weighexperts.com
Image default

A Oye-Plage, la ville lance une opération séduction pour attirer les médecins via un clip

Notez cet article


Pour attirer les médecins, la commune de Oye-Plage a créé un clip où elle vante ses atouts et met en scène ses habitants.

“Nous avons besoin de vous !”, c’est en substance le message que veut faire passer la commune de Oye-Plage (située entre Calais et Gravelines) aux médecins susceptibles de s’installer chez elle à travers un clip.

En décembre 2020, l’avant-dernier médecin a pris sa retraite, laissant derrière lui des patients démunis. “Nous souffrons, comme beaucoup de communes d’un manque cruel de généralistes” déclare Olivier Majewiecz, le maire, “si nous pouvions au moins avoir 5 médecins, voire au-delà au regard de la dynamique démographique de la commune, ce serait parfait !”

Un médecin pour 5400 habitants

Car à Oye-Plage, aujourd’hui, il ne reste plus qu’un seul médecin libéral pour 5400 habitants. Une situation intenable d’autant que le nombre d’habitants augmente l’été avec les touristes et la création d’un écoquartier attire de plus en plus de jeunes.

Alors pour inciter les médecins à venir les rejoindre, tous les moyens sont bons. Dans une vidéo de près de 2’30, les principaux points d’attraction de la ville sont mis en valeur : sa réserve naturelle, sa plage de sable, ses infrastructures sportives et culturelles, mais surtout ses habitants et son maire qui exhortent les généralistes libéraux à venir s’installer sur place.

René Hédoire, 82 ans n’a plus de médecin traitant aujourd’hui

© M. Mohammad/France Tv

 

René, retraité de 82 ans, a participé à ce clip. Depuis que son généraliste est parti à la retraite, il n’a plus de médecin référent. Pour lui, avoir des médecins dans la commune, c’est indispensable : “j’ai fait un infarctus il y a 25 ans et je fais aussi de l’arythmie cardiaque. Mais ça, je ne le savais pas… Si mon médecin traitant ne l’avait pas décelée, je ne serais peut-être plus là pour témoigner !”

Faute de médecins, les patients demandent conseil à leur pharmacien.

Faute de médecins, les patients demandent conseil à leur pharmacien.

© M. Mohammad/France TV

 

Elodie, l’une des pharmaciennes de la commune qui apparait également dans le clip, renchérit : “Il n’y a pas une seule journée où je n’ai pas un patient qui me demande de l’aide pour la recherche d’un médecin traitant. Après vingt, trente appels à des cabinets médicaux, ils se retrouvent sans rien. Du coup, les gens viennent ici pour demander conseil.”

Une idée qui fait son chemin

Le clip a été diffusé dans les facultés de médecine, dans les hopitaux et sur les réseaux sociaux. A ce jour, aucune candidature ne s’est présentée mais le maire ne désespère pas.

D’ailleurs l’idée du clip a été reprise à Licques par une de ses habitantes.

Parallèlement à ces initiatives communales ou individuelles,  le département du Pas-de-Calais a décidé de salarier pendant trois ans des médecins généralistes à Ardres, Licques, Alquines et Oye-Plage. Les premiers docteurs devraient pendre leur poste à partir de cet été, mais ils ne seront pas suffisants pour combler le déficit actuel des territoires concernés.

 



Source link

A lire aussi

Déconfinement – Nos idées de balades dans le Nord Pas-de-Calais (circuit 7) : les phoques à Berck

adrien

Vos prévisions météo pour ce mardi 4 mai : agité et arrosé.

adrien

Crée à Albert, un calendrier de l’avent permet de soutenir les artistes et d’offrir des repas aux plus démunis

adrien

Alors que l’enquête publique prend fin, le projet d’extension de JJA à Mouflers dans la Somme ne cesse de diviser

adrien

voyage dans le temps et dans les paysages, en 2054 !

adrien

Déconfinement : Après les balcons, la musique prend la clé des champs

adrien