weighexperts.com
Image default

de nouveaux frigos solidaires pour aider les plus précaires

Notez cet article


Initiative venue de Berlin, le concept de Frigo Solidaire se développe à Nancy. Un frigo sera inauguré samedi 17 juillet, porte de la Craffe, un autre est dans les tuyaux au marché central. Des projets portés par des étudiants altruistes et motivés.

A l’origine du nouveau frigo solidaire de Nancy, cinq étudiantes : Andréa, Léa, Hapsatou, Laure-Anne, Clara et une furieuse envie d’aider les personnes dans le besoin.

On voyait de plus en plus de gens à la rue, des étudiants en galère, on voulait les aider.

Léa Viry, étudiante à l’IAE

Au moment de choisir un projet collectif de fin de cycle pour leur Licence Administration Economique et Sociale à l’IAE de Nancy, les cinq jeunes femmes d’une vingtaine d’année se tournent vers l’association les frigos solidaires de Nancy.

Il y avait de plus en plus de gens à la rue et dans la précarité, on voulait aider, forcément ça nous faisait mal au cœur. Les étudiants ont été très touchés par la crise Covid. Nous, on avait de la chance, on pouvait rentrer chez nos parents, on n’avait pas de problème de frigo vide”, explique la jeune Léa Viry, l’une des cinq étudiantes à porter ce projet.

Les cinq étudiantes à l’origine du nouveau frigo solidaire de Nancy.

© Léa Viry

Partant de ce principe, les jeunes femmes décident donc d’installer un nouveau frigo solidaire dans la cité des ducs. Selon la charte de l’association les frigos solidaires, le réfriférateur doit être installé devant un commerce et c’est le ou la gérante qui devra ensuite s’occuper de le remplir avec ses invendus et de veiller à ce qu’il soit en état de marche.

Des commerçants difficiles à convaincre

Les étudiantes pleines de bonnes intentions vont se heurter à la dure réalité : la difficulté de convaincre des commerçants à adhérer à leur concept et celle d’obtenir les précieuses autorisations. Pendant plusieurs mois, elles vont faire du démarchage auprès des commerçants avant d’obtenir enfin deux réponses positives, celle du restaurant le Vestiaire, Porte de la Craffe et celle de la boulangerie Dell’essa, quartier Boufflers.

Maxime Turpin, patron du restaurant Le Vestiaire est particulièrement enthousiaste. “En ouvrant mon restaurant, je voulais m’inscrire dans une démarche locale, être un maillon de la solidarité de proximité“, nous explique le jeune restaurateur. Sensible à la précarité et désireux de lutter contre le gaspillage alimentaire, Maxime Turpin ne voit que des avantages dans ce système : “Je vais pouvoir mettre des plats cuisinés invendus dans ce frigo qui profiteront à ceux qui sont en difficultés, je vais gérer ce frigo avec grand plaisir, cette démarche fait partie de mon éthique et je suis bien accompagné par les étudiantes de l’IAE dont j’ai tout de suite perçu les convictions et l’enthousiasme communicatif.

Une fois les autorisations obtenues non sans mal, via la mairie, dans une zone protégée “bâtiments de France”, une cagnotte en ligne est lancée pour financer l’achat du frigo. Les 1.500 euros nécessaires sont rapidement réunis. Son inauguration est prévue ce samedi 17 juillet à 18 heures.

Bientôt quatre frigos solidaires à Nancy

Un premier frigo solidaire avait été installé en 2020, rue Saint-Georges, mais en raison d’un changement de propriétaire, il a été mis en suspens. Il devrait néanmoins retrouver une activité prochainement.

A l’origine de ce premier projet, deux étudiants, Sébastien Brisson et Théo Maire qui sont en train de finaliser l’installation d’un autre frigo dans un lieu stratégique, le marché central. Là aussi une cagnotte a été mise en ligne, une fois les autorisations obtenues.

Après le frigo de la Porte de la Craffe, un autre devrait voir le jour, rue Santifontaine à Nancy, devant la boulangerie Dell’essa.

Leur projet d’école achevé, les étudiantes de l’IAE ne comptent pas en rester là, elles souhaitent désormais ouvrir d’autres frigos à Vandoeuvre-lès-Nancy, dans l’agglomération nancéienne et pourquoi pas dans les Vosges.

Pour nous l’installation de ce frigo avec tout ce qu’il représente, c’est un accomplissement “, résumé Léa Viry, c’est un beau projet collectif qui n’a pas été simple à mener à son terme, un premier pas dans la vie d’adulte qui nous a fait gagner en maturité.”

 

Frigo solidaire mode d’emploi

Le frigo solidaire est géré par le commerçant qui accepte de l’installer devant son établissement. Il doit signer un partenariat avec le porteur de projet et veiller à son bon fonctionnement : température et date de péremption des aliments notamment. S’il est restaurateur, il pourra y déposer des denrées, l’objectif étant de lutter à la fois contre la précarité et le gaspillage alimentaire. Tout un chacun peut également y déposer des aliments. Sont autorisés : les fruits et légumes, les produits secs, les produits emballés non périmés et les produits ayant une date limite de consommation qui ne soit pas trop dépassée. Tout le monde peut se servir gratuitement. Le premier frigo solidaire a vu le jour à Paris dans le 18ème arrondissement avec Dounia Mebtoul propriétaire avec sa mère de La cantine du 18ème, c’est la créatrice de l’association des frigos solidaires fondée sur le modèle des frigos berlinois.


 




Source link

A lire aussi

Le LOSC s’impose 4 à 1 face à Lorient et prend la tête (provisoire) de la Ligue 1

adrien

Vos prévisions météo pour ce lundi 8 juin: la pluie nous en remet une louche

adrien

pendant le confinement, une photographe vous immortalise sur le pas de votre porte

adrien

les prévisions du lundi 10 août (et pour la semaine à venir)

adrien

les prévisions pour ce samedi 27 juin (et des jours à venir)

adrien

Déconfinement. Les plages rouvrent dans les Hauts-de-France : ce qu’on peut faire, ce qu’on n’a pas le droit de faire

adrien