weighexperts.com
Image default

le ministre de la santé Olivier Véran à Nancy mardi mais sans le premier ministre



Olivier Véran attendu à Nancy mardi 19 janvier pour suivre sur le terrain le déroulement de la campagne de vaccination. Une séance de rattrapage puisqu’à l’origine le ministre de la santé devait venir jeudi dernier avec le premier ministre Jean Castex mais la neige avait chamboulé le programme. 

A l’origine, la visite du ministre de la santé à Nancy devait avoir lieu jeudi 14 janvier, Olivier Véran devant accompagner le premier ministre Jean Castex lors d’un déplacement qui englobait Nancy et Metz. Mais la neige tombée en abondance ce jour-là en a décidé autrement, seule la partie mosellane de la visite a été conservée. Aussitôt, le maire de Nancy Mathieu Klein avait lancé une invitation officielle pour que le ministre de la santé répare ce contretemps et vienne cette semaine. Un voeu qui se réalisera ce mardi 19 janvier. Olivier Véran se rendra l’après-midi à l’hôpital central de Nancy pour d’une part visiter le centre de vaccination présent sur place mais aussi découvrir la plateforme téléphonique de prise de rendez-vous qui y est installée. Ensuite, le ministre de la santé fera étape au palais des Congrès de la ville où a été également mis en place un centre de vaccination.  En ouverture de conseil municipal ce lundi après-midi, Mathieu Klein a exprimé ses attentes avant cette visite : « je veux vraiment lui dire que nous avons besoin aujourd’hui que l’Etat accélère pour favoriser l’accès du plus grand nombre et le plus vite possible à la vaccination ». 

Situation sanitaire difficile en Meurthe-et-Moselle

Rappelons que le Grand Nancy a été la première métropole française à lancer la vaccination des plus de 75 ans hors Ehpad en avançant de 5 jours par rapport au reste de la France le début de la campagne. Une anticipation qui est une course contre la montre contre le virus rappelait récemment Mathieu Klein le maire de Nancy et président de la métropole. Il faut dire que la situation sanitaire en Meurthe et Moselle n’est guère brillante. Le taux d’incidence du Covid-19 est l’un des plus élevés de France et du côté de l’hôpital la situation est extrêment tendue comme en témoigne l’infectiologue Christian Rabaud: « Ce lundi matin la situation est difficile, nous comptabilisons 173 personnes hospitalisées dont 43 en réanimation. Nous sommes sur un plateau, je dirais même un faux-plat montant et dans les jours qui viennent ça va encore se durcir ». Comme tout le personnel soignant, le président de la commission médicale d’établissement du CHRU de Nancy attend donc beaucoup de la visite du ministre. A Grenoble ce lundi, Olivier Véran a annoncé que le cap du million de français vaccinés contre le Covid-19 serait largement dépassé à la fin du mois de janvier. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets



Source link

A lire aussi

Des parlementaires de la Somme se mobilisent une nouvelle fois pour le maintien de l’Amiens SC en Ligue 1

adrien

une messe de Toussaint sous haute surveillance en la cathédrale Notre-Dame

adrien

encore beaucoup d’instabilité mais dans la douceur

adrien

Coronavirus : l’équipementier automobile Novares s’est placé en redressement judiciaire

adrien

les prévisions pour ce dimanche 19 juillet (et pour les prochains jours)

adrien

un « super congélateur » installé au CHU de Lille pour stocker 300 000 doses du vaccin Pfizer / BioNtech

adrien