weighexperts.com
Image default

les rendez-vous pour fêter la musique en Picardie



La Fête de la musique bouleversée, mais pas annulée : malgré la pandémie de Covid-19, certains événements se tiennent ce week-end pour célébrer la mélomanie et le passage vers l’été. Revue non exhaustive en Picardie.

Une Fête de la musique soumise à autorisation : c’est l’arbitrage annoncé le 16 juin par le ministre de la Culture Franck Riester. L’événement créé en 1982 se traduit chaque année par des concerts libres aux coins des rues françaises. Pandémie de Covid-19 oblige, cette effusion devra être contenue dans le respect des mesures sanitaires, en Picardie comme dans le reste du pays. 

« Les rassemblements de plus de 10 personnes étant toujours interdits sur le domaine public, les concerts spontanés ne sont pas autorisés, néanmoins, les manifestations sur la voie publique peuvent faire l’objet d’un régime dérogatoire« , explique la rue de Valois dans un communiqué. L’autorisation pourra être délivrée par la mairie en lien avec la préfecture. 

À défaut, c’est bien souvent vers les bars qu’il faudra se tourner pour battre le rythme : « des concerts pourront se dérouler dans des lieux autorisés à accueillir du public dans le respect des règles sanitaires sous la responsabilité du dirigeant du lieu et en plein air sous la responsabilité d’un organisateur avec respect des distanciations physiques dans des lieux permettant de fixer une jauge. »

Dans la Somme

Alors qui, en Picardie, prendra sur soi de faire résonner l’entrée dans l’été ? La ville d’Amiens a confirmé jeudi l’annulation des concerts organisés habituellement devant l’hôtel de ville ou sur le parvis du Coliseum. En revanche, « les musiciens qui souhaitent s’exprimer sur la voie publique sont également autorisés à le faire, à condition que le son ne soit pas amplifié » ; bien que la préfecture de la Somme ait annoncé l’organisation de patrouilles préventives pour veiller au respect des mesures de distanciation social.

À Longueau en revanche, « la Fête de la Musique s’inscrit dans le cadre d’un retour progressif à une vie culturelle normale« . La mairie a donc annoncé l’organisation d’un concert gratuit le 20 juin à 21h place Louis Priot, dans un espace d’une capacité maximale de 500 personnes dont l’accès devrait être filtré. Le groupe local Sixtape sera chargé d’assurer « deux heures de pop/rock sur les meilleurs titres des grands groupes des dernières décennies« .

La sous-préfecture du département, Abbeville, compte parmi les communes où les festivités sont annulées (tout comme le feu d’artifice du 13 juillet, la foire de la Madeleine, ou les animations d’Abbeville-plage). Pour entendre quelques notes ce week-end, plusieurs solutions : se rendre dans un bar ou restaurant, visionner les concerts mis en ligne par la mairie, profiter depuis sa voiture de la BO du film Bohemian Rapsody consacré à Freddy Mercury. La ville organise effectivement un drive-in, le 20 juin à 22h15 sur l’esplanade Vauban.

La mairie d’Albert a annulé son organisation. Elle laisse la porte ouverte aux concerts, rappelant toutefois l’obligation de limiter « le nombre de participants à dix personnes (dans l’espace public) et en respectant les règles de distanciation« . Rien d’annoncé non plus du côté de Péronne.

Dans l’Oise

Les manifestations publiques de Beauvais ont été annulées jusqu’au 15 juillet, Fête de la musique comprise. « En vertu du principe de précaution, il a également d’ores et déjà été décidé d’annuler les cinq principaux rendez-vous de la fin de l’été« , ajoutait la municipalité en avril. Pour pallier, cette dernière propose de fêter depuis chez soi, à travers un partenariat avec une radio locale, On Air Radio, qui diffusera un live le 21 juin. Par ailleurs, certains bars et groupes s’organisent pour se produire, comme la troupe de percussions afro-brésiliennes La Bande de Beauvais.

Comme de nombreuses communes picardes, Chantilly renvoie les mélomanes aux cafés et bars de la ville, proposant malgré tout une sélection d’albums sur les réseaux sociaux. Démarche similaire à Senlis, dont l' »édition alternative » invite chacun à jouer ou chanter « dans les jardins ou sur les balcons« , en attendant de retrouver les interprétations des élèves du conservatoire sur sa chaîne Youtube.

Mais plus au sud, Larmolaye maintient des festivités le 21 juin de 19h à minuit sous le signe de la « convivialité retrouvée ». À noter le 20 juin, la projection du ciné-concert Les Démons du Blues au square d’Aumale-Lys. Le château d’Ermenonville propose aussi des animations gratuites avec DJ au sein du domaine, le samedi et le dimanche.

Enfin à Compiègne, la ville ne propose pas de scène. « Cependant, les commerçants pourront installer sur leur terrasse un groupe musical tout en respectant les règles sanitaires et de distanciation propres à la crise sanitaire« , précise le maire (LR) Philippe Marini.

Dans l’Aisne

À Soissons, des animations musicales sont maintenues dans le coeur de ville piétonnisé du 19 au 21 juin. Le centre hospitalier a de plus annoncé la tenue d’un concert d’Oldelaf à partir de 15h le dimanche.

Dans la même lignée, à Hirson, on s’engage à ne pas « zapper » l’événement : dimanche, de 17h à 19h, élèves et professeurs du conservatoire doivent se produire sur le parvis de l’église de Sainte-Thérèse. « Pas de groupes serrés mais des interprétations individuelles et des duos« , précise le maire (PS) Jean-Jacques Thomas, qui promet « un large éventail de styles musicaux« .

C’est sur Facebook que ça se passe pour Laon : la ville parie sur une « Fête de la musique virtuelle » et diffusera sur les réseaux sociaux « les vidéos des musiciens et chanteurs laonnois qui souhaitent participer à cet événement« . 

Même idée du côté de Saint-Quentin et de son « marathon musical« , toute la journée du 21 juin. Il est complété d’un concert de carillon devant l’hôtel de ville et de spectacles en intérieur avec une jauge fixée. Ça se passera dimanche au conservatoire, à la basique et à la manufacture.

Enfin à Chauny, on propose « une édition itinérante » avec l’Association Espaces Musiques. Samedi 20 juin, le groupe Cookie & The Biscuit Rollers doit déambuler entre 18h30 et 20h rue de la République. Un parcours ponctué de mini-concerts (place de l’Hôtel de ville, Marché Couvert). « Rien de plus simple pour en profiter, précise la ville, installez-vous confortablement en terrasse et savourez ce moment de blues, ragtime et tradionnal jazz !« 





Source link

A lire aussi

la préfecture de la Somme généralise le port du masque dans l’ouest du département

adrien

INFOGRAPHIES. Coronavirus : 2 nouveaux décès dans les hôpitaux des Hauts-de-France, 13 hospitalisations

adrien

Xavier Bertrand annonce un plan de relance de 1,3 milliard d’euros, que contient-il ?

adrien

« ensemble et connectées » mais séparées par une vitre, elles reviennent sur leur cliché symbolique

adrien

c’est officiel, le gardien vénézuélien Wuilker Farinez arrive en prêt

adrien

rencontres de la sécurité maintenues malgré le Covid-19

adrien