weighexperts, les experts du pesage professionnel
Panier

Lexique Pesage

 

A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z



A 

Affichage rétro-éclairé : type d’affichage à contraste élevé permettant une lecture facile dans l'obscurité.

 

Ajustage de la portée de la balance: il s’agit de s'assurer de la précision de l’instrument. Deux situations sont possibles : ajustage externe avec poids programme CAL. Ajustage automatique interne. L’ajustage est nécessaire en cas de variations de température, de changement d’environnement, de lieu.

Anomalie : déviation par rapport à ce qui est attendu. Une anomalie justifie une investigation qui peut déboucher sur le constat d'une non-conformité ou d'un défaut.

 

Attraction terrestre : elle exerce une pression et influe significativement sur l'exactitude d'une balance électronique. Sa force est distincte en fonction de la situation géographique.

 

B

Balance à plage double : balance permettant le passage automatique d’une capacité de lecture d1 à une capacité lecture est d2 lorsque les limites de la portée de haute précision d1 ont été dépassées.

 

Balance homologuées : malgré des caractéristiques métrologiques sensiblement identiques avec les balances non homologuées, les balances admises à homologation doivent comporter quelques détails définis légalement comme la possibilité de modifier le logiciel….

 

Balance semi-micro ou semi-microbalance: une balance semi-micro est une balance d'analyse à lecture d = 0,01 mg. 

 

Balance de Précision : Balances permettant de peser avec une précision allant jusqu'au 1/1000 de grammes, ou milligramme sur des portées inférieures à 1000g. Généralement utilisées dans les applications nécessitant une très grande précision comme la préparation en pharmacie, le dosage de liquides ou solides fins. 

 

Balance Compteuse ou Balance de Comptage : Instrument permettant de déterminer le nombre de pièces à partir du poids moyen de cette pièce, calculé à partir d'un échantillon. Ce type de balance est par exemple utilisé pour les inventaires.  Ce type d'instruments présente systématiquement trois écrans séparés indiquant le poids total, le poids unitaire, le nombre de pièces. Certaines balances à un seul écran avec la fonction "comptage" permettent également de compter, mais ne sont pas inclues dans cette catégorie car ne permettant pas l'affichage simultané de ces trois informations.  

 

Balance Poids-Prix : Instrument permettant de déterminer le prix à payer d'une marchandise à partir de son poids et de son prix au kg ou au 100g. Vous en trouverez sur les marchés et magasins de fruits et légumes, charcuteries, poissonneries, chocolatiers... Puisque servant à déterminer le montant d'une transaction commerciale, une balance poids-prix ou balance commerciale est obligatoirement homologuée (vignette verte + carnet métrologique). 


Balance étanche : instrument conçu pour être utilisé en mileu poussiérieux et/ou humide. Bénéficiant d'une protection IP particulière, ce type de balance est résistant à des degrés différents aux projections d'eau, de liquides et/ou de poussière. Pour plus d'informations sur la détermination du degré de protection IP nécessaire à votre activité, rendez-vous sur la page Comment choisir votre instrument de pesage ?

 

Balance Analytique ou Balance d'Analyse : Utilisée come Balance de laboratoire, elles permettent de peser avec une précision contenue entre 1mg et 0,1mg. Equipés d'un kit de densité, certains modèles permettent d'analyser la densité des liquides ou solides pesés. 

 

 

 

Calibrage : positionnement matériel de chaque repère (éventuellement de certains repères principaux seulement) d'un instrument de mesure en fonction de la valeur correspondante du mesurande. Ne pas confondre « calibrage » et «étalonnage». Calibrage est quelquefois une traduction impropre de l'anglais « calibration » qui signifie « étalonnage ».

 

Certificat d'étalonnage : document contenant les caractéristiques de mesures techniques d'un instrument de pesage ou d'un poids de contrôle conformément à la norme nationale.

 

Chambre de protection : élément indispensable pour les balances à lecture d ≤ 1 mg. La chambre de protection, appelée aussi « cage » est une protection essentielle contre les passages d’air.

 

Charge minimale Min : limite inférieure de l'étendue de pesage admissible à l'homologation présente sur la plaquette d'homologation.

