depuis plusieurs années : “J’en parlais avec ma femme, elle était contre. Avec le confinement, elle s’est adoucie“. La décision finale a été prise au cours du mois de mars : “Nous avons eu peur de ne pas pouvoir partir en vacances à la mer, peur de rester bloqués à la maison“.

Comme Thomas, de plus en plus d’habitants des Hauts-de-France ont décidé de s’équiper depuis le confinement. Pour Jérôme Vaillant, président de la société Piscine et Spas basée à Abbeville : “Les actifs ont été bloqués et ont redécouvert leur chez-eux. Ils recherchent de plus en plus de bien-être“.

 

La piscine installée dans le jardin de Thomas depuis mi-juin

La piscine installée dans le jardin de Thomas depuis mi-juin

© Thomas

Les propriétaires ont ressenti la volonté d’améliorer leur habitat. “Le fait de se retrouver en famille a suscité l’envie. Certains ont achevé tous leurs travaux et s’attaquent désormais au projet piscine“, ajoute Thibault Landru, responsable marketing de la société Piscine et Jardin implantée dans le Nord et le Pas-de-Calais.
 

 Nous avons été submergés de demandes pendant la durée du confinement

Thibault Landru, reponsable marketing de la société Piscine et Jardin

Les demandes de renseignements, par mail et par téléphone, ont fortement augmenté pendant le confinement. “Nous avons été submergés de demandes. Sur les piscines nous avons enregistré trois fois plus de demandes que l’année dernière sur la même période“, explique Thibault Landru.

Même constat pour Jérôme Vaillant qui a enregistré entre mars et mai “un nombre de devis au moins multiplié par deux“.


Les spas victimes de leur succès.

Les spas suivent la même tendance que les piscines enterrées. Thibault Landru constate “une explosion des demandes sur les spas depuis la fin du confinement“. Le pisciniste est en attente de réapprovisionnement de l’usine. “Tout ce qui arrive est vendu. Dès qu’un conteneur rentre, tout est vendu en une semaine“.

Les fournisseurs sont à flux très très tendu, la production a été stoppée par le Covid-19“, ajoute Jérôme Vaillant.

Exemple d'ensemble piscine et spa proposé par un pisciniste

Exemple d’ensemble piscine et spa proposé par un pisciniste

© Thibault Landru


Le coup de chaud des piscinistes

Pendant le confinement, les piscinistes de la région Hauts-de-France ont bénéficé de conditions météorologiques très favorables. “Il a fait beau pendant toute la période, c’est incroyable“, admet Thibault Landru. Et naturellement “quand il fait beau la demande augmente“, ajoute Jérôme Vaillant.

Depuis deux ans, les vendeurs de piscines et de spas sont gâtés. D’après Météo France, “l’ensoleillement a été largement supérieur à la normale sur les étés 2018 et 2019“. Pour Thibault Landru,”le chiffre d’affaires a augmenté de 20% entre 2017 et 2018 et de 10% entre 2018 et 2019“.

 

Un budget toujours conséquent

Installer une piscine reste un projet coûteux. Pour Gilles Mouchiroud de la fédération française de la piscine et du spa, le prix moyen d’une piscine enterrée est estimé “entre 18 000 € et 22 000 €“. Un budget auquel il faut ajouter 600 € minimum par an pour l’entretien et l’électricité. Un coût qui a tendance à diminuer grâce “aux efforts des constructeurs sur la consommation d’eau, le chauffage et les besoins en produits d’entretien“.

Dans les Hauts-de-France comme ailleurs, le marché est porteur. Mais le président de la FPP reste vigilant avec la “situation économique complexe attendue”. Les vendeurs de piscines et de spas ne connaissent pour l’instant pas la crise. Leur carnet de commandes est rempli jusqu’à la fin de l’année.

 



Source link

A lire aussi

A la frontière franco-belge, l’heure de la “délivrance” pour les clients et commerçants

adrien

quelques heures en immersion dans un service de réanimation à Lille

adrien

Coronavirus : une société installée à Tourcoing et Valenciennes se lance dans la fabrication de tunnels de désinfection

adrien

l’arrêté masque n’est pas jugé liberticide par le tribunal administratif

adrien

Dunkerque se prépare à accueillir la Solitaire du Figaro en septembre

adrien

Affaire Lorezana à Tourcoing : son oncle sera jugé pour viols incestueux et soustraction de mineure

adrien