weighexperts.com
Image default

1.000 tonnes de pneus agricoles usagés sont collectés en Meurthe-et-Moselle pour servir de combustible



Le ramassage de pneus usagés, dans les exploitations agricoles de Meurthe-et-Moselle, est renouvelé en ce mois de janvier 2022. Une première opération a eu lieu en décembre 2020 au sud du département. Cette année, c’est au tour du nord meurthe-et-mosellan d’en bénéficier.

Quatre-vingt-quatre exploitants agricoles du territoire de la communauté de communes Orne Lorraine Confluence (Meurthe-et-Moselle) bénéficie de ce dispositif en ce début d’année 2022 : quatre semaines de collecte, depuis le 05 janvier 2022, pour les débarrasser des pneus agricoles usagés présents sur leur ferme. Devenus une contrainte, ces pneus ont été utilisés durant 40 ans dans les exploitations agricoles pour maintenir les bâches d’ensilage.

« Aujourd’hui, nous avons d’autres techniques, comme les silosacs ou les filets de protection », explique Michel Donnen agriculteur à Olley, « ces pneus n’ont plus aucune utilité dans mon exploitation, au contraire ça pollue, ça retient l’eau, ça permet le développement de moustiques et autres parasites ».

Grâce à la chambre d’agriculture de Meurthe-et-Moselle, aux collectivités et au dispositif Ensivalor, plus de 1.000 tonnes de pneus seront récoltés cette année, comme en 2020. Pour les agriculteurs, il est difficile de s’en débarrasser seuls car les coûts du traitement sont beaucoup trop élevés, environ 200 euros la tonne. Cette opération leur permet de diviser par trois le prix du traitement de ces pneus. Mais un travail lourd de logistique et de recensement doit être fait en amont.

« Les quantités sont considérables », précise Laurent Rouyer, président de la chambre d’agriculture du département. « Jusque-là, il n’y avait pas de solution pour valoriser ces pneumatiques. On trouve enfin un moyen de les recycler, territoire par territoire. La problématique est que nous sommes limités en volume. C’est pour cela que l’année dernière, nous avons organisé l’opération à côté de Lunéville. Cette année c’est dans le nord du département ».

Très abîmés, ces pneus sont stockés d’abord sur le site de la coopérative EMC2 à Jeandelize (Meurthe-et-Moselle). Chaque jour, 50 tonnes de pneus usagés seront ensuite acheminés vers un centre de traitement à Chaudenay-sur-Moselle.

Auparavant, l’utilisation de pneus par les agriculteurs était considérée comme une valorisation de déchets, mais ce n’est plus le cas depuis 2015. Les 1.200 tonnes de pneus récoltées cette année seront broyées et vont être utilisées comme combustible en cimenterie ou en aciérie.

Cette campagne de collecte devrait être renouvelé en 2023 et 2024.

 



Source link

A lire aussi

Matthieu Dècle, le kiné qui a toujours voulu voler

adrien

dans le Nord, pas de « retour à la frontière d’il y a 50 ans »

adrien

Du calcaire Lunel, extrait des carrières du Boulonnais, va se poser sur Mars ce jeudi soir

adrien

le mercure ne fait pas dans la dentelle

adrien

Face à Chambly, Amiens décroche le nul dans les arrêts de jeu

adrien

Liberté d’informer ou secret des affaires, la cour d’appel de Metz doit se prononcer après l’affaire Luxleaks

adrien