 

Classe d’exactitude : classe d'instruments de mesure qui satisfont à certaines exigences métrologiques destinées à conserver les erreurs dans les limites specifiées. Une classe d'exactitude est habituellement indiquée par un nombre ou symbole adopté par convention et dénommé indice de classe.  I = balances d'analyses. II = balances de précision. III = balances d'industrie et balances commerciales

 

COFRAC : Comité Français d'Accréditation

 

Comptage des pièces individuelles (fonctionnalité PCS) : méthode consistant à peser un certains nombre de pièces identiques, devenant le nombre de pièces de référence. La balance calcule alors automatiquement le poids moyen de chaque pièce. Ainsi, le nombre de pièces pourra s'afficher dès l'ajout d'une nouvelle pièce.
 Plus le nombre de pièces de référence est élevé, plus la précision de comptage est élevée.

 

Conservation d’un étalon : ensemble des opérations nécessaires à la préservation des caractéristiques métrologiques d'un étalon dans des limites convenables. Les opérations comprennent habituellement un étalonnage périodique, un stockage dans des conditions appropriées et des précautions lors de l'utilisation.

 

Contrôle : activités telles que mesurer, examiner, essayer ou passer au calibre une ou plusieurs caractéristiques d'une entité, et comparer les résultats aux exigences spécifiées en vue de déterminer si la conformité est obtenue pour chacune de ces caractéristiques.


Crochets peseurs (ou dynamomètres) : instrument de pesage sans plateau permettant de suspendre le produit pesé à une boucle. Les crochets peseurs permettent de peser jusqu'à 10 tonnes.  

 

 

Déclaration de conformité : attestation d'un produit répondant aux directives CE.

 

Densité des matières solides : la densité est le rapport p[g]: volume [cm3]. Le poids se détermine par une pesée de l'échantillon dans l'air. On détermine le volume à partir de la poussée d'Archimède [g] exercée sur un échantillon plongé dans l'eau. La densité [g/cm3] de ce liquide est connu (Principe d'Archimède).

 

Dessiccateur (ou thermo-balance) : instrument permettant d'analyser le degré d'humidité d'un échantillon de matière par une opération de séchage. La détermination de l'humidité d'une matière est essentielle dans certaines industries et a une influence décisive sur la qualité des produits. 

Détermination de la densité des liquides
: par une mesure de la force portante avec le corps plongeant en verre, 10 cm3, résolution 0,0001 g/cm3.

 

Détermination de pourcentage : (exemple) poids de référence avant le séchage 50g = l’affichage sera de 100%. Après le séchage 40g = l’affichage sera de 80% absolue (masse de séchage) ou de 20% relative (humidité).

 

Déviation standard : voir reproductibilité 

 

DKD : Deutscher Kalibrierdienst

 

Durée de validité de l'homologation de balances : 2 ans pour toutes les catégories d'homologation à l’exception des balances de contrôle pour lesquelles l’homologation est en général valide 1 an. A l’issue de cette période les balances doivent être à nouveau homologuées en métrologie légale.

 

E

 

Ecart type voir reproductibilité

 

Échelon de vérification (e) : valeur exprimée en unités de masse utilisée pour la classification et la vérification d'un instrument.

 

Échelon d’homologation en métrologie légale : base de tolérance pour l’homologation en métrologie légale, selon la balance, comprise entre 1 et 10 d.Erreur d’indication : indication d'un instrument de mesure moins une valeur vraie de la grandeur d'entrée correspondante. Etant donné qu'une valeur vraie ne peut pas être déterminée, on utilise dans la pratique une valeur conventionnellement vraie. Ce concept s'applique principalement lorsqu'on compare l'instrument à un étalon de référence. Pour une mesure matérialisée, l'indication est la valeur qui lui est assignée.

 

Échelon réel (d) : valeur exprimée en unités de masse : de la différence entre les valeurs correspondant à deux repères consécutifs, pour une indication analogique, ou de la différence entre deux indications consécutives, pour une indication numérique.

 

Erreurs maximales tolérées (EMT) : Valeurs extrêmes d'une erreur tolérées par les spécifications, règlements, etc., pour un instrument de mesure donné.

 

Étalon de référence : Étalon, en général de la plus haute qualité métrologique disponible en un lieu donné, ou une organisation donnée, dont dérivent les mesurages qui y sont faits.

 

Étalon de travail : Étalon qui est utilisé couramment pour étalonner ou contrôler des mesures matérialisées, des appareils de mesure ou des matériaux de référence. Note : un étalon de travail est habituellement étalonné par comparaison à un étalon de référence. Un étalon de travail utilisé couramment pour s'assurer que les mesures sont effectuées correctement est appelé étalon de contrôle.

