weighexperts.com
Image default

ce samedi soir, les bars et restaurants de Lille doivent fermer à minuit



Ce samedi 5 septembre, sur décision préfectorale, les bars et restaurants de la ville de Lille devront fermer à partir de minuit. Le préfet du Nord entend ainsi éviter « tout comportement de nature à augmenter ou favoriser le risque de contagion en cette période de rentrée étudiante« .

Ce samedi soir, à Lille, il faudra impérativement avoir terminé son assiette ou son verre avant les douze coups de minuit.

Sont concernés par cette décision préfectorale, « les restaurants, débits de boissons et établissements assimilés« , les « établissements de type snack et salons de thé« , « les établissements de vente sur place ou à emporter d’alcool ou d’aliments à consommer immédiatement » et « les commerces d’alimentation générale« . Ils ne pourront pas rouvrir avant dimanche, 6 heures du matin.

« Depuis plusieurs semaines, la circulation de la Covid-19 s’intensifie dans le département du Nord« , justifie la préfecture du Nord. « Les « taux d’incidence » et de « positivité » ne cessent de croître. Cette évolution défavorable de la situation sanitaire, le taux d’incidence du département ayant brusquement grimpé à 46,5 soit 10 points d’augmentation en une semaine, est particulièrement importante dans la Métropole Européenne de Lille où le brassage de populations et les rassemblements sont propices à une diffusion rapide du virus. Sur la MEL, le taux d’incidence a, en effet, passé la barre des 65 pour 100 000 habitants ».

« Irrégularités » constatées dans le quartier de Masséna-Solférino

Le préfet, Michel Lalande, dit s’être rendu jeudi avec les forces de l’ordre, dans le quartier festif de Masséna-Solférino. « Si le port du masque est majoritairement respecté, plusieurs irrégularités ont été constatées au regard notamment du respect de la capacité d’accueil des établissements et du respect des règles de distanciation« , a-t-il observé.

Pour justifier la fermeture précoce des bars et des restaurants ce samedi soir, Michel Lalande évoque « l’urgence et de la nécessité de limiter tout comportement de nature à augmenter ou favoriser le risque de contagion, en particulier, en cette période de rentrée étudiante« . « Ces constats préoccupants d’attroupements de consommateurs pourraient imposer, dans les jours à venir, de nouvelles mesures de précaution« , prévient-il. « Il nous faut donc concilier, partout, le maintien de la vie économique et sociale à l’impératif de vigilance pour éviter collectivement le reconfinement« .

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets





Source link

A lire aussi

petite fraîcheur sous les nuages

adrien

l’Union européenne et Londres se rejettent la faute de l’absence de progrès dans les discussions

adrien

des responsables d’Ehpad de l’Oise et la Somme prudents

adrien

l’ENT victime de bugs dans les Hauts-de-France, « c’est décourageant, je perds patience »

adrien

les Lillois sont attendus au tournant face à Lorient après leur claque en Ligue Europa

adrien

Tourcoing : Gérald Darmanin, tout juste élu maire de Tourcoing, devrait finalement rester ministre

adrien