weighexperts.com
Image default
Hauts-de-France

Coronavirus – Les clichés d’un photoreporter picard à l’hôpital d’Abbeville diffusés par une agence de presse américaine

Notez cet article



“Ce sont des photos qui datent du 16 mars. La veille du confinement. J’ai passé 24 heures aux Urgences de l’hôpital d’Abbeville. C’était la neuvième fois que je faisais une garde dans ce service. Il y avait déjà de l’activité covid ce jour-là”. Et ce sont les premières à avoir été seléctionnées par l’agence de presse américaine Getty images.

Pascal Bachelet est photoreporter indépendant depuis 15 ans. Il vit à Conteville dans la Somme et travaille pour des institutions, des associations et collabore avec l’agence française de photos BSIP. Le Picard fait du photo-journalisme au long court. Des reportages qui durent plusieurs mois et dont il tire à chaque fois une exposition et un livre. C’est de son dernier projet, Femmes au coeur de l’urgence, que sont tirés les clichés diffusés par la prestigieuse agence américaine Getty images. 
 

“C’est une première pour moi, explique-t-il calmement au téléphone. Je ne pensais que mes images seraient un jour diffusées par cette agence de presse. C’est une belle surprise. Même si l’agence avec laquelle je travaille dépose mes images à l’international, là on touche une autre dimension. On n’est plus dans le franco-français.”

5 hôpitaux, 8 services, 11 femmes médecins

Depuis deux ans, pour ce projet, Pascal Bachelet s’installe le temps d’une garde de 24 heures dans 8 services de 5 hôpitaux des Hauts-de-France et de Paris : “je suis 11 femmes médecins pour montrer la réalité de ce métier en France, précise le photographe. Je me suis retrouvé aux Urgences d’Abbeville en plein milieu de la crise sanitaire. Des gens arrivaient via le Samu ou les pompiers avec des symptômes du covid-19. Je ne suis pas retourné à Abbeville depuis. Je voulais y retourner mais il y avait un manque de matériel de protection. Et comme, à juste titre, le photographe n’est pas prioritaire, je n’ai pas pu y retourner. Donc je suis allé au service anesthésie réanimation de l’hôpital Jacques Cartier à Massy en région parisienne.”

Ses photos sont envoyées à l’agence BSIP qui les vend aux médias français. C’est ainsi que plusieurs se sont retrouvées à la Une du Figaro, de L’Humanité, du Point et des versions numériques d’autres. Les clichés de Pascal Bachelet ont ensuite été proposés aux agences de presse étrangères. Au total, Getty images diffuse depuis quelques jours 295 photos signés du Picard. Des images de services hospitaliers mais également celles de la Banque alimentaire de Lille, dernier photreportage en date du photographe de Conteville.

Une exposition et un livre en 2021

Femmes au coeur de l’urgence fera l’objet d’une expoition itinérante en 2021 dans les hôpitaux, les facultés de médecine ou encore les mairies. La parution du livre a, quant à elle, été repoussée à mars de l’année prochaine :  

Voir cette publication sur Instagram

Nous avons décidé avec Anne Lucie Acar de reporter la sortie de notre livre “Femmes au cœur de l’urgence”. Nous vous donnons donc rendez vous en 2021 pour partager le quotidien de ces femmes médecins. Maternité, anesthésie réanimation pédiatrique, urgences, chirurgie orthopédique, chirurgie cardiaque, anesthésie réanimation chirurgicale, chirurgie thoracique, médecine légale dans chacun de ces services, elles exercent leur métier avec passion et avec talent, avec courage et avec cœur. Ce livre nous le voulons comme un véritable plaidoyer en faveur de l’hôpital public et de ces femmes qui, jour et nuit, donnent de leur vie pour en sauver d’autres. En espérant que vous serez au rendez vous. Portez vous bien et restez à la maison

Une publication partagée par pascal bachelet (@bacheletpascal) le

Ses photos chez Getty images, c’est pour Pascal Bachelet la reconnsaisance de son travail en milieu hospitalier. Mais c’est aussi une mise en lumière de ses sujets : “dès que je l’ai su, j’ai envoyé un post à l’urgentiste qui est en photo et au chef de service des Urgences de l’hôpital d’Abbeville, raconte Pascal Bachelet. Ça permet de montrer l’investissement d’un hôpital comme celui d’Abbeville dans une crise comme celle qu’on traverse. Je voulais montrer ça, la continuité des soins et surtout la réalité de ce que je vois dans tous les services dans lesquels je peux aller. Je voulais montrer des femmes, mais aussi des hommes, qui se donnent corps et âme pour soigner et sauver des vies.”
 





Source link

Related posts

Bonus écologique, impôts, gaz… Ce qui change au 1er juin

adrien

DÉCOUVERTE – À Ault, en baie de Somme, la plasticienne Caroline Dahyot a fait de sa “Villa Verveine” un immense tableau

adrien

DOCUMENTAIRE. “Bienvenue Maestro”. Quand la baguette de l’ONL passait des mains de Jean-Claude Casadesus à celles d’Alexandre Bloch

adrien