weighexperts.com
Image default
Hauts-de-France

le Dunkerquois Thomas Ruyant met la pression sur Alex Thomson au 13ème jour de course

Notez cet article


Le Dunkerquois Thomas Ruyant à la barre de “Linked Out”, revient fort sur le leader du Vendée Globe Alex Thomson (“Hugo Boss”) et pourrait passer en tête de la course dans la journée.

Thomas Ruyant accentue depuis son franchissement de l’équateur la pression sur le leader du Vendée Globe Alex Thomson .Dans les dernières informations communiquées par son responsable de presse Tanguy Blondel,  Il apparaît que de pointages en pointages, il tutoie la première place du classement général provisoire, affichant des performances sur 24 heures sensiblement égales, voire supérieures, à celles du Britannique.Très rapide depuis son franchissement express du pot au Noir mercredi après-midi, le navigateur nordiste, au bénéfice d’une route moins abattue,  pourrait dans la journée s’adjuger la première place d’un très provisoire classement calculé depuis une route optimale vers le but.

Au classement de 8 heures cependant, “LinkedOut” avançait un peu moins vite (18,97 noeuds) que “Hugo Boss” (20,24 noeuds), et avait perdu un peu de distance. Il se retrouvait à environ 9 milles nautiques, soit 16 km du skipper britannique. C’est-à-dire rien à l’échelle de la planète…
La route météorologique n’est, elle, pas prise en ligne de compte et il convient de regarder avec précision la trajectoire au plus près des côtes Brésiliennes suivie par Alex Thomson, qui semble avoir déjà une idée très précise de la manière d’entrer au plus vite, à défaut d’au plus court, dans les grands systèmes perturbés du Sud.
 

"Linked Out" impressionnant de vitesse depuis le départ de la course.

“Linked Out” impressionnant de vitesse depuis le départ de la course.

 Le contournement de l’anticyclone de Sainte Hélène est la difficulté majeure proposée à toute circumnavigation. Il offre cette année, semble-t’il, deux options radicales, une route relativement directe au plus près de l’énorme front froid qui scinde l’anticyclone d’Itajai à Capetown, et un « tour de la paroisse », au plus près des côtes d’Amérique Latine, plus long mais moins sujet aux arrêts au stand et à l’inconnue des micro dépressions qui jalonnent le front froid évoqué plus haut.
La route très abattue suivie par Alex Thomson, qui ouvre la porte à ses deux poursuivants décalés de plus de 120 milles en longitude, laisse à penser que le skipper d’Hugo Boss entame déjà sa stratégie de route vers la porte des 40ème rugissants. Avec un Charlie Dalin en position intermédiaire et bien à l’affût, c’est une journée certainement fondamentale qui s’avance, quand ces trois leaders désormais bien détachés du peloton (Le Cam, 4ème, est à 190 milles) vont abattre leurs cartes et dévoiler leur plan de route pour rejoindre la pointe australe de l’Afrique du Sud.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets





Source link

Related posts

200 personnes manifestent contre l’implantation d’une usine belge de frites

adrien

Le conseil municipal de Lille adopte un moratoire sur la 5G, une “tartufferie incompréhensible” pour le gouvernement

adrien

le bilan très symbolique des cartes prépayées du département pour le personnel soignant

adrien