weighexperts.com
Image default
Hauts-de-France

bulle sociale limitée à 5 personnes, courses en solitaire, … la Belgique renforce ses mesures sanitaires

Notez cet article



Alors que la Belgique connaît une recrudescence de l’épidémie de Covid-19, le Conseil national de sécurité s’est réuni ce lundi 27 juillet et a décidé de renforcer les mesures sanitaires. 

Bulle sociale limitée à 5 personnes par foyer, rassemblements limités à 200 personnes, courses en solitaire, télétravail fortement recommandé,… la Belgique ne se reconfine pas mais durcit de nouveau les mesures sanitaires et se donne quatre semaines pour tenter d’endiguer l’épidémie de Covid-19. Les données épidémiologiques sont préoccupantes et nous sommes très préoccupés“, a déclaré Première ministre Sophie Wilmès lors d’une conférence de presse à l’issue d’un Conseil national de sécurité. Elle a exprimé notamment de “sérieuses inquiétudes” à propos d'”un embrasement épidémiologique important” à Anvers (nord).

Bulle sociale limitée à cinq personnes

À partir du 29 juillet, la bulle sociale “passera à cinq personnes, toujours les mêmes pour les quatre prochaines semaines, et ce pour un foyer tout entier et non plus par personne“, annonce Sophie Wilmès, Première ministre belge. Les enfants de moins de douze ans ne sont pas compris dans la limite des cinq personnes. 

Elle était jusqu’à présent limitée à 15 personnes par individu. “La bulle des cinq personnes sont des personnes que vous pouvez voir de façon rapprochée, en plus de votre foyer, […] des contacts plus rapprochés pendant lesquels vous ne respecterez peut-être pas les distances de sécurité.

Cette décision est justifiée par le fait que”les clusters sont souvent liés à des mariages, des réceptions. Il faut absolument aplatir la courbe. Nous savons que nous limitons les libertés. C’est très dur. Mais c’est un signal très clair des virologues.

Rassemblements

Une règle est établie à la suite de la réunion du Conseil national de sécurité (CNS) : les rassemblements sont limités à “100 personnes à l’intérieur et à 200 personnes à l’extérieur. Le port du masque y sera obligatoire.

Pour les sorties entre amis ou en groupe, ce nombre descend à 10 personnes maximum, à l’exception des enfants de moins de douze ans. Les camps et les activités sportives ne sont pas concernés par cette limite. 

Travail

Le télétravail est de nouveau “très fortement recommandé” quand c’est possible. La Première ministre incite à trouver des systèmes de “rotations” entre collègues. 

Magasins et courses

Sophie Wilmès demande à ce que les Belges fassent leurs courses “seul ou accompagné d’un mineur vivant sous le même toit ou par une personne ayant besoin d’assistance pour une durée de trente minutes seulement, sauf en cas de rendez-vous.

Déplacements 

Les citoyens devront attendre le mois de septembre pour bénéficier des trajets en train gratuit “pour éviter certaines affluences.

Appel à plus de fermeté de la part des communes

Plus localement, nous insistons pour que les autorités locales agissent fermement.” Elle s’appuie notamment sur la situation à Anvers : “la cellule de crise est actuellement en contact avec le bourgmestre“, a assuré la Première ministre belge. 

Les règles sur le port du masque insuffisamment strictes ? 

Si vous faites la liste de tous les endroits, toutes les situations où le masque est obligatoire, vous réaliserez que c’est souvent. Mais c’est difficile de rendre cette obligation totale en tout moment et en tout lieu comme lors d’une promenade après une journée harassante alors qu’il n’y a personne dans la rue“, a rétorqué Sophie Wilmès qui ne compte pas durcir les mesures de port du masque. 

Celui-ci est déjà obligatoire dans l’ensemble des lieux publics clos mais aussi depuis le 23 juillet dernier dans les rues commerçantes, les lieux extérieurs fréquentés comme les marchés, les brocantes,… et depuis le 11 juillet dans les transports en commun, les magasins, les cinémas, les lieux de culte, musées et bibliothèques.

Rentrée scolaire 

Pour l’instant, celle-ci est maintenue : “les ministres ont prévu un modèle qui va s’adapter à la situation épidémiologique“, mais pour autant : “on sait que si nous n’intervenons pas de manière drastique, même la rentrée scolaire pourrait être mise à mal“, reconnait Sophie Wilmès. 

Quatre semaines pour éviter le reconfinement 

Prendre des mesures fortes, difficiles, c’est pour éviter le reconfinement“, assure la Première ministre. “Il faut éviter de se retrouver dans la situation du mois de mars qui a été très éprouvante sur le plan humain, surtout pour les plus faibles d’entre nous.

Elle rappelle le contexte économique difficile : “Il y a aussi une composante économique. Nous sommes à l’aube d’une crise économique sans précédent“, a-t-elle souligné pour expliquer la nécessité d’éviter un nouveau confinement. 

Des infections en hausse

En moyenne, 279 personnes par jour ont contracté une infection au Covid-19 au cours de la dernière semaine, contre 163 la semaine précédente.

Le pays comptait lundi 66.026 cas recensés depuis le début de la pandémie et 9.821 décès.

La Belgique est un des pays qui compte le plus grand nombre de morts du Covid-19 par rapport à sa population, avec 85 décès pour 100.000 habitants.

Le recensement par les autorités des morts du coronavirus y est un des plus exhaustifs du monde puisque sont intégrés les décès possiblement liés au virus sans que cela ait pu être prouvé par un test.

 



Source link

Related posts

Seconde Guerre mondiale : retour sur le massacre des tirailleurs sénégalais en juin 1940 dans l’Oise

adrien

les rendez-vous pour fêter la musique en Picardie

adrien

1940, la bataille de France au jour le jour : 29 mai, la tragédie du Crested Eagle à Zuydcoote

adrien