weighexperts.com
Image default
Hauts-de-France

Déconfinement : la plage de Calais sous la surveillance de chevaux de traits boulonnais

Notez cet article


Ils sont doux et puissants, idéal pour une mission de surveillance et de médiation dans ce contexte particulier du déconfinement. Depuis jeudi dernier, la plage de Calais est sous bonne garde, 6 chevaux de traits boulonnais sont arrivés et composent la Garde Terres & Mers.
 

Informer et sanctionner si besoin

Un projet, né d’un partenariat entre la Ville de Calais et l’association Les Sabots du Coeur.  Avec leurs cavaliers, les chevaux vont patrouiller sur la plage de Calais, les vendredi, samedi, dimanche et jours fériés jusque fin juin et 7 jours sur 7, durant les mois de juillet et août.

Le rôle de cette patrouille est avant tout d’informer le public des règles sanitaires en vigueur et de participer à leur respect en étroite coopération avec la Police municipale. Même si l’accés à la plage est autorisée, toutes les activités n’y sont pas autorisées.

Pas de présence statique, assise ou allongée, ni rassemblements de plus de 10 personnes et les jeux de sable. L’organisation de repas ou de barbecues est interdite même si l’on peut accéder aux chalets de plage.  Une amende de 135 € attend les contrevenants.

 

Des chevaux “rescapés”

Même si ces colosses de marbre blancs impressionnent par leur puissance et leur robustesse, 3 d’entre eux ont frôlés la mort avant d’être recueilli par l’association les Sabots du Coeur comme le précise Hassen Bouchakour, son président.

J’ai récupéré ces chevaux boulonnais cet hiver, terriblement abimés, dans un triste état. Leur pronostic vital était engagé et je ne pensais pas qu’ils survivraient. Aprés des opérations et des soins, ils vont bien. Viking, César et Tibert ont été rejoint par deux jeunes chevaux pour former cette brigade” .  
 

Hassen Bouchakour, président de l'association Sabots du Coeur / © Les Sabots du Cœur
Hassen Bouchakour, président de l’association Sabots du Coeur / © Les Sabots du Cœur

Hassen Bouchakour n’est pas un inconnu dans la région. Son cheval Peyo égaye depuis plusieurs années le quotidien des malades hospitalisés ou résidents des EPAHD. Aujourd’hui encore, le président de l’association les Sabots du coeur se mobilise pour le sauvetage d’un autre trait du nord, Artiste opéré avant-hier.

 

 

Sauvegarder un patrimoine vivant

Avec moins de 600 individus dans le monde, le Cheval Boulonnais se trouve dans une situation démographique préoccupante. Aussi imposant que docile, il a été élevé de longue date dans toute la région des hauts-de-France.

La race est aujourd’hui menacée et la Garde Terres & Mers de Calais est une belle façon de mettre en valeur ce patrimoine vivant.
 

 



Source link

Related posts

Affaire Kulik – Une deuxième demande de remise en liberté pour Willy Bardon examinée aujourd’hui à Douai

adrien

Elections municipales : à Lille, on ne fait plus de politique, on se fait la gueule

adrien

des motards trop bruyants agacent, un pique-nique de protestation organisé

adrien