weighexperts.com
Image default

Déconfinement. Les Hauts-de-France passent officiellement au vert : voilà ce qui change au 2 juin



C’est acté : la région Hauts-de-France est passée en vert, ce jeudi après-midi, sur la nouvelle carte du déconfinement dévoilée par le Premier ministre Edouard Philippe lors de son discours consacré à la deuxième étape du dispositif. La région Grand-Est change également de couleur et seules l’Île-de-France, Mayotte et la Guyane restent en orange.
 
« Les résultats sont bons sur le plan sanitaire« , a souligné Edouard Philippe, assurant que « les nouvelles sont plutôt bonnes« . Pour autant, « la couleur verte ne veut pas dire que le virus n’y est plus et ne circule plus« , a averti le ministre de la Santé Olivier Véran.
 

 

Qu’est-ce qui change ?

Voilà ce qui va changer, concrètement dans les Hauts-de-France, à partir du 2 juin :

  • les parcs et jardins publics vont pouvoir rouvrir leurs portes, comme c’était le cas dans les régions classées en vert dès le 11 mai.
  • les collèges et lycées vont également rouvrir, « un impératif éducatif« , a rappelé le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer.

Plus d’informations à venir, au fil de la conférence de presse.

En revanche, plusieurs choses restent interdites :

  • les sports de contact.
  • les boîtes de nuit.
  • d’une manière générale, les « regroupements de très large public« , surtout dans les lieux couverts et sans organisation adaptée.

 

Pourquoi ce changement était attendu

Ce changement était largement pressenti, au regard des dernières données publiées par Santé publique France. Les autorités sanitaires s’appuyaient sur ces données à travers deux critères : 
  

► La circulation active du virus, qui s’appuie sur le taux de passages aux urgences pour des suspicions de Covid-19, des données fournies chaque jour pour les établissements. La couleur est déterminée par les données des sept derniers jours : vert si ce taux est entre 0% et 6%, orange s’il est entre 6% et 10%, rouge au-delà de 10%.

Depuis que l’Aisne est passée sous la barre des 6%, le 17 mai, plus aucun département des Hauts-de-France n’est sorti de la zone verte sur ce critère. Nos départements sont même loin de ce seuil.
  

► La tension hospitalière, mesurée avec le taux d’occupation des lits en réanimation ces sept derniers jours : c’est vert si le taux est entre 0% et 60%, orange s’il est entre 60% et 80%, et rouge s’il est au-dessus de 80%.

La dernière fois que l’un des départements des Hauts-de-France se trouvait au-delà de la barre des 80%, c’était l’Aisne, au 11 mai, et depuis que l’Oise est passée sous celle des 60%, au 15 mai, les cinq courbes continuent à baisser. 
 





Source link

A lire aussi

Les chiffres de l’épidémie de Covid-19 en baisse mais toujours élevés dans les Hauts-de-France

adrien

Le CHU d’Amiens équipe quatre patients atteints de diabète de type 1 d’un « pancréas artificiel »

adrien

les prévisions pour ce vendredi 28 août (et les jours suivants)

adrien

Lille, surpris contre Nîmes (1-2), peut perdre la première place de la Ligue 1

adrien

Municipales 2020 : ce qu’il faut retenir du débat à Nancy

adrien

« Une lueur d’espoir », l’Etat va prendre en charge les factures des boîtes de nuit pendant trois mois

adrien