weighexperts.com
Image default
Hauts-de-France

Amiens SC : l’espoir renaît après la victoire 1

Notez cet article



Ce samedi 17 octobre, l’Amiens SC s’est imposé par un but à zéro face à Grenoble, pour la première fois depuis fin septembre. Oswald Tanchot, nommé entraîneur ce vendredi, signe ainsi sa première victoire et permet à son équipe de remonter à la 15e place du classement de Ligue 2.

Une bouffé d’oxygène pour le staff, les joueurs et les supporters. Ce samedi 17 octobre, les Amiénois ont enfin décroché leur deuxième victoire de la saison, près de deux mois après avoir défait Nancy. “C’est bien mais ce qui compte maintenant c’est de mettre une deuxième pierre la semaine prochaine, a tempéré Oswald Tanchot, le nouvel entraîneur de l’Amiens SC. On n’a pas le temps de se reposer sur nos lauriers parce qu’il faut qu’on grimpe.
 

 

Le réveil en seconde mi-temps

Après une entame de match réussie, concrétisée par une occasion d’Odey dès les premières minutes, les Samariens s’endorment rapidement dans ce match face à Grenoble, alors deuxième du championnat de Ligue 2. À la 31e, les Isérois trouvent le chemin des filets amiénois malgré une belle parade de Gurtner. Hors-jeu, dit l’arbitre. La décision n’est pas flagrante mais à Amiens, on ne crachera pas sur un coup de pouce.

En deuxième période, les joueurs picards retrouvent le terrain avec plus d’envie et un meilleur sens du collectif. Les efforts paient, à la 64e, quand Odey reprend de la tête – avec un brin de réussite – une frappe puissante d’Opoku en sortie de corner. Amiens verrouille la partie, sans sombrer dans l’anti-jeu, et regarde impatiemment le chronomètre tourner. 1 – 0 au coup de sifflet final et un grand ouf de soulagment pour le club.

 

Tout reste à faire

Avec huit points seulement en sept matches et une 15e place au championnat, l’heure n’est pas à l’excès de joie. “Mais la victoire a été tellement rare ces derniers temps dans le club qu’évidemment on la savoure, sourit Oswald Tanchot. Ce serait totalement rêveur de penser que tout a été bon, il y a eu des choses qui ont été insuffisantes mais globalement, ce que je retiens, c’est la performance collective.

Une performance qu’il conviendra de confirmer, à Sochaux – 3e de Ligue 2 – la semaine prochaine, puis contre Toulouse, et Auxerre. “En ce moment, c’est la politique des petits pas, souligne le coach amiénois, et les petites choses vont à un moment donné faire des choses intéressantes.” Puisse-t-il dire vrai.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets





Source link

Related posts

Une Journée mondiale de l’Art nouveau inédite sur les réseaux sociaux avec le musée de l’École de Nancy

adrien

les Lillois vont-ils devoir re-voter ? Spillebout et les Verts déposent un recours

adrien

le Conseil régional met de l’argent sur la table pour sauver le monument

adrien