weighexperts.com
Image default

dans le Nord Pas-de-Calais, les routiers ouverts pendant le confinement



Fermés pendant le confinement, certains relais routiers ont reçu une dérogation pour ouvrir et servir des repas chauds à table pour les chauffeurs. Dans le Nord et le Pas-de-Calais, 15 relais routiers sont de nouveau autorisés à accueillir les professionnels. Les chauffeurs leurs disent merci.

Il nous arrive de les apercevoir, au bord d’une nationale ou sur une aire d’autoroute. Les pancartes affichent des menus à prix dérisoire et on peut même s’y arrêter pour prendre une douche, voire y passer la nuit. 

On les appelle les relais routiers, des établissements essentiels pour les conducteurs de poids-lourd qui, malgré le confinement, continuent tant bien que mal de remplir leur mission. Ils s’y arrêtent pour prendre un repas chaud, se laver et rencontrer d’autres personnes pour oublier, le temps d’une soirée, la solitude de leur cabine.

Fermés… puis finalement rouverts de 18 heures à 10 heures

Au printemps dernier déjà, les relais routiers avaient du baisser le rideau. « Nous avions connu un premier confinement qu’on peut qualifier de catastrophique avec la fermeture complète tous les points de commodité », se remémore, amer, le secrétaire départemental de la Fédération Nationale des Transports Routier (NFTR). La même scène s’est de nouveau répétée fin octobre, regrette Olivier Arrigault. Comme partout, le système D est mis en place et un service de vente à emporter permet aux restaurateurs de continuer à travailler et aux chauffeurs de se restaurer dans leur camion.

Au regard de la situation, le gouvernement s’est ravisé et a finalement décidé d’autoriser certains relais routiers à rester ouverts et servir des repas chauds à table.

Ainsi, « ces établissements peuvent accueillir les professionnels du transport routier présentant leur carte, et ce, entre 18 heures et 10 heures du matin », précisent les préfets du Nord et du Pas-de-Calais. Dans la région, 15 relais routiers sont concernés, « eu égard à leur proximité des axes routiers et à leur fréquentation habituelle par des professionnels du transport. »Une décision évidente pour Olivier Arrigault, car contrairement au printemps, « le moral des chauffeur est au plus bas et la météo moins clémente. » Malgré quelques couacs de communication, les restaurateurs sont peu à peu mis au courant de cette nouvelle autorisation et s’organisent.

Les chauffeurs leur disent merci

La commune d’Étrœungt, située à une trentaine de kilomètres au sud de Maubeuge, est traversée par la RN 2 reliant Paris à la frontière Franco-Belge. Cette nationale, communément appelée la Route de Flandre, est empruntée quotidiennement par des milliers de poids de lourds. 

À hauteur du kilomètre 190, le relais des Colombes est un lieu bien connu des chauffeurs routiers. Son grand parking peut accueillir jusqu’à 60 poids lourds et des douches sont mises à disposition, mais c’est surtout pour la cuisine de Micheline que les travailleurs s’arrêtent ici.  « Depuis le début du confinement, on a fait un système à l’intérieur avec des couloirs pour que les gars prennent leur sachet à emporter pour manger dans leur camion, c’était déjà ça », raconte la patronne du relais. Désormais, des repas chauds à table seront de nouveau servis dans la convivialité, pour le plus grand bonheur des chauffeurs qui les remercient chaudement sur les réseaux sociaux.

« Merci de rester ouvert dans ces moments difficile » commente André sur le site internet du relais routier. « Vous êtes au top, merci de rester ouverts pendant cette période » remercie cet autre chauffeur. Au relais des Colombes, le menu du soir est affiché à 12 euros. Nul doute que les clients seront au rendez-vous.





Source link

A lire aussi

un fonds citoyen pour faire vivre l’amitié entre les deux pays malgré la crise

adrien

“Jeunes et Racisés”, le nouveau collectif anti-raciste créé par des étudiantes amiénoises

adrien

Oise : la mort de son Chihuahua, attaqué par un autre chien, suscite l’émotion

adrien

Saint-Quentin récompensée pour la rénovation du buffet Art déco de la gare

adrien

Martine Aubry et les Verts s’opposent vivement lors du conseil municipal

adrien

En Picardie, les 15 premiers vaccins contre la Covid-19 administrés au centre Saint-Victor à Amiens

adrien