 

Étalonnage : ensemble des opérations établissant, dans des conditions spécifiées, la relation entre les valeurs de la grandeur indiquées par un appareil de mesure ou un système de mesure, ou les valeurs représentées par une mesure matérialisée ou par un matériau de référence et les valeurs correspondantes de la grandeur réalisées par des étalons. Le résultat d'un étalonnage permet soit d'attribuer aux indications les valeurs correspondantes du mesurande, soit de déterminer les corrections à appliquer aux indications. Un étalonnage peut aussi servir à déterminer d'autres propriétés métrologiques telles que les effets de grandeurs d'influence. Le résultat d'un étalonnage peut être consigné dans un document parfois appelé certificat d'étalonnage ou rapport d'étalonnage.

 

Etalonnage ou homologation en métrologie légale : seules les balances « homologuées en métrologie légale » portant le signe M peuvent être homologuées. L’homologation, ou certification, n’est possible que sur les balances en très bon état. C’est une prestation privée surveillée par l'Etat destinée à répondre aux plus hautes exigences en matière de qualité. Weighexperts assure les étalonnages sur toutes les balances homologuées.

 

Etalonnage pour un appareil de mesure (HML) : constater la précision d'une grandeur de mesure sans intervention dans le système de mesure le plus souvent on y déposant un poids de contrôle.  

 
F


Fidélité
 : Aptitude d'un instrument de mesure à donner des indications très voisines pour une même charge déposée plusieurs fois et d'une manière pratiquement identique sur le récepteur de charge dans des conditions d'essais raisonnablement constantes.


 

Homologation de la balance avec ajustage automatique ou dispositif CAL INT : l’homologation est donnée sans limitations concernant le lieu d'utilisation, puisque le dispositif automatique d'ajustage reste fonctionnel même après l'homologation, sans être scellé.

 

Homologation de la balance avec programme d'ajustage CAL EXT : le programme d'ajustage est scellé gràce à une plaquette officielle, après l’homologation. L'homologation est limitée au lieu d'utilisation. En cas d’homologation réalisée en usine, il est nécessaire de nous indiquer votre code postal afin de préparer l'homologation correspondante à votre lieu d’utilisation.

 

Homologation en métrologie légale : seules les balances portant le logo M peuvent être homologuées officiellement. Cette homologation est exigée par l'Etat pour encadrer les relations commerciales et assurer la protection du consommateur. En matière de pesage en laboratoire, les balances doivent être homologuées pour les utilisations suivantes: a) La détermination de la masse pour les transactions commerciales. b) La détermination de la masse pour la fabrication de médicaments sur ordonnance en pharmacie et détermination de masse lors des analyses effectuées dans les laboratoires médicaux et pharmaceutiques. c) La détermination de la masse pour l'application d'une législation ou d'une réglementation. d) Pour le pesage de marchandises préemballées. L’homologation UE accordée par un organisme d'homologation 
s'étend à tous les pays membres de l'UE.

 

 

Incertitude de mesure d'une balance : consécutive à une opération de contrôle et un Certificat d'étalonnage, elle est déterminée pour chaque balance et dépend de facteurs internes et externes. L'incertitude de mesure d’une balance s'accroît avec l'augmentation des charges de la balance

 

Indication de capacité : il s’agit d’une bande lumineuse  sur laquelle s’affiche la portée de la balance utilisée et celle encore disponible.

 

Instrument de pesage à fonctionnement automatique (IPFA) : Instrument effectuant des pesées SANS l’intervention d’un opérateur et selon un programme prédéterminé de processus automatiques caractéristiques de l’instrument.

 

Instrument de pesage à fonctionnement non automatique (IPFNA) : Instrument effectuant des pesées AVEC l’intervention d’un opérateur.

 

Interface : Type de raccordement direct de l'imprimante ou de l’ordinateur à la balance : principalement RS 232C bidirectionnelle.

 

ISO 9000 : Système d'Assurance Qualité, sous la forme d'une norme DIN pour assurer la qualité dans une entreprise.

 

 

Justesse : Aptitude d'un instrument de mesure à donner des indications exemptes d'erreur systématique.

 

L

 

Lecture d : valeur de poids la plus petite lisible sur l'affichage numérique d’un instrument

 

Linéarité / Précision : divergence la plus élevée entre l'affichage d'une balance et la valeur du poids de contrôle concerné. Elle est mesurée plus et moins par rapport à l'ensemble du champ de pesée.

 

LNE : Laboratoire National de Métrologie et d'Essais

 

 

Maîtrise des équipements de contrôle : obligatoire dans le Système d'Assurance Qualité, selon ISO 9000ff. Voir réétalonnage.

