weighexperts.com
Image default

l’Aisne, l’Oise et la Somme touchées par une vague de froid, jusqu’à -8°C attendus

Notez cet article


Le thermomètre va chuter dans les trois départements picards. En raison d’un air polaire venant du nord, une vague de froid est prévue cette semaine avec des températures allant jusqu’à -8°C. 

Lundi 8 février, la neige s’est invitée en Picardie, ouvrant la voie à une vague de froid toute cette semaine. Les températures seront inférieures aux normales de saison, allant jusqu’à -8°C attendus mardi matin en raison d’un air polaire venant du nord.

“Jusqu’à présent on avait un peu de froid et de temps en temps de la douceur, ça alternait. Là, le froid va s’intensifier, puisque c’est de l’air polaire qui vient du nord et qui descend sur notre région”, explique François Debray, météorologue à Abbeville.

C’est quand même notable car ça fait 3-4 hivers successifs qu’on n’est pas descendu aussi bas

François Debray

La Picardie retrouvera un temps sec mais avec un froid qui s’intensifiera et persistera en journée. Pas de dégel attendu, les températures resteront négatives jusqu’à la semaine prochaine.

Ce lundi la température maximale oscille entre 0°C et -2°C. Dans la nuit de lundi à mardi, les températures pourront chuter jusqu’à -8°C. “La journée de mardi il fera très froid, le plus chaud de la journée ça sera du -2°C voire du -4°C”, continue François Debray. “C’est quand même notable car ça fait 3-4 hivers successifs qu’on n’est pas descendu aussi bas et aussi longtemps”. Les jours suivants, les températures remonteront progressivement jusqu’à atteindre 5°C la semaine prochaine. 

Les agents de routes sur le qui-vive

Avec un risque de gel, les agents des routes départementales sont en alerte. Il faut entretenir les 4 600 kilomètres de réseau. “La mission principale c’est d’assurer la sécurité des usagers qui se déplacent sur le réseau départemental. Pour cela, chaque fois que c’est nécessaire, on a des équipes qui sont prêtes à intervenir 24/24h afin de traiter le réseau en répandant du sel”, précise Gérald Morard, responsable gestion de la route. Chaque hiver dans la Somme au moins 6 000 tonnes de sel sont déversés sur les routes départementales. 

Chaque hiver dans la Somme, au moins 6 000 tonnes de sel sont déversés sur les routes départementales.


© France Télévisions / Jean-Louis CROCI

Le froid glacial et la faible quantité de neige restent relativement faciles à gérer. Plus redoutables en revanche, les pluies verglaçantes de l’hiver picard.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets



Source link

A lire aussi

“où sont les bleus ?”, un groupe Facebook a réuni plus de 6000 jeunes prêt à enfreindre le couvre-feu

adrien

le Lorrain Laurent Petitmangin Feuille d’or de la ville de Nancy, prix des médias 2020

adrien

La municipalité de Montois-la-Montagne espère avoir eu le nez creux pour lutter contre les mauvaises odeurs

adrien

vent sensible et nuages dominants

adrien

devant l’impossibilité de télétravailler et de garder les enfants, les salariés de Duacom se mettent en grève

adrien

Belgique : décès d’une jeune femme de 18 ans, la Première ministre inquiète d’un rebond de l’épidémie

adrien