weighexperts.com
Image default

les Gothiques en quatorzaine après la découverte d’un cas positif au Covid-19



Officialisés ce dimanche 16 août, les résultats des tests de près de quarante personnes du club de l’Amiens Hockey Elite ont révélé la présence d’un cas positif au Covid-19. Les joueurs ont été placés en quatorzaine.

 

Limiter au plus vite la propagation du virus et croiser les doigts pour qu’aucun autre cas ne soit décelé dans les jours qui viennent. C’est ce qu’Elie Marcos, manager des Gothiques et le club se sont appliqués à faire depuis que sont tombés les résultats des tests de dépistage au coronavirus, le vendredi 14 août : « Un joueur du centre de formation, qui s’entraîne régulièrement avec la première, a été testé positif. Il va bien, n’a pas de symptômes, mais on a décidé de prévenir plutôt que de guérir », affirme le manager.
 

En d’autres mots, plutôt que d’attendre que l’enquête de traçage des agents de la CPAM, chargés d’identifier les cas contacts et de les prévenir pour qu’ils entament une quatorzaine, le club a décidé d’anticiper en y plaçant sans attendre l’ensemble des joueurs. « Dans une semaine nous repasserons de nouveaux tests en espérant que personne d’autre ne l’ait contracté entre temps », explique-t-il.

 

« On devrait recevoir un protocole en début de semaine »

Une nouvelle qui bouscule un peu les plans du club amiénois. Les trois jours de stage prévus en baie de Somme ont été annulés. Surtout, la situation pose question. Alors que le premier match amical doit se tenir le 26 août à Cergy et que la saison reprend officiellement le 26 septembre, aucun protocole sanitaire n’a encore été transmis par la Fédération. Les clubs naviguent à vue. « On devrait recevoir un protocole en début de semaine prochaine notamment pour la phase vestiaire. De notre côté, on est en discussion avec le Coliseum pour voir si on peut mettre des choses en place pour limiter les contacts et la propagation du virus. »   

Le technicien reste évidemment inquiet quant à la suite : « Aujourd’hui, forcément qu’on est inquiet. On n’a toujours pas de vestiaires, ni de douches. On étudie la possibilité d’avoir des vestiaires dans certaines conditions. Après, dans des vestiaires de hockey, respecter la distanciation sociale c’est compliqué. Mais bien sûr, on est prêt à mettre des masques et à faire ce qu’il faut. »

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets





Source link

A lire aussi

« Qu’est-ce qu’on attend ? » Dans une interview pour le JDD, Xavier Bertrand presse le président, Emmanuel Macron

adrien

Déconfinement : les cinémas lorrains veulent sortir de l’obscurité

adrien

prévisions pour ce vendredi 4 décembre et pour le week-end

adrien

que faire autour de Nancy ce week-end de Pâques ?

adrien

des élus du Nord dénoncent les conditions de vie « indignes » des migrants à Grande-Synthe

adrien

« je me suis mise à la place de Samuel Paty »

adrien