weighexperts.com
Image default

la vignette Crit’Air entre en vigueur ce 1er juin dans la métropole

Notez cet article



A partir du mardi 1er juin, la vignette Crit’air sera obligatoire dans la Métropole du Grand-Nancy. En cas de pic de pollution de l’air et de contrôle des forces de l’ordre, ce sera le seul moyen de vérifier si le véhicule a bien le droit de circuler.

Dans la métropole du Grand Nancy (Meurthe-et-Moselle), la vignette Crit’Air est mise en place à partir du mardi 1er juin 2021. Elle est nécessaire pour circuler dans les agglomérations qui appliquent des restrictions pendant les périodes de pollution. “Dans le Grand Nancy, pendant les pics de pollution prolongés, il s’agit d’atténuer les effets de ces épisodes sur notre santé et plus particulièrement celle des plus fragiles”. Les véhicules qui ont des vignettes Crit’Air 4 seront à leur tour interdits du lundi au vendredi, de 8 heures à 20 heures. Le maire de Nancy, Mathieu Klein estime, “qu’il faudra une politique nationale plus forte pour aider à acquérir un véhicule propre”.

Certificat Crit’Air : qu’est-ce que c’est ?

C’est un laisser-passer en cas de pic de pollution. La vignette est à coller sur la voiture et elle classe les véhicules selon leur niveau de pollution. Elle est obligatoire à partir du 1er juin.

Aussi, pour ceux qui ne pourront pas prendre leur véhicule, la Métropole prévoit de rendre les transports gratuits pendant ces périodes. “En cas de pic de pollution, après le troisième jour pour les voitures des vignettes 4 ou 5, il ne sera pas possible d’accéder au territoire de la métropole. Les transports seront gratuits. Un rapport indique qu’il n’y a que 13 % des véhicules qui sont concernées, très peu en fin de compte. Ils pourront toujours rouler mais pas sur le périmètre de la métropole, c’est une décision de santé publique”, explique Patrick Hatzig, conseiller délégué au schéma des mobilités.

Quels véhicules sont concernés ? 

Les vignettes Crit’Air 4, concerne les voitures diesels immatriculées avant le 1er janvier 2006 et les deux-roues motorisés d’avant juillet 2004.

Que risque-t-on en cas d’infraction ?

Se déplacer dans une zone à faibles émissions mobilité avec un véhicule non autorisé ou sans vignette Crit’Air est sanctionné par une amende pouvant aller jusqu’à 450 euros. En général, il s’agit d’une amende forfaitaire de 68 euros.

L’amende est minorée à 45 euros, en cas de paiement rapide. En revanche, elle est majorée à 180 euros, en cas de paiement tardif. Et, pour les cars et les poids lourds, l’amende pour absence de vignette Crit’ air ou non-respect des règles de circulation s’élève à 135 euros, (source www.portail-cartegrise.fr).

 





Source link

A lire aussi

Brexit : Londres va imposer des contrôles frontaliers moins rigoureux que prévu avec l’Union européenne

adrien

À l’hôpital de Valenciennes, les soignants sont aux commandes. Un modèle à suivre ?

adrien

quel coût pour les familles ?

adrien

Hautmont : un buste du Général de Gaulle vandalisé, un “acte ignoble” pour le maire

adrien

Météo : pourquoi le printemps 2020 a été magnifique dans les Hauts-de-France mais pas complètement exceptionnel

adrien

Le procès des dirigeants du centre d’appels Call Expert à Abbeville une nouvelle fois reporté

adrien