weighexperts.com
Image default

le succès des vélos provoque la pénurie de pièces détachées, « on n’a plus rien à vendre » dit un réparateur


Avec la pandémie du Covid-19, l’année 2020 restera comme celle du vélo. Mais parallèlement cela provoque des difficultés de production pour les fabricants et les fournisseurs de pièces détachées. A Nancy, Patrick Naudin, propriétaire des cycles Naudin s’inquiète de cette rupture de stock.

La Covid-19 n’a fait qu’accélérer une tendance déjà largement observée ces dernières années. Le vélo est « le nouvel accessoire à la mode ». Ce jour-là, vendredi 8 janvier 2020, pendant notre passage dans le magasin il y avait trois personnes. La demande est bien là. « Il ne s’agit pas d’une situation nouvelle et éphémère ». Mais un phénomène que personne n’avait anticipé vient bousculer l’ordre des choses : la pénurie des pièces détachées.

"Le problème repose principalement sur l’approvisionnement des pièces détachées", dit Patrick Naudin.

« Le problème repose principalement sur l’approvisionnement des pièces détachées », dit Patrick Naudin.

© Yves Quéméner, France télévisions

Elle touche principalement les chaînes d’approvisionnement. « La forte demande a fini par provoquer une restriction des livraisons », explique Patrick Naudin, responsable des cycles Naudin à Nancy. « La pandémie provoque trop de difficultés de production ainsi qu’ une hausse de la demande. Il y a jusqu’à huit mois d’attente ».

Une pénurie inattendue

Les fabricants de vélos de tous les marchés occidentaux ainsi que les deux plus grands producteurs sont asiatiques : la Chine et Taïwan. En janvier 2020, le virus à mis leur production à l’arrêt. « Personne n’avait prévu cette rupture de stock ».

On n’a plus rien à vendre

Patrick Naudin

Dans son atelier de réparation, Patrick Naudin nous rappelle que le port du casque est devenu obligatoire pour tous, « mais les commandes de casques passées au mois de juillet 2020 ne seront livrées qu’en mars 2021, plus de sept mois d’attente ».   

Il est propriétaire de son magasin de vélos à Nancy (Meurthe-et-Moselle) depuis plus de quarante ans. En face d’un supermarché très connu. « Je n’ai jamais vu ça ». Et aujourd’hui la crise commence à être visible dans son magasin. « Le temps de relancer la machine, de réapprovisionner les usines, on n’a plus rien à vendre », dit-il. Et il nous montre son ordinateur : « Voilà le tableau prévisionnel. En 2021, tout est dans le rouge, et ça commence même en 2022. Rien. »

Il y a des mois d’attente

Patrick Naudin

En fait personne n’était préparé à une telle situation. La fabrication française de vélo consiste essentiellement en de l’assemblage de pièces, venues des quatre coins du monde. « On se tourne vers une production européenne. Par exemple vous voyez ce vélo bleu (dans la vitrine du magasin). Il vient d’Italie. On ne peut plus l’assembler car il n’y a plus de production de rayons, donc plus de roues ».

Ruptures de stock

C’est une tendance que que l’on retrouve chez beaucoup de vendeurs de vélos en Lorraine, « les ventes ont été « multipliées par deux voire trois. Mais la situation est critique sur la gestion des stocks ».  

Au printemps 2020, les ventes de vélos ont progressé de 117 % par rapport à la même période en 2019 selon Union Sport et Cycle. Mais l’année 2021 pourrait marquer un coup de frein dans cette progression plutôt inattendue.





Source link

A lire aussi

ça baisse encore côté températures

adrien

On vous fait découvrir Gussignies, l’un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais

adrien

Gérard Houllier, natif de Thérouanne et ex-entraîneur des Bleus, est décédé à l’âge de 73 ans

adrien

encore beaucoup d’instabilité mais dans la douceur

adrien

que faire après la période de gel sur les arbres et les plantes

adrien

Vos prévisions météo pour ce dimanche 27 juin : instable et mitigé

adrien