weighexperts.com
Image default
Hauts-de-France

face au trafic de stupéfiants, Martine Aubry demande des renforts policiers à Gérald Darmanin

Notez cet article



Après plusieurs cas d’agressions dans certains quartiers sensibles de Lille, la maire de la ville a demandé, dans un courrier au ministre de l’Intérieur, la mise à disposition de forces de l’ordre supplémentaires.

La maire de Lille, Martine Aubry, a demandé dans un courrier adressé au ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, “un vrai plan de renforcement des moyens humains et matériels” pour les forces de l’ordre. 

Dans sa lettre datée du 29 juillet, Martine Aubry évoque notamment les récentes déclarations du ministre à propos de la forfaitisation des amendes pour consommation de stupéfiants, qui s’inscrivent dans une politique de lutte anti-trafic, mais qui ne relève pas du rôle de la police municipale selon elle.

“Qu’attend-on pour que Lille et sa métropole soient enfin traitées à la hauteur des besoins ?” s’alarme la maire qui craint qu’il faille en arriver à “un drame comme celui qu’a connu la ville de Nice” pour que les autorités réagissent enfin.

La sécurité, une mission régalienne qui relève de l’État

“La sécurité est une tâche régalienne qui relève d’abord et avant tout de l’État”, a rappelé la maire de Lille. Dans un contexte de proximité géographique avec la Belgique et les Pays-Bas, par lesquels circulent de nombreux produits stupéfiants en provenance des ports, le Nord et notamment Lille sont fortement touchés par le trafic de substances illicites. 

Or, la police municipale lilloise ne peut pas, selon Martine Aubry,“se substituer aux responsabilités de l’État, au risque de voir apparaître une sécurité à deux vitesses”.

Il y a quelques semaines, une habitante de la Filature, dans le quartier Lille-Moulins, avait été agressée en rentrant chez elle. Son témoignage sur les réseaux sociaux avait notamment fait réagir Martine Aubry, qui demandait d’ores et déjà des moyens supplémentaires pour la ville et le quartier de Moulins. 

Le manque de moyens des équipes actuelles

Les remarques de la municipalité ne remettent pas en cause le travail des équipes actuelles, bien au contraire : un “lourd travail” est mené depuis plusieurs mois à Lille-Sud par la police nationale et “la situation s’est considérablement améliorée”, insiste Martine Aubry.

Mais ces effectifs sont en nombre insuffisant pour permettre de garantir à chacun une ville sûre. Elle rappelle d’ailleurs que le prédécesseur de Gérald Darmanin place Beauvau, Christophe Castaner, avait reconnu en août 2019 que la circonscription de sécurité de Lille était “structurellement déficitaire”

Ainsi, la maire de Lille demande au ministre de dépêcher “dans les meilleurs délais” de nouveaux personnels dédiés à la sécurité dans les rues de la ville. 

Elle émet enfin le souhait “d’intensifier la coopération avec nos voisins européens pour endiguer l’entrée des produits stupéfiants pour la métropole lilloise”.





Source link

Related posts

Nancy : extraire les métaux lourds des sols pollués avec des plantes et les valoriser, c’est possible

adrien

pintes, brushing et cinéma… les Anglais retrouvent des plaisirs d’avant le confinement

adrien

Dans la Somme, la perdrix grise souffre du réchauffement climatique et se fait de plus en plus rare

adrien