weighexperts.com
Image default
Hauts-de-France

les Dogues montent en puissance et battent Anderlecht 2 à 0 en amical

Notez cet article



Les Lillois se sont imposés face au voisin belge d’Anderlecht ce 1er août dans l’après-midi, une victoire rassurante après la défaite de la semaine dernière face au FC Bruges, champion de Belgique.

Une semaine après sa défaite (2-0) sur la pelouse du FC Bruges, le LOSC s’est repris en dominant facilement le club belge d’Anderlecht (2-0), ce samedi au Domaine de Luchin, son centre d’entraînement.

Pour son troisième match de préparation, le LOSC, qui jouera la Ligue Europa la saison prochaine, a offert un visage plutôt séduisant malgré la revue d’effectif opérée par l’entraîneur Christophe Galtier.

À trois semaines de la reprise de la Ligue 1, les Dogues ont affiché de nets progrès dans une rencontre marquée par le retour sur le terrain de trois des quatres joueurs testés positifs au Covid-19, Jonathan Bamba, Jonathan Ikoné et Renato Sanches. Fadiga Ouattara, est, lui, toujours confiné chez lui.

 

Un retour sur la pelouse pour Yusuf Yazici

Le meneur de jeu turc Yusuf Yazici, victime d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit fin décembre, a disputé ses premières minutes depuis sa blessure.

“C’est beaucoup mieux, notamment dans l’organisation, mais on est encore très loin du niveau qu’on doit avoir pour être performant”, a tempéré Galtier. 

Le match a eu sous l’oeil des trois nouvelles recrues du club, Burak Yilmaz, Sven Botman et Eugenio Pizzuto, dont l’arrivée a été annoncée dans les dernières 24 heures. 

 

Un match dominé par le LOSC

Dès le début du match, l’équipe nordiste a multiplié les offensives et n’a pas tardé à se montrer dangereuse. Ainsi, une frappe en pivot de Reinildo a été détournée par le gardien belge (23e), qui a ensuite repoussé un tir d’Isaac Lihajdi (36e) et bloqué deux nouvelles tentatives de Bamba (39e) et Luiz Araujo (40e).

Après la pause, les Dogues ont repris leur domination, à l’image de cette frappe de Zeki Celik contrée in extremis par la défense bruxelloise (50e).

Logiquement, le LOSC est parvenu à faire la différence grâce à deux buts coup sur coup d’Araujo : il a d’abord été servi dans la surface par Lihadji (1-0, 51e), avant de conclure une ouverture de Soumaré déclenchée depuis le rond central (2-0, 55e).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets





Source link

Related posts

TÉMOIGNAGE. Cinq femmes métisses, nées au Congo, assignent l’Etat belge pour «crime contre l’humanité»

adrien

Sauveteurs en mer : les anges gardiens des plages prêts pour un été… inédit

adrien

À Crépy-en-Valois dans l’Oise, premier foyer épidémique, 41% des enfants testés positifs asymptomatiques

adrien