weighexperts.com
Image default

Francesco Alonge, qui devait être jugé pour viols incestueux, retrouvé mort dans sa cellule à Douai

Notez cet article



L’homme d’une cinquantaine d’années devait être jugé en avril pour des viols incestueux sur sa nièce, Lorezana, âgée d’une dizaine d’années. En 2018, ils avaient disparu ensemble dans le cadre d’une relation qu’ils jugeaient amoureuse. 

Franscesco Alonge est décédé mardi 6 avril vers 14h à la maison d’arrêt de Douai, a-t-on appris de son avocat, Me Damien Legrand.  Il devait être jugé à partir du 19 avril à Douai dans le cadre de son procès aux assises pour viols incestueux sur sa nièce, Lorezana, âgée de 12 ans au moment de la médiatisation de l’affaire. L’avocat s’interroge sur les conditions de la mort du détenu, qui avait prévenu sa famille (il en avait le droit), lundi 5 avril en fin d’après-midi, qu’il allait mal. “Sa famille dit qu’il a demandé à voir un médecin, mais celui-ci ne serait arrivé que le lendemain”, raconte son conseil qui ajoute : “le suicide n’est pas exclu”. Une enquête est en cours pour déterminer les causes du décès.

La mort de Franscesco Alonge conduit à l’annulation de l’audience. En mai 2018, l’homme, alors âgé de 50 ans, et sa nièce, avaient disparu pendant plusieurs semaines dans le cadre d’une relation qu’ils jugeaient amoureuse. Les appels à l’aide de la mère de la jeune fille avaient été repris par de nombreux médias. Francesco et Lorezana avaient été retrouvés à la mi-juin.

La jeune fille aurait fait la connaissance de son oncle paternel à l’époque où son père vivait chez ce dernier, alors qu’elle est âgée de 9 ans. Si lui finit par indiquer aux enquêteurs qu’il n’y a pas eu de relation sexuelle avant les 12 ans de la jeune fille, Lorezana déclare en revanche avoir connu un premier rapport à l’âge de 10 ans.

Après avoir défendu son oncle, après son interpellation, la jeune fille a fini par se libérer peu à peu de son emprise, selon les experts. Jusqu’à évoquer un épisode de violences et par reconnaître que celui-ci savait l’amadouer. Estimant avoir mal agi, elle a indiqué aux enquêteurs, plusieurs mois après les faits, qu’elle ne ressentait plus rien pour Francesco Allonge. “Ils racontaient au début qu’ils voulaient un enfant ensemble. Grâce au travail des psychologues, ils ont commencé à reconnaitre que cela était anormal”, estime aujourd’hui Me Damien Legrand qui précise : “c’est dommageable car ce procès était attendu par tous et mettait en lumière les débats actuels sur le consentement”

Francesco Alonge encourrait 20 ans de réclusion pour ces relations sexuelles, caractérisées comme des viols car Lorezana, à son âge, n’était pas capable d’exprimer son consentement. 

C’est mon deuxième client en peu de temps qui décède dans cette maison d’arrêt vétuste. Il y a là-bas un problème profond et spécifique.

Me Damien Legrand.

Il était incarcéré depuis 3 ans à la prison d’Annoeullin (Nord), à l’isolement. Il bénéficiait de soins psychologiques car il avait déjà tenté deux fois de se suicider. Alors que son procès était prévu pour le 19 avril, il a été transféré dans la prison de Douai dès le 29 mars. Une date beaucoup trop précoce selon son avocat qui précise que Franscesco Alonge ne pouvait pas avoir les mêmes traitement, protection et surveillance à Douai. Ce timing est jugé inadéquat par Me Damien Legrand alors que le passage devant la cour d’assise est un moment délicat et stressant pour l’accusé. 

Le membre du barreau de Lille estime qu’il y a une réflexion à mener sur l’accueil des détenus à la prison de Douai. “C’est mon deuxième client en peu de temps qui décède dans cette maison d’arrêt vétuste. Il y a là-bas un problème profond et spécifique”. En novembre 2020, Hamidi Bensouina avait été retrouvé mort dans l’incendie de sa cellule. Me Damien Legrand va peut-être saisir le contrôleur général des lieux de privation de liberté. 



Source link

A lire aussi

des patients hospitalisés à Roubaix transférés jusqu’en Picardie, une première depuis la reprise de l’épidémie

adrien

L’UNSA-Éducation Hauts-de-France s’inquiète pour les établissements scolaires

adrien

Toul : en pleine crise du coronavirus le budget de l’hôpital Saint-Charles est amputé, un comité de défense se mobilise

adrien

REPLAY – “Vincent Munier, l’éternel émerveillé”, un documentaire intimiste sur le célèbre photographe animalier vosgien

adrien

L’ancien président du Sénat, Christian Poncelet est mort à 92 ans

adrien

Face à l’augmentation du nombre de bénéficiaires, les associations d’aide alimentaire des Hauts-de-France s’adaptent

adrien