weighexperts.com
Image default

des crèches du monde exposées dans l’église de Flavacourt


Pour cette troisième édition, plus de 1000 personnages sont rassemblés dans l’église de Flavacourt. Les dons de visiteurs doivent aider à restaurer les décors peints de l’édifice. 

Quarante jours : c’est le temps qu’il a fallu à Annie et Jean-Claude Billot pour déposer, un à un, les santons qui composent les scènes installées au sein de l’église Saint-Clair de Flavacourt, dans l’Oise. Au centre de cette exposition « Crèches du monde« , des assemblées de personnages napolitains et provençaux. Des décors gigantesques pensés dans les moindres détails : « Tout le village converge vers la crèche« , souligne Annie Billot, qui pointe : « On a même M. Daudet ! »

Détail de la crèche provençale exposée à Flavacourt.

Détail de la crèche provençale exposée à Flavacourt.

© FTV / M. Maillet

« Il y a 356 personnages pour l’instant, détaille cette membre de l’Association des amis de Saint-Clair et Sainte-Anne. Le but, c’est d’en avoir autant que de villageois ! » Soit près de 670 pour la petite commune isarienne, dont certains habitants ont contribué à alimenter cette troisième édition. Nativité, vie quotidienne des quatre coins du monde rapportées comme souvenirs de voyage permettent aux visiteurs de passer du Vietnam au Japon en passant par Madagascar. 

Crèche japonaise exposée à Flavacourt.

Crèche japonaise exposée à Flavacourt.

© FTV / M. Maillet

L’entrée est libre, mais les curieux sont appelés à faire un don. Organisatrice, l’association souhaite mettre la recette à contribution pour restaurer ce qui constitue, aux yeux de président, « le trésor de l’église« . « Ce sont 36 anges musiciens qui ont été peints au XVIe siècle dans ce qui était une chapelle mortuaire des seigneurs de Flavacourt et qui est devenue dans le temps la sacristie« , montre Hervé de Galbert.

Les anges musiciens de l'église de Flavacourt, dans l'Oise, en décembre 2020.

Les anges musiciens de l’église de Flavacourt, dans l’Oise, en décembre 2020.

© FTV / M. Maillet

Des décors qui ornent l’édifice du XIIIe siècle mais qui ont souffert du passage du temps. « Il y a eu des infiltrations, déplore-t-il, de l’eau qui est passée. Il y a eu un certain nombre de difficultés, donc on voit que des arches ont disparu complètement. » La restauration se fera au frais de l’association, qui réfléchit déjà aux personnages qui prendraient place dans l’église l’année prochaine, toujours pour récolter des fonds. 

► Exposition « Crèche du monde », église Saint-Clair de Flavacourt, tous les jours de 16h à 18h jusqu’au 10 janvier.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets



Source link

A lire aussi

Avec la crise sanitaire, la cueillette a la cote en Picardie

adrien

la route des Crêtes est fermée pour l’hiver

adrien

Stéphane Baly (EELV) appelle les électeurs macronistes à voter pour lui

adrien

le petit commerce à l’assaut d’Internet

adrien

« Nous, ça fait des années qu’on vit confinés »

adrien

Pavillon bleu : pourquoi les plages labellisées du Grand Est ont disparu de la carte 2020

adrien