weighexperts.com
Image default
Hauts-de-France

les supermarchés Match verbalisés pour une campagne d’affichage publicitaire sauvage

Notez cet article


Ce mardi 28 juillet, la police municipale d’Amiens a engagé une procédure administrative contre les supermarchés Match. Ces derniers ont mené une campagne d’affichage publicitaire sauvage dans la ville, ignorant l’avertissement émis par les autorités locales vendredi dernier.

Vous les avez peut-être remarquées, disséminées en plusieurs endroits de la ville d’Amiens : depuis une semaine environ, des affiches publicitaires aux couleurs des supermarchés Match ont pris place sur certains espaces dédiés à l’affichage libre. Une stratégie commerciale discutable puisque la collectivité, par l’intermédiaire de sa police municipale, vient d’engager une procédure administrative contre l’enseigne de grande distribution.
 

Les affiches de l'enseigne commerciale, le lundi 27 juillet

Les affiches de l’enseigne commerciale, le lundi 27 juillet

© Boris Granger / FTV

 

Infraction au code de l’environnement

Les autorités ont été alertées ce vendredi 24 juillet, date à laquelle elles ont pris contact avec la société. Réponse de l’intéressée : elle n’avait pas connaissance de cette campagne publicitaire et elle s’engage à tout nettoyer. La chaîne de supermarché, qui compte deux magasins à Amiens, avait jusqu’au soir du lundi 27 juillet pour retirer sa réclame, sous peine de sanctions. Mais voilà, ce mardi 28 juillet au matin, les affiches étaient toujours là.

Conformément au code de l’environnement, qui interdit toute publicité à but lucratif sur les espaces d’affichage libre, la police municipale a procédé au recensement des différents encarts pour rédiger un procès verbal et lancer une procédure administrative. La société devra s’acquitter d’une amende ainsi que des frais de nettoyage engagés par la mairie.

 

Le code de l'environnement interdit formellement tout affichage à but lucratif sur les espaces d'affichage libre.

Le code de l’environnement interdit formellement tout affichage à but lucratif sur les espaces d’affichage libre.

© Boris Granger / FTV

 

Une amende pouvant s’élever à plusieurs milliers d’euros

Le montant de la contravention est chiffré par l’officier du ministère public, explique Stéphanie Lugrin, directrice de la police municipale. Il y a des circonstances aggravantes, notamment le fait que ça soit perpétré par un commerce et non par un particulier.” L’amende que la société devra régler à la ville d’Amiens peut varier de quelques centaines à plusieurs milliers d’euros.

Ce genre d’infraction est franchement assez peu fréquent, poursuit-elle. On le voit souvent dans le cadre d’événements organisés par des cinémas ou pour des spectacles qui ignorent la réglementation et qui retirent leurs publicités dès qu’on les avertit.” Contacté par notre rédaction, la société Match n’a pas donné suite.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets



Source link

Related posts

de l’espoir d’Altifort à la reprise par Liberty Steel, la saga de l’aciérie en dix épisodes

adrien

les activités nautiques peuvent reprendre

adrien

ENQUÊTE. Discrimination à l’Université de Lille ? Au moins cinq étudiantes voilées ont été refusées en cours de sport

adrien