weighexperts.com
Image default

l’ASNL dans le collimateur des clubs de Ligue 2 qui l’accusent de « concurrence déloyale »


Dans un courrier adressé à la Ligue de Football Professionnel, plusieurs pensionnaires de Ligue 2 reproche à Nancy des prêts de joueurs qui « contourneraient les modalités de recrutement habituelles ». Explications.

La ficelle est connue, et un peu grossière. L’ASNL ne l’a pas inventée. Mais depuis le changement de gouvernance à la tête du club, il détonne dans le paysage du football lorrain, encore peu habitué aux pratiques industrielles modernes du ballon rond. Le club nancéien s’est fait prêter trois joueurs par un club satellite, le KV Ostende. Ce dernier, qui évolue en première division belge appartient au même conglomérat que l’ASNL, qui a donc rejoint une « famille » avec des clubs « frères » et « cousins« . Le pensionnaire de Ligue 2 française partage également son président, Gauthier Ganaye, avec son frère belge.

Privé de recrutement par la Direction Nationale du Contrôle de Gestion, la DNCG, qui contrôle le bon état des finances des clubs français, l’ASNL se serait donc servi du KV Ostende pour contourner l’interdiction. Les Belges auraient acheté les joueurs, avant de les prêter aux Lorrains. Trois noms sont sur la table : Mickaël Biron, Andrew Jung, et Thomas Basila. Le premier, présent dans l’effectif nancéien la saison dernière, a été vendu à Ostende, avant de revenir cet été en Meurthe-et-Moselle sous forme d’un prêt de deux ans.

Passé par Epinal, Mickaël Biron a signé un premier contrat pro à l’ASNL à l’été 2020, avant d’être vendu à Ostende, qui l’a prêté à Nancy cet été.

© Cédric JACQUOT/MaxPPP

Courrier

Agacés par la méthode, plus d’une dizaine de clubs de Ligue 2 ont envoyé un courrier à la DNCG, à la Ligue de Football Professionnel, et à la Fédération Française du même sport. Dans ce texte, consultable ici, les dirigeants de ces clubs écrivent que  « le club de l’AS Nancy–Lorraine, institution historique et respectable du football français, est depuis le début  de l’année doté d’une nouvelle gouvernance qui contourne allègrement les modalités de recrutement qui lui  ont été imposées par la DNCG, à la suite de l’examen de sa situation financière. Par l’intermédiaire du club belge d’Ostende, contrôlé par les mêmes actionnaires, l’ASNL ne respecte  aucunement les contraintes imposées aux autres clubs de L2« .

Ils menacent : « les clubs signataires poseront dès ce week–end des réserves lorsqu’ils rencontreront l’ASNL, chaque fois que les joueurs concernés par ces opérations se trouveront sur la feuille de match« .

Réponse

Au site MaLigue2 qui a révélé l’affaire, le président de l’ASNL et d’Ostende a répondu aux accusations par le communiqué suivant : « je n’ai pas de commentaire à faire sur ce courrier dont je ne connais même pas l’identité des auteurs. Nous avons toujours opéré dans le respect des réglementations nationales dont les décisions de la DNCG, et européennes ; et nous continuerons de le faire. Je n’ai pas de temps à perdre dans des polémiques stériles et concentre 100% de mon énergie sur le temps qu’il nous reste pour rendre l’ASNL plus compétitive« .

Après deux journées dans ce nouveau championnat 2021-2022, l’ASNL pointe à la 19è place du classement de Ligue 2, avec deux défaites, dont un cinglant 4-0 à domicile face à Toulouse samedi 31 juillet 2021.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets



Source link

Table des matières

A lire aussi

Jacques Legendre, ex député-maire de Cambrai, loue un « grand président »

adrien

à Amiens, la réouverture inquiète les professionnels

adrien

Académie Nancy-Metz : quel intérêt pour une reprise si tardive dans les collèges et les lycées ?

adrien

à Arras, vers l’annulation du Main Square 2021 ?

adrien

Coronavirus chez nos voisins britanniques : le Royaume-Uni va rouvrir ses commerces le 15 juin

adrien

ENQUÊTE. Pas d’école jusqu’à nouvel ordre dans 52% des communes de l’Oise, et dans au moins 33% des communes en Picardie

adrien