weighexperts.com
Image default

avis favorable sur la déclaration d’utilité publique du projet Cigéo d’enfouissement à Bure


La préfecture de la Meuse a mis en ligne, lundi 20 décembre, l’avis de la commission d’enquête sur la DUP du projet Cigéo. Elle rend un avis favorable « sans réserve » à la Déclaration d’Utilité Publique, assorti toutefois de cinq recommandations

La préfecture de la Meuse a déposé sur internet, lundi 20 décembre 2021, l’avis de la commission d’enquête sur la  Déclaration d’Utilité Publique du projet de centre de stockage en couche géologique profonde des déchets de haute et moyenne activité à vie longue (Cigéo).Il est positif.

L’ enquête publique s’est déroulée entre le 15 septembre et le 23 octobre 2021 sous l’égide d’une commission d’enquête composée de 5 commissaires enquêteurs neutres et indépendants.

La commission, citée par l’agence Nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) dans un communiqué, note que « l’enquête publique aura amené de nombreuses contributions du public, la plupart fort argumentées, la majorité en faveur du projet« .

4.158 contributions ont été remises à la commission à l’occasion de cette enquête publique.

La commission d’enquête émet un avis favorable à la déclaration d’utilité publique du projet Cigéo, assorti toutefois de cinq recommandations :

1. Etablir un échéancier prudent des aménagements préalables dans l’occurrence de l’obtention des autorisations

2. Veiller à une insertion paysagère harmonieuse avec le paysage rural

3. Procéder à un défrichement progressif du bois Lejuc, aux seuls besoins de la DRAC, afin de préserver au maximum la biodiversité

4. Maintenir un écran visuel sur la partie sud pour préserver les vues depuis les villages environnants

5. Compléter la communication envers le public de son territoire proche et l’adapter en fonction de la phase opérationnelle de Cigéo, tout en reconnaissant l’importance de la communication déjà réalisée par le maître d’ouvrage.

Les opposants dénoncent une « méconnaissance du dossier« 

« On s’attendait à cet avis, ce n’est pas une surprise, réagit Jean-Marc Fleury, porte-parole de l’association des élus opposés à l’enfouissement des déchets radioactifs (EODRA). Cela va permettre à l’Andra de lancer les expropriations et cela montre qu’il n’y a pas de concertation dans ce pays, cela n’existe pas. La concertation existera lorsque l’on prendra en compte l’avis des gens qui connaissent parfaitement ce dossier, comme nous le sommes non, élus concernés par ce dossier depuis 25 ans. »

Même réaction de la part de la coordination nationale des collectifs contre l’enfouissement des déchets radioactifs (Cedra) qui explique dans un tweet que cet avis favorable était « écrit d’avance » et qu’il n’y a donc pas lieu de s’en étonner.

Prochaine étape, le décret

C’est désormais aux communes concernées en Meuse et Haute-Marne, de donner leur avis sur la mise en comptabilité des documents d’urbanisme avec cette déclaration d’utilité publique puis au Conseil d’Etat. A l’issue, le Premier ministre pourrait délivrer la DUP ce qui permettra à l’Andra de lancer les deamndes d’autorisations en vue de l’avancement du projet.

Pour mémoire, Cigéo est un projet gouvernemental visant à régler la question du stockage des déchets nucléaires les plus radioactifs (3% du total des déchets créés par les centrales nucléaires) ainsi que ceux ayant la durée de vie la plus longue.

Il consiste en un stockage géologique profond, à 500 mètres sous terre, de 200.000 colis radioactifs, à Bure dans une zone rurale du Grand Est, entre Meuse et Haute-Marne.

 





Source link

A lire aussi

Amiens : trois ans de prison requis contre un vendeur de matelas accusé d’avoir escroqué plus de 150 personnes

adrien

Il reste beaucoup à faire en termes d’accessibilité et de mobilité

adrien

Dans la Somme, un calendrier de l’Avent pour valoriser les producteurs et produits locaux

adrien

le Lorrain Laurent Petitmangin Feuille d’or de la ville de Nancy, prix des médias 2020

adrien

Le Lillois Sofiane Pamart, pianiste des rappeurs Médine, Vald et Koba LaD, prend son envol

adrien

Les députés du Nord Ugo Bernalicis et Dimitri Houbron parlent politique en jouant aux jeux-vidéos

adrien