weighexperts.com
Image default
Hauts-de-France

Dunkerque se prépare à accueillir la Solitaire du Figaro en septembre

Notez cet article



La célébre course en solitaire du Figaro, prévue à la fin de l’été, devrait finalement avoir lieu après une longue période d’incertitude due à la crise sanitaire. Pour la première fois de son histoire, Dunkerque va accueillir cet événement voile, du 9 au 12 septembre prochains.

La saison nautique s’annonçait mal. La cité de Jean-Bart devait accueillir comme chaque année, le grand départ du Tour de France à la voile début juillet. Mais à cause du coronavirus, Amaury Sport Organisation (ASO) a décidé d’annuler l’édition 2020. Qu’à cela ne tienne, Dunkerque aura quand même son événement voile de l’été, inédit celui-là: la Course en solitaire du Figaro. 

Cette grande classique du calendrier nautique retrouve cette année ses dates d’origine, à la fin de l’été. Et pour la première fois, le grand port maritime de la mer du Nord va recevoir cette épreuve mythique, à laquelle ont participé tous les cadors de la course au large. Avant Dunkerque, un seul port de la région avait accueilli la Solitaire du Figaro. C’était Boulogne-sur-Mer, en 2002, pour la 1ére étape qui partait de la Côte d’Opale pour arriver à Gijon en Espagne. Depuis, plus rien sur notre littoral. 

Comme toutes les courses en 2020, un fort doute planait sur la tenue de cette 51è édition, programmée du 30 août au 20 septembre. Mais avec le déconfinement et le recul de l’épidémie, les organisateurs sont optimistes et confirment le maintien de l’épreuve qui se disputera en quatre étapes entre la baie de Saint-Brieuc, Dunkerque et Saint-Nazaire, avec notamment un périple vers le Fastnet. C’est un parcours innovant en Manche-Mer du Nord, alors que la Solitaire croisait plutôt dans l’océan Atlantique. 

Quatre jours au coeur de la ville

Dunkerque recevra le 9 septembre l’arrivée de la 2ème étape qui partira de Saint-Quai-Portrieux le 6 septembre. Les concurrents resteront quatre jours dans la Cité de Jean-Bart avant de prendre le départ de la 3è étape le 12 septembre en direction de Saint-Nazaire. 

Dans un article paru le 18 juin sur le Télégramme, Hervé Favre, le directeur d’OC Sport Pen Duick organisateur de l’épreuve, a déclaré: “On est hyper déterminé et on travaille à fond pour qu’elle ait lieu, on fait tout pour. Elle n’est pas confirmée à 100 % mais on pense très sincèrement qu’elle va avoir lieu parce que tous les signaux sont au vert. Je suis optimiste, la course devrait avoir lieu”. Un grand pas en avant car le 19 mai encore, les organisateurs envisageait une possible annulation.

Sur cette première à Dunkerque, Hervé Favre déclare: “L’arrivée de Dunkerque est une première dans l’Histoire de La Solitaire. C’est toujours intéressant d’avoir une nouvelle escale tant du point de vue festif que sportif. Dunkerque dispose de toutes les infrastructures nécessaires à l’accueil des Figaro Bénéteau 3 et leur envie de bien faire, et peut-être de continuer à long terme, est enthousiasmante ! » 

Le savoir-faire d’une équipe d’élus et de techniciens habitués à l’organisation de grands événements nautiques comme le Tour de France à la Voile qui est parti de Dunkerque plus d’une trentaine de fois, a forcément joué dans cet enthousiasme. Les capacités d’accueil importantes, tant au niveau des infrastructures nautiques (un grand port de plaisance avec trois yachts-clubs) et hôtelière, et la renommée dunkerquoise pour faire la fête sont les points forts du dossier dunkerquois.

Dunkerque dispose de toutes les infrastructures nécessaires à l’accueil des Figaro Bénéteau 3 et leur envie de bien faire, et peut-être de continuer à long terme, est enthousiasmante ! »

Hervé Favre

L’organisation compte sur la présence d’une trentaine de concurrents. Les bateaux, des Figaro Beneteau 3, seront amarrés en pleine ville, quai de l’Amiral Ronarc’h, avec un village de la course qui accueillera de nombreux visiteurs. Du moins, on l’espère…

Parmi ces concurrents, un local. Le Dunkerquois Aymeric Decroocq participera pour la 2éme fois à la Solitaire du Figaro, comme il l’a confirmé sur son compte Facebook.

Sur cette page, ce concurrent amateur confie: “ J’avais à cœur de donner du sens au nouveau défi que je me lance. Ayant repris des études de préparateur en pharmacie, la période actuelle m’a d’autant plus sensibilisé à la nécessité d’un geste vital que beaucoup d’entre nous pouvons faire : le don du sang. J’ai donc contacté l’Établissement Français du Sang qui a tout de suite été enthousiaste à l’idée d’apparaître sur mon bateau pendant cette épreuve de légende.”

Aymeric Decroocq prendra donc le relais d’un autre Dunkerquois, Thomas Ruyant. 38è l’an passé dans une course qu’il n’avait pas préparé, le skipper de Malo-les-Bains se consacre totalement à la préparation du Vendée Globe, dont il prendra le départ le 8 novembre aux Sables d’Olonne.





Source link

Related posts

ce qu’il faut retenir du débat du second tour

adrien

2 nouveaux décès ces dernières 24h dans les hôpitaux des Hauts-de-France, 8 hospitalisations

adrien

À Amiens, il ouvre son bar le 2 juin à 00h01

adrien