 

Masse marquée : Objet matériel servant à la détermination de la masse d'un corps. Une masse marquée n'a pas l'obligation de satisfaire aux spécifications d'une masse marquée légale appelée couramment poids.

 

P

 

Pesage total net : poids total de tous les ingrédients d’un mélange sans le poids du récipient du tarage.

 

Pesée avec plage de tolérance : voir contrôle de tolérance.

PLU : Touches d'accès directs. Les touches d'accès directs permettent d'enregistrer dans la mémoire de l'instrument des articles ou références et d'appeller ces références très facilement en appuyant simplement sur la touche correspondante. On trouve les PLU essentiellement sur les Balances de commerce dites Balances Poids-Prix ou sur les Balances Compteuses. EX. un commerçant peut enregistrer sur sa Balance de Commerce avec tickets ces différentes références de fruits et légumes afin de les appeller rapidement sans avoir besoin de renseigner le prix au kilo. Le nom de l'article et son prix au kilo son enregistrer dans la mémoire de la balance et associés à une touche du clavier. 

 

Poids de contrôleE2 Poids de contrôle les plus précis destinés aux balances d'analyse à haute résolution en classe d'homologation I, à savoir ≥ 100.000 e.    F1 Poids fins destinés aux balances d'analyse en classe d'homologation I/II, jusqu’à 100.00 e.   F2 Poids de contrôle destinés aux balances de précision très exactes en classe d'homologation II, jusqu’à 30.000 e.   M1 Poids de précision destinés aux  balances industrielles et commerciales en classe d'homologation III, jusqu’à 10.000 e

 

Poids de référence : poids de pièce de référence pour le comptage unitaire de pièces identiques (généralement entre 10 et 50 pièces).

 

Portée Max : plage de travail d’une balance. La limite de charge indique le poids maximum pesable.

 

Protection IP (ex.IP65/ IP67) : correspond au niveau de protection contre l’eau, l’humidité et la poussière. Plus le numéro est élevé, plus les risques de pénétration dans le carter sont moindres. Ex. IP 68 convient à une utilisation durable en zone humide, immersion est possible, étanche à la poussière.

 

Protocole selon BLP/ISO : dans un Système d'Assurance Qualité, tout résultat de pesée comme tout ajustage doit être relevé et inscrit avec ses date et heure, tout comme l'identification des balances. Cet archivage peut se faire par l'intermédiaire d'une imprimante.

 

 

Réétalonnage : vérification à intervalles réguliers de tous les instruments de pesage et des poids de contrôle pour en surveiller l'exactitude.

 

Reproductibilité (ou  déviation standard ou écart type) : véritable critère de qualité, il s’agit du degré d’obtention de valeurs identiques lors de mesures répétées dans des conditions identiques. Il est généralement inférieur à 1 d.

 

Retour aux normes nationales : la norme ISO 9000 exige que tous les moyens de mesure (p.ex. poids de contrôle) concordent selon la tolérance définie. Evite les erreurs de mesures.

 

 

SMH : Service Métrologique Habilité

 

 

Tarage automatique : lors du dépôt du récipient de tare sur la balance, celle-ci affiche immédiatement 0. Assure un gain de temps précieux.

 

Tarage soustractive : réduit la portée d’une balance de la valeur du poids de la tare. Exemple: pour une balance dont la portée maximale est de 6000 g avec un Tarage (= récipient de pesée) de 470g, la portée encore disponible est de 5530g.

 

Température ambiante tolérée : elle est toujours indiquée sur la plaque signalétique des balances homologables  car le dépassement de cette température vers le haut ou vers le bas peut provoquer des erreurs de mesure.


Touches d'accès directs ou PLU : 
 Les touches d'accès directs permettent d'enregistrer dans la mémoire de l'instrument des articles ou références et d'appeller ces références très facilement en appuyant simplement sur la touche correspondante. On trouve les PLU essentiellement sur les Balances de commerce dites Balances Poids-Prix ou sur les Balances Compteuses. EX. un commerçant peut enregistrer sur sa Balance de Commerce avec tickets ces différentes références de fruits et légumes afin de les appeller rapidement sans avoir besoin de renseigner le prix au kilo. Le nom de l'article et son prix au kilo son enregistrer dans la mémoire de la balance et associés à une touche du clavier.
 

Totalisation : permet d’additionner automatiquement des pesées séparées afin d’obtenir la somme totale.

Transpalette peseur : Appareil mobile de pesage permettant de peser des éléments disposés sur des palettes.