weighexperts.com
Image default

“Il est urgent d’agir, nous avons le devoir de le faire”, dit le Maire de Nancy



Le maire PS Mathieu Klein annonce mercredi 18 août sur les réseaux sociaux que la ville de Nancy peut accueillir “celles et ceux qui sont en danger de mort en Afghanistan”. De son côté François Grosdidier rappelle que Metz est déjà “le plus grand centre d’accueil des demandeurs d’asile en Lorraine.”

Trois jours après la prise de pouvoir des talibans en Afghanistan,  le maire socialiste de Nancy se dit prêt à accueillir des réfugiés afghans. “Oui, nous serons au rendez-vous à Nancy et en Meurthe-et-Moselle pour accueillir des réfugiés afghans”, dit Mathieu Klein, le maire socialiste de Nancy.

Mathieu Klein ajoute avoir avec Chaynesse Khirouni, la présidente du Département de Meurthe-et-Moselle “saisi le Président de la République pour faire part de leur indignation et de leur crainte devant la reprise du pays par les Talibans”. Ainsi, selon le maire de Nancy, “aucun pays ne peut accepter cette situation. La priorité aujourd’hui est de sauver la vie des Afghans qui se sentent réellement menacés”.

La ville de Metz est déjà le plus grand centre d’accueil des demandeurs d’asile en Lorraine

François Grosdidier, maire de Metz

De son côté, François Grosdidier, le maire LR de Metz explique : “Je ne referme pas la porte à priori mais je vous rappelle que la ville de Metz est déjà le plus grand centre d’accueil des demandeurs d’asile en Lorraine”, explique François Grosdidier joint par téléphone par France 3 Lorraine mercredi 18 août 2021. “On n’est pas forcément candidat à en accueillir davantage mais il est évident que nous serons là s’il y a besoin. Je rappelle qu’on est le seul centre d’accueil pour la Lorraine et tant mieux si d’autres villes se porte déjà candidate”

Mathieu Klein rappelle que la “Meurthe-et-Moselle a été le premier département à accueillir en 2015, des jeunes issus de la jungle de Calais démantelée. Nous avons toujours fait, parfois sous le feu des critiques, notre part d’accueil “. En France, plusieurs élus socialistes et écologistes en France ont déjà fait savoir qu’ils étaient prêts à accueillir ces réfugiés ainsi que des familles entières qui quittent leur pays après la prise de pouvoir par la force des Talibans.  Le ministère des affaires étrangères devrait normalement accorder le droit d’asile aux Afghans qui ont travaillé pour la France.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets



Source link

A lire aussi

Relégation en Ligue 2 : le tribunal administratif se déclare incompétent, l’Amiens SC va saisir le Conseil d’Etat

adrien

plein soleil et grosse chaleur

adrien

le LOSC officialise les départs de Loïc Rémy et de Junior Alonso

adrien

Jean-Luc Mélenchon rencontre une pensionnaire de l’Ehpad de Jarny pour discuter de la fin de vie

adrien

Le Kombucha, la petite boisson qui monte, en fabrication sur la Côte d’Opale

adrien

Voyagez aux origines du Système solaire depuis votre canapé avec les podcasts de Sciences en lumière

adrien