weighexperts.com
Image default
Hauts-de-France

L’Amiens SC réagit à la décision de la LFP de maintenir la Ligue 1 à 20 équipes

Notez cet article



Ce vendredi 19 juin, la Ligue de Football Professionnel (LFP) s’est réunie pour se mettre d’accord sur le format de la prochaine saison de Ligue 1. Le Conseil d’administration de la LFP a voté à l’unanimité contre l’organisation d’un championnat à 22 équipes. 

L’espoir de voir l’Amiens SC en Ligue 1 la saison prochaine s’éloigne doucement. Après la victoire du 9 juin et la décision du Conseil d’État d’invalider la relégation d’Amiens et de Toulouse, les deux clubs sont de nouveau menacés d’une descente en Ligue 2.

Problèmes de calendrier et de droits TV

Le Conseil d’administration de la Ligue de Football Professionnel (LFP) s’est réuni ce vendredi 19 juin matin pour décider de la forme que prendra la Ligue 1 2020/2021. À l’unanimité (23 votes pour, 2 abstentions), il a rejeté l’hypothèse d’organiser un championnat à 22 équipes. La LFP justifie son choix par des problèmes de calendrier et de droits TV.

On s’attendait à cette décision”

Une décision qui n’est pas du goût des dirigeants de l’Amiens SC, qui ont entamé une procédure judicaire dans le but de sauver le club d’une relégation.

“On s’attendait à cette décision, ils n’ont pas tendu la main une seule fois. Donc on savait pertinemment qu’ils allaient refuser le modèle à 22”, déplore Louis Mulazzi, président délégué de l’Amiens SC.

Le match était déjà joué d’avance”

Pour le président du club Picard Bernard Joannin, ” il ne fait nul doute que le match était déjà joué avant que le conseil d’administration de la LFP ne se réunisse”.

“Nous déplorons que seuls les intérêts individuels et les considérations financières comptent, au détriment de l’équité sportive et des valeurs du football”, regrette-il.

L’Amiens SC ne baisse pas les bras

L’Amiens SC ne va pas s’arrêter là et pourrait déposer un recours. Une réunion doit être organisée ce vendredi 19 juin soir et demain pour décider de la marche à suivre. “Tant que les instances resteront sourdes à la légitimité de notre démarche, nous exercerons toutes les voies de recours nécessaires devant les juridictions compétentes afin que le futur format de la Ligue 1 soit examiné conformément à l’injonction du Conseil d’État”, clame Bernard Joannin. 

Le résultat de cette Assemblée Générale doit encore être validée par la Fédération Française de Football. “Nous allons poursuivre ce combat normal contre cette injustice sportive”, a déclaré Louis Mulazzi, qui ne souhaite pas rendre les armes. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets





Source link

Related posts

Pourquoi Inxent est-il l’un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

adrien

Coronavirus : Nausicaá en danger ? Le maire de Boulogne-sur-Mer redoute le “dépôt de bilan”

adrien

Victime d’une tique, et si vous faisiez avancer la science avec l’application CiTIQUE pour prévenir la maladie de Lyme

adrien