weighexperts.com
Image default

121 personnes sur 180 testées positives à la Covid-19 dans un Ehpad de Chauny

Notez cet article



À l’Ehpad Fontenelle de Chauny, dans l’Aisne, 90 résidents sur 111 et 31 personnels soignants sur 70 ont été testés positifs. Face à la propagation rapide du virus, un séquençage  devrait être pratiqué par le laboratoire du CHU d’Amiens pour s’assurer qu’il ne s’agit pas du variant anglais.

Mercredi 6 janvier 2021, trois résidents ont été détectés positifs à la Covid-19 au sein de l’Ehpad Fontenelle, à Chauny, dans l’Aisne. 

Depuis, tout est allé très vite. Ce mercredi 13 janvier, 121 personnes sont positives à la Covid-19, 90 résidents sur 111 et 31 personnels soignants sur 70.

“Nous avons immédiatement réagi avec un dépistage systématique tant des professionnels que des résidents et  nous avons encore eu 2 résultats positifs aujourd’hui” explique le directeur du centre hospitalier chaunois, Laurent Schott. 

“La situation est sous contrôle”

Outre les tests généralisés, la direction a dû renouveler l’équipe soignante et médicale. “On a affecté des renforts, détaille le directeur. On a procédé à des recrutements. On fait intervenir l’hospitalisation à domicile en Ehpad. On a également des étudiants infirmiers qui viennent compléter notre équipe et les personnels en bonne forme acceptent, pour beaucoup, de faire des heures supplémentaires pour nous permettre de faire face à cet épisode assez conséquent”.

Avec l’hospitalisation à domicile (HAD), les résidents n’ont pas le droit de sortir et reçoivent les soins dans leur chambre. Les visites sont interdites.

À ce jour, la direction assure que la situation est sous contrôle.

Centre de vaccination toujours ouvert mais pas pour tout le monde

Si l’hôpital de Chauny a ouvert un centre de vaccination vendredi 8 janvier, les résidents ne pourront pas être piqués. La présence du virus est une contrindication à la vaccination. 

“Nous avions fait le recensement des personnes âgées qui souhaitaient se faire vacciner ou des professionnels de plus de 50 ans qui souhaitaient se faire vacciner. Finalement on ne va pas pouvoir le faire mais notre centre de vaccination fonctionne très bien. Nous avons déjà 668 rendez-vous pris en l’espace de quelques jours. C’est très rapide et on a une très forte demande”.

Le variant anglais suspecté

Face à la propagation rapide du virus dans la résidence, la direction indique qu’un séquençage des génomes du virus détecté doit être fait par le laboratoire du CHU d’Amiens afin de s’assurer qu’il ne s’agit pas du variant anglais.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets



Source link

A lire aussi

CARTE. Déconfinement : réouverture des sites touristiques Passionnément Moselle et gratuité pour l’été

adrien

Seconde guerre mondiale : retour sur la bataille de Montcornet, dans l’Aisne, qui célèbre son 80ème anniversaire

adrien

Avec le beau temps, les migrants renouent avec le danger dans la Manche

adrien

masque obligatoire sur les digues, dans les villes commerçantes, les maires renforcent les mesures fédérales

adrien

petit coup de froid au réveil

adrien

Malgré la prolongation de leurs droits jusqu’en août 2021, les intermittents du spectacle picards restent inquiets

adrien