weighexperts.com
Image default

Incendie mortel à Villerupt après l’effondrement de deux étages d’un immeuble


Un incendie s’est déclaré vendredi 24 décembre dans la nuit, dans un immeuble de Villerupt, faisant deux victimes. Près d’une soixantaine de pompiers sont sur les lieux.

Deux personnes sont mortes au cours de la nuit du vendredi 24 décembre 2021, après qu’un violent incendie s’est déclaré dans un immeuble à Villerupt (Meurthe-et-Moselle), aux alentours de une heure du matin, Le bâtiment, composé d’un rez-de-chaussée avec deux étages et des combles, situé au 2 rue Pouyer-Quertier, a été fortement touché. Le premier étage était déjà embrasé lors de l’arrivée des secours. Les flammes ont fait s’écrouler partiellement les deux étages. Ce qui a coûté la vie aux deux victimes.

Une famille a pu être évacuée par la grande échelle lors de l’arrivée des pompiers avant d’être transporté à l’hôpital de Mont-Saint-Martin, ainsi qu’un sapeur-pompier, légèrement brûlé, mais sans gravité.

Le maire, Pierrick Spizak, s’est rendu sur place tout au long de la nuit et sa voix était chancelante lorsqu’il venait d’apprendre les deux victimes dans cet incendie : « C’est très dur. Quand on vous appelle la nuit, on s’attend au pire… Mais c’est la première fois qu’on m’appelle pour deux décès et en plus la veille de Noël. Je suis vraiment sous le choc, on pense à la famille déjà. Je ne pensais jamais que ça m’arriverait… » avoue le jeune maire de Villerupt.

Sur place, les pompiers sont venus des centres de secours du Pays-Haut meurthe-et-mosellan et de Moselle (Villerupt, Longwy, Audun-Le-Tiche, Trieux, Hussigny-Godbrange). Un nombre conséquent pour résister à la violence de l’incendie et qui leur a rendu la tâche difficile à cause de l’inaccessibilité de l’immeuble en raison de l’effondrement des planchers.

L’origine de l’incendie est encore inconnu. Le feu a été maîtrisé aux alentours de 3 h 30 et au petit matin, les opérations de déblaiement et de surveillance se poursuivent.

D’autres informations à venir…



Source link

A lire aussi

vent sensible et nuages dominants

adrien

PORTRAIT. Samia, sage-femme en colère, « il faut que nos compétences soient davantage reconnues »

adrien

Alstom en visite dans les entreprises aéronautiques pour leur donner un nouveau souffle

adrien

François Grosdidier, l’influenceur politique de Metz et de la Moselle

adrien

les tests d’un traitement arrêtés au CHU d’Amiens « faute de preuve de son efficacité »

adrien

Ce que l’on sait sur la tentative de meurtre d’une femme par son mari après la conférence de presse du procureur

